Pré Charvin par le vallon d'Arpingon

Pré Charvin par le vallon d'Arpingon

  • Altitude départ : 1180
  • Altitude sommet : 2328
  • Dénivelé : 1160
  • Temps de montée : 2h45
  • Temps de descente : 2H
  • Orientation : Est
  • Balisage : marques jaunes du tour de la Tête de la Perriere jusqu'à la cabane ensuite rien (pas même un cairn !)
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking de Varrat prendre le chemin (marque jaune) raide de chez raide qui évite tous les lacets de la piste qui mene au vallon d'Arpingon.
Ce chemin amène à une première bâtisse puis à un premier embranchement (suivre la direction Arpingon).
Vers 1600 m on recoupe cette piste que l'on suit jusqu'à son terminus (batisse). De la suivre toujours les marques jaunes jusqu'à la bergerie d'Arpingon : véritable havre de paix à 1890m d'où l'on découvre le sommet tant convoité.
De la deux solutions :
a - prendre le fond du vallon dans un premier temps et à vue remonter les pentes qui amènent vers 2150-2200 sur l'arête qui descend du sommet (itinéraire plus rapide à la montée)
b - monter à la Croix d'Arpingon et suivre la ligne de crête pour rejoindre l'autre itinéraire vers 2150 (itinéraire panoramique suivi à la descente)
Une sente suit cette arête puis traverse Sud-Ouest) pour amener jusqu'à une petite brèche bien visible 20 mètres sous le sommet sur sa gauche.
De la faire une petite traversée gazeuse et remonter droit sur le sommet ou serrer a droite pour gagner un replat et gagner la bosse herbeuse terminale tout droit
Au sommet pas de cairn, mais comme tous ces petits sommets dégagés on a un beau panorama sur l'envers de Belledonne (Pointe du Rognier, Grands Moulins, Grand Miceau etc ...) et le massif de la Lauziere
Descente redescendre de 10 metres jusqu'au replat plus en trace directe sur la trace de montée (cela évite le passage de la brèche)
A lire
  • Belledonne pour tous par Pierre Pardon. Référence : topo 9 proposé par 7-laux

Précautions

A faire par conditions sèches ; la pente finale dans le cas contraire peut être vraiment exposée


Commentaires difficultés

Le raidillon sommital (10 metres) courte pente d'herbe raide avec un peu de rocher, nécéssite un peu les mains. Il est à faire en condition sèche sinon il y a 2/3 pas exposés.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble => Autoroute de la Maurienne (sortie Epierre) =>St-Remy => puis la route goudronnée de Combe Noire => parking a Varrat (1180m) a la fin du goudron.


Situation




Sortie du 22-10-2015

Quelque peu frustré de toujours subir le brouillard ces derniers temps, il fallait sortir de la crasse en sachant que la météo annoncait une mer de nuage jusqu'à 1800 2000 mètres d'altitude. Il fallait donc un départ haut mais sans rouler pendant des heures : Val Pelouse, la contrée de notre cher Loïc me tendait donc les bras. La montée en voiture fort heureusement de jour fut épique car on ne voyait rien par endroits à plus de 5 mètres ? D'ailleurs, la seule personne rencontré ce jour à lui fait la montée de nuit quasiment tout du long en première vitesse.
Au départ deux véhicules de chasseurs me contraignent à chantonner pour signaler ma présence jusqu'à la sortie du brouillard qui se fera vers 1950 m d'altitude (bravo la météo montagne) de peur de me faire tirer dessus comme un chevreuil ou plutôt comme un sanglier eu égard à mes embonpoints.
La sortie du brouillard fut comme qui dirait magique avec un ciel bleu d'une très grande limpidité et la vue sur ces sommets légèrement enneigés féerique (notamment le Grand Miceau).
Au départ, j'avais prévu de faire le sommet de la Grosse Tête puis la crête de la Grande Mountonière mais j'ai trouvé cette dernière longuette et puis la neige avait recouvert les sangles ce qui rendait la Rando casse-gueule. J'ai donc décidé de revenir ver le col d'Arpingnon après avoir fait le somme de la Grosse Tête qui est borné Ign puis ensuite d'enchaîner avec le sommet de Pré Charvin par son arète Est qui part du sommet de la Perrière. L'arête est mal commode et il faut sans cesse descendre pour éviter des gendarmes par des couloirs herbeux très raides heureusement orientés au sud et donc sans neige (cotation R3+). Mais une fois arrivé au sommet, c'est le bonheur de s'allonger surine plateforme herbeuse et qui me permet de réfléchir sereinement à d'autres aventures.
Le retour se fera sagement par la voir normale beaucoup plus facile mais qui rallongera l'itinéraire. Revenu au col d'Arpingnon, je fais une derniere pause contemplative puis il faut descendre comme toujours non sans faire un crochet au col de la Frêche.

Commentaires

anonynmous
22-10-2015 20:28:14

Effectivement la sortie du brouillard est toujours un moment d'émotion et magique dont on ne se lasse pas surtout quand au-dessus le ciel est d'un bleu très limpide

GLaG
22-10-2015 18:30:10


Citation:La montée en voiture fort heureusement de jour fut épique car on ne voyait rien par endroits à plus de 5 mètres ? ah, la route de Val Pelouse en première à 10 à l'heure dans le brouillard ! Je l'ai faite plusieurs fois, de nuit aussi, et comme tu le dis c'est épique ! Pas de marque au sol, et des séparations route/fossé par toujours bien franches... Mais quel plaisir au soleil au dessus....



  • Horaire : 2h45
  • Dénivelé : 1160 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
01-07-2008

Pas évident avec la chaleur et les orages possibles à toutes heures...

6 7-laux

Identification

( ) bivouak.net

Social Media