Balcon du Vénéon traversée de St Christophe
en Oisans à Venosc

Balcon du Vénéon traversée de St Christophe
en Oisans à Venosc

  • Altitude départ : 1470
  • Altitude sommet : 1842
  • Dénivelé : 580
  • Distance : 13 km
  • Temps de montée : 3H30
  • Temps de descente : 1H30
  • Orientation : Sud-Ouest
  • Balisage : Pas de balisage mais quelques panneaux.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Départ St Christophe en Oisans. 1470 mètres.

1) Près de l'église, prendre ouest une piste entre quelques maisons. Cette piste se transforme en sentier et traverse sur un pont un torrent qui tombe en jolies cascades (petit moulin rénové). La montée devient un peu plus forte jusqu'à la Vierge du Collet (statue, point d'arrivée de la deuxième section de la Via ferrata de St Christophe),1544 m. Le sentier continue NO en montée facile jusqu'à dominer le hameau Le Puy auquel il convient de descendre, 1564m.
2) A ce hameau, négliger à droite (panneau) le sentier qui monte à la Tête de la Toura mais le traverser et poursuivre toujours NO (panneau les 2 Alpes). On est désormais sur un balcon légèrement descendant qui domine la vallée du Vénéon. Vers la cote 1410, une sente à gauche permettrait de gagner rapidement le Plan du Lac , 300 mètres en contrebas.
3) Poursuivre ouest et assez vite on gravit une pente raide (lacets) qui fait approcher d'une zone rocheuse. Le sentier poursuit dans cette zone avec déjà quelques passages câblés.
Traversée à gauche pour s'engager dans un important cirque rocheux --> nombreuses vires (herbe et roches) ascendantes dans lesquelles il faut être prudent surtout par mauvaise météo. Ne pas utiliser pour la progression les nombreux câbles mais en simple soutien évenuel. Passage d'une corniche très aérienne (belles photos à faire).
4) On sort de la zone rocheuse et la montée se poursuit (sentier en lacets) par des faciles et plus reposantes pentes herbeuses. Arrivée au point haut de l'itinéraire: cote 1875 m, cairn, croix en bois, sous les Perrons, normalement jolie vue (bouché lors de notre sortie). 3H à 3H30.
5) Descente Nord par quelques lacets, à découvert puis un moment en sous bois. Après la bifurcation du site d'escalade (panneau) poursuivre à flanc jusqu'à l'Alp du Venosc (bas des 2 Alpes).Traverser la station vers l'ouest, passer à proximité d'une chapelle et de l'arrivée de la télécabine. Près de la gare de cette télécabine, prendre à gauche, passer près de l'école et s'engager dans le sentier de descente menant au vieux village de Venosc. Descente - plein sud - de ce sentier, large au début, toujours raide mais facile. Aux premières maisons de Venosc on évite la route par des raccourcis qui mènent à l'église du village où l'on aura pris la peine de laisser une voiture. descente en 1H30-1H45.
(on pourrait aussi rejoindre très rapidement le Bourg d'Arud).



A lire
  • Dans le parc national des écrins par François Labande. Référence : itinéraire 118 page 302 proposé par François La Neve

Précautions

Grande prudence par temps humide dans les barres et pentes herbeuses raides.


Commentaires difficultés

Passages délicats et aériens (chute à proscrire) dans une partie de la montée qui mériteraient peut être une cotation 2 + s'ils n'étaient équipés de câbles (ne pas tirer dessus)
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Quelques km à l'est de Bourg d'Oisans, prendre à droite la vallée du Vénéon. Passer le Bourg d'Arud et après le plan du lac, une montée sèche mène au petit village de Saint Christophe en Oisans. Large parking sous l'église avant d'entrer dans le village


Situation




Sortie du 24-05-2014

J'aurais su, j'aurais pas venu !
Enfin surtout j'aurais prévu autre chose si j'avais su que le beau temps se maintiendrait toute la journée (et que le regel serait bon pour le ski).
Je n'avais jamais parcouru le sentier en balcon entre St Christophe et les 2 alpes. Je n'attendais pas grand chose et c'est bien pour ça que je n'y avais jamais mis les pieds !
Du coup une météo moyenne, une inter-saison, c'est l'occasion d'aller voir.
Je laisse la voiture sur le parking de Bourg d'Arud où il n'y a personne malgré un départ tardif (fini les levers à 5h !). La montée vers Venosc est tranquile mais on voit qu'il n'y a pas grand monde qui est passé par là ces temps ci. Au-dessus de Venosc je prends le sentier qui mène à la via pour changer. C'est un peu plus sauvage, les orchidées sont de sortie, les premières asphodèles sont en fleur, bref c'est pas si désagréable entre ombre et soleil. Cela dit je m'y attendais le sentier redescend après la bifurk de la via pour rejoindre l'autre sentier sous la télécabine, beaucoup moins sauvage, quoique ça aurait pu être bien pire. En tout cas ça devient plus raide et ça chauffe.
Les 2 alpes sont toujours étonnantes, le chalet mounier 4* cotoie le chalet UCPA qui lui même cotoie une vieille chappelle et un chalet années 70 avec son potager...
Cela dit à cette saison il y a pas grand monde, quelques bruits de perceuse par ci par là.
Je m'éloigne rapidement en direction du sentier des perrons, on sent dans le petit passage de forêt (mélèzes paravalanches alignés, erk) que la neige n'a pas quitté les lieux il y a si longtemps, les soldanelles en témoignent.
Aux Perrons la vue s'ouvre sur toute la vallée, j'en profite pour jeter un coup d'oeil aux sommets alentours encore tout plâtrés de blanc en altitude. Et puis c'est parti pour le fameux sentier. En haut la végétation est encore jaune, les asphodèles en feuilles. Après quelques lacets descendants on arrive rapidement au clou du spectable : une traversée en balcon dans la roche équipée de câble. Le sentier ne présente cependant pas de difficulté (par contre faut pas tomber !). Moins drôle ensuite des passages terreux descendants parfois exposés. Je conseille tout de même de faire la boucle en prenant ce sentier à la montée même si du coup on est pas face aux fétoules ce qui est dommage. Certains passages sont fraîchement retaillés à coups de pioche.
J'espérais à cette saison trouver une flore plus riche mais finalement c'est encore un tout petit peu trop tôt (ce sera bien dans 15 jours) et pas si diversifié.
Encore quelques petits passages câblés et passages terreux, quelques montées et descentes et c'est ensuite une sentier plus calme qui ramène jusqu'à la bifurcation pour le plan du lac. J'avais initialement imaginé de pousser jusqu'au miroir des Fétoules mais ça m'a semblé long et fastidieux en aller retour.
C'est plus vert en bas mais on rejoint rapidement la route au Plan du Lac. S'ensuit 1km de bitume jusqu'à la quitter à nouveau pour le sentier en contrebas jusqu'à Bourg d'Arud.

Bon c'était pas la boucle du siècle mais au moins j'ai vu. Ca doit être un terrible cagnard en été avec les touristes en plus.

Pas franchement convaincu je suis ensuite aller faire un tour au miroire des Fétoules depuis St Christophe mais les nuages ont bourgeonné en un rien de temps et le vent ridait la surface.
Au passage j'ai pris en stop un gars qui était allé au lac de la Muzelle depuis Lanchâtra : le lac dégèle tout doucement, le secteur est encore bien enneigé !




  • Horaire : 3H30
  • Dénivelé : 580 m
  • Participants : PERSONNE

Autres sorties

Date Titre Auteur
07-06-2008

La météo nous a gaché une partie du plaisir. Nombreuses fleurs sur...

7 François La Neve

Identification

( ) bivouak.net

Social Media