Grand Colon par la face Est et le col du
Galeteau

Grand Colon par la face Est et le col du
Galeteau

  • Altitude départ : 1372
  • Altitude sommet : 2394
  • Dénivelé : 1020
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking, suivre le sentier menant au lac du Crozet jusqu’à la digue Bergès. Longer le lac par sa rive droite et continuer de s’élever dans le vallon du Mercier en suivant le torrent jusqu’au pont permettant son franchissement. Après avoir emprunté ce dernier, prendre nord-ouest vers le replat où s’étalent les eaux du torrent formant lacis et petites mares à grenouilles. Repérer une vague sente accompagnée de quelques cairns qui permet de s’élever sous la face nord du Galeteau. Attention à ne pas suivre la trace qui permet aux grimpeurs d’accéder au pied des dalles. Vers 2160 mètres, obliquer est et continuer de progresser pour atteindre entre la Roche Fendue et le Galeteau un replat herbeux occupé en début de saison par une petite mare. Le col du Galeteau est alors bien visible. Prendre à gauche dans les éboulis (trace parfois visible) pour atteindre ce collet et son petit cairn. De là, contourner la petite barre et s’élever plein Ouest pour gravir les dernières pentes sévères qui défendent le sommet tout en rondeur du Grand Colon.

Réf Web : http://fun-altitude.perso.neuf.fr
http://jm.pouy.perso.neuf.fr/
A lire
  • Randonnées dans le massif de Belledonne par JM Pouy. Référence : Galeteau proposé par Jean-Michel Pouy
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

parking de pré Raymond (1372 m). Domène -> Revel -> Les granges de Freydière -> Pré Raymond


Situation




Sortie du 10-09-2016

Grand Colon crête du Rocher Mottin

Petite balade pour s'occuper pas trop loin étant donné que la météo annonce des cumulus en montagne.
Départ tardif de Pré Raymond (11h !!) avec l'affluence des grands jours. J'ai doublé un paquet de monde en montant dans la forêt...
Heureusement dès qu'on quitte le chemin il n'y a plus personne. D'ailleurs vu que le monde m’énerve je me suis peut être précipité pour rejoindre la crête : je suis parti en bas de la combe nord dans des éboulis sous le point coté 1897. Progression moyennement agréable (éboulis instables, rhodos,...) mais avec pas mal de framboises parfaitement mûrs en haut ! (pas la peine d'y aller, j'ai tout bouffé !). Une fois la crête rejointe j'ai un peu douté car à ce niveau elle est encore un peu touffue. Il faut contourner versant ouest et on trouve rapidement (vers le point 1897) une trace et des petits cairns.
Pas grand chose à dire ensuite, l'arête n'est pas vraiment alpine ni photogénique. En plus les nuages ont commencé à accrocher le sommet et se sont permis d'uriner 3 gouttes sur ma tête vers le rocher Mottin (quelques spits et une corde fixe et un relais pour ce qui voudraient corser l'affaire...attention rocher surplombant !!!).
J'ai donc pressé un peu le pas. La suite est à peine plus raide avant de déboucher sur le plateau sommital, il n'y a aucune difficulté.
Sommet (le vrai) à 13h dans une lumière grisâtre. Le niveau de certains lacs est bien bas avec la sécheresse actuelle (crozet, longet). Comme le temps reste incertain je file en direction du vallon du mercier, l'itinéraire d'hiver est relativement bien tracé l'été. Je croise là une étagne qui me siffle (elle a appris a parlé chamois ?!) et m'arrête pour regarder le bestiau. Un couple qui me rejoins me demande ce que je regarde. Je leur montre le bestiau qui s'éloigne mollement.

Mme - C'est quoi ?
MàV - C'est une étagne (!)
Mme - Ah c'est marrant qu'elle ne nous ait pas vu !
MàV - Euh... si si ça fait un moment qu'elle nous a repéré (!!)
Monsieur se tournant vers madame - L'étagne c'est la femelle......du chamois ?
MàV se tournant vers monsieur - Du bouquetin (!!!!!!)

Bref, je continue ma descente et me reprends quelques gouttes vers les mares à têtard donc je continue mon chemin. Arrivé au Crozet il fait beau et chaud (et non l'inverse), il y a du monde mais pas beaucoup d'eau. Sous le lac je regagne le sentier de montée et la boucle est bouclée.

Au final on ne peut pas dire que l'arête vaille le déplacement mais c'est une façon rapide d'atteindre le sommet et il n'y avait personne dessus ce qui est déjà pas mal !

d+ 1000m
d 10 km

Pré Raymond : 11h05
Sommet : 13h00
Pré Raymond : 14h45 (à cause de mes vieux genoux).

Commentaires

Luc
02-10-2016 21:04:11

MAV said :
Citation:Pré Raymond : 14h45 (à cause de mes vieux genoux). Et les apéros de l'été ?!!!


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 1020 m
  • Participants : Du monde sur les sentiers

Autres sorties

Date Titre Auteur
31-08-2011

Du grand Colon, c'est cette ascension au dessus du Crozert que je pré...

GILLES GUIROUX
20-09-2010

Itinéraire de montée avec une belle vue au-dessus du vallon Mercier....

14 yeti974
14-07-2009

Après les passages nuageux, le beau temps. On en a profité pour grim...

3 Jean-Michel Pouy
17-06-2009

Parcours sauvage, panoramique et agréable. Descendue par le merlat pu...

Virginie Bouchayer
01-06-2009

Il fallait partir tôt pour éviter les nuages et le vent de nord. Lon...

SautrL
03-07-2006

Descente par le lac Merlat....

Jean-Michel Pouy

Identification

( ) bivouak.net

Social Media