Mont Charvin en boucle depuis La Savatte,
retour par le Col des Porthets

Mont Charvin en boucle depuis La Savatte,
retour par le Col des Porthets

  • Altitude départ : 1144
  • Altitude sommet : 2409
  • Dénivelé : 1405
  • Distance : 14 km km
  • Temps de montée : 2h45
  • Temps de descente : 1h45
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Prendre le chemin qui passe entre 2 maisons et le suivre. Passer vers un groupe de maisons (Les Frasses), puis joindre l’intersection avec une piste jeepable qui part sur la gauche, un panneau indique "Mont Charvin".

Suivre cette piste qui vous mènera aux Fontanettes, puis aux Hauts de Marlens. A partir des Fontanettes, nous sommes sur le Tour du Val Sulens. A la prochaine bifurcation (altitude 1900m), prendre le sentier qui part sur la droite (combe sous le Charvin). En arrivant au point coté 2324 m, l’arête finale vous tend le sommet sur un plateau.

Pour la redescente, prendre le sentier de crête qui part en direction de l’EST, suivi de raides passages sur des arêtes plus ou moins exposées (présence de câbles. Attention, déconseillé aux personnes appréhendant le vide). Arrivé au lac du Mont Charvin, prendre à gauche le sentier grimpant au Col des Porthets (2072m). De là, descente vers les Hauts de Marlens, qui sont devant vous.


Précautions

La seconde partie de la boucle, au début, est relativement exposée.


Commentaires difficultés

Je cote ma boucle R4, car la redescente du côté du lac est très aérienne et assez vertigineuse.

Commentaires

patrice.v
10-11-2009 15:35:49

GLaG
Par rapport à la brêche Arnaud, il n'a pas de câble, déjà ! Et c'est nettement plus impressionnant (sentiment d'être seul au monde dans un coin où personne ne passe ...) Je pense que la cheminée est moins technique que la brêche Arnaud passée sans câble, et plutôt plus dure que la brêche en utilisant le câble. Mais ce n'est pas vraiment comparable : au Petit Obioui il n'y a qu'un vrai pas d'escalade de 3-4m, mais plutôt lisse (alors que la Brêche est surtout "à bras" avec des prises franches, mais sur une plus longue durée). Enfin bon, il vaut mieux prendre d'autre avis : je n'ai fait que 2 fois la brêche, la dernière en 2002, et une fois la cheminée du Petit Obiou en 2006, ça date un peu...
:wink: Merci de tes précisions, j'ai le temps c'est pas pour tout de suite. Merci encore. :wink:

Olivier C.
09-11-2009 23:37:11

sissjohn
Je ne connais pas la brèche Arnaud, ni Chamechaude d'ailleurs. Est ce que l'on peut s'aider d'une sangle montée en noeud de Machard auto-bloquant sur le câble ?
Je doute de l'efficacité de freinage d'un machard sur un câble, on utilise un tel noeud autobloquant sur une corde. D'autre part, il faut être sûr des ancrages de l'équipement en place pour qu'ils ne cédent pas lors d'une éventuelle chute. Mais comme l'a fait remarquer GLaG, ce serait fastidieux de refaire le noeud à chaque tronçon et on sort du cadre de la rando. Mieux vaut alors être 2 et s'assurer avec une corde.


GLaG
09-11-2009 22:59:13

Par rapport à la brêche Arnaud, il n'a pas de câble, déjà ! Et c'est nettement plus impressionnant (sentiment d'être seul au monde dans un coin où personne ne passe ...) Je pense que la cheminée est moins technique que la brêche Arnaud passée sans câble, et plutôt plus dure que la brêche en utilisant le câble. Mais ce n'est pas vraiment comparable : au Petit Obioui il n'y a qu'un vrai pas d'escalade de 3-4m, mais plutôt lisse (alors que la Brêche est surtout "à bras" avec des prises franches, mais sur une plus longue durée). Enfin bon, il vaut mieux prendre d'autre avis : je n'ai fait que 2 fois la brêche, la dernière en 2002, et une fois la cheminée du Petit Obiou en 2006, ça date un peu...


patrice.v
09-11-2009 20:47:38

8) :wink: En parlant de brèche de cheminée et de l'Obiou, l'ayant fait 7 fois, ma dernière par les chatières. En comparaison avec la brèche Arnaud, pour ma huitème fois j'aurais aimé monté par la cheminée du petit Obiou. Ayant abandonner la montée dans la brèche Arnaud, je me posais la question a savoir si cette cheminée est plus technique plus exposée que cette brèche. J'aurais voulu faire le huit l'année prochaine :wink: merci GlaG de ta réponse, je dis GlaG parce que il me semble que c'est ton topo :wink:


GLaG
09-11-2009 19:08:08

sissjohn
[ Je ne connais pas la brèche Arnaud, ni Chamechaude d'ailleurs. Est ce que l'on peut s'aider d'une sangle montée en noeud de Machard auto-bloquant sur le câble ?
Sans doute mais comme le cable est long et pas continu, ça serait laborieux. Mais surtout s'il faut prévoir baudrier et sangle et connaître les noeuds, pour moi on ne peut plus trop parler de rando...!


JeunouKiKrak
09-11-2009 18:35:41

[quote="GLaG"]

Olivier C.
Mais il n'empêche que même en s'aidant du cable ça reste athlétique (léger devers)...Et ce n'est pas non plus un câble horizontal qui permet de s'assurer 'en solo' avec juste une longe...
Je ne connais pas la brèche Arnaud, ni Chamechaude d'ailleurs. Est ce que l'on peut s'aider d'une sangle montée en noeud de Machard auto-bloquant sur le câble ? Je l'ai fait au début (et à la fin) de la rampe de Choranche où il y a un passage un peu compliqué et cela aide à défaut de complétement sécuriser. Dans ce cas là, je suis d'accord, cela ne change rien à la cotation. Par contre (mais je crois l'avoir déja dit) le R4 à la Gde Moucherolle, me semble surévalué. Suite à vos réponses je modifie la cotation du Rocher Rond par le versant Hautes-Alpes.


GLaG
09-11-2009 18:09:05

Olivier C.
Je ne connais pas cette brêche mais si elle n'était pas câblée, elle serait donc hors cotation puisque tu souhaites la passer à R5 ?
Même avec le câble, c'est très limite à mon avis... Bien sûr elle est dans des tas de topos de randonnée, car elle permet de faire une belle boucle "logique", et il n'y a qu'une centaine de mètres de couloir sur les 1000 ou 1200m de dénivelé de la sortie. Mais il n'empêche que même en s'aidant du cable ça reste athlétique (léger devers)...Et ce n'est pas non plus un câble horizontal qui permet de s'assurer 'en solo' avec juste une longe...


patrice.v
09-11-2009 15:44:20

montagne.a.vaches
Ben toujours pareil pour moi... moucherolle R3 (exposé), Brèche Arnaud R5. (Le R4 ça sert à quoi ?? :P )
D'accord avec toi, moucherolle R3 1/2 exposé mais pas trop technique. Par contre, la brèche Arnaud, R5 c'est pas pour moi, c'est de l'escalade. La dernière fois que je l'aie tentée, j'ai pas insisté :cry: :wink: :wink:


Olivier C.
09-11-2009 15:19:29

PILA
En ce qui concerne la Brèche Arnaud, que j'ai passée plusieurs fois Luc, effectivement je vais la passer en R5, j'ai toujours hésité.... le passage du haut est câblé certes, mais ce n'est pas une main courante, c'est une aide à la progression et sans câble ce serait un beau pas d'escalade et sacrement exposé.
Bonjour, Je ne connais pas cette brêche mais si elle n'était pas câblée, elle serait donc hors cotation puisque tu souhaites la passer à R5 ? Je pense que le R5 doit être réservé à des passages non équipés, qui comportent quelques pas de II exposés ou des pentes raides très instables également expo. L'équipement, quel qu'il soit, fait baisser la cotation puisqu'il facilite grandement la progression.


Michel Pila
09-11-2009 07:55:22

Bonjour, Les problèmes de cotations ne m'intéressent pas trop, néanmoins puisque Luc me cite je réponds ! 1) je trouve que, comme pour le ski sur skitour, on a tendance à sous-coter de plus en plus, ce qui m'a toujours étonné, ce n'est pas parce que le niveau monte, que la montagne est plus facile qu'avant, elle bouge pas la montagne, ou si peu ! 2) En ce qui concerne la Brèche Arnaud, que j'ai passée plusieurs fois Luc, effectivement je vais la passer en R5, j'ai toujours hésité.... le passage du haut est câblé certes, mais ce n'est pas une main courante, c'est une aide à la progression et sans câble ce serait un beau pas d'escalade et sacrement exposé. 3) la Moucherolle en traversée est moins dure, mais si la Brèche est en R5 alors la moucherolle serait plutôt en R4 (petit certes mais R4) 4) GlaG à bien raison !


montagne-a-vaches
09-11-2009 07:40:13

Ben toujours pareil pour moi... moucherolle R3 (exposé), Brèche Arnaud R5. (Le R4 ça sert à quoi ?? :P )


Luc
08-11-2009 23:54:26

GLaG
Pour moi la Grande Moucherolle est un vrai R4, alors que la brêche Arnaud, c'est de l'escalade, donc R5...Et ce n'est pas seulement pour l'exposition (forte dans les deux cas) mais bien pour la difficulté technique.
Ok, d'autres points de vue?


GLaG
08-11-2009 23:50:49

Pour moi la Grande Moucherolle est un vrai R4, alors que la brêche Arnaud, c'est de l'escalade, donc R5...Et ce n'est pas seulement pour l'exposition (forte dans les deux cas) mais bien pour la difficulté technique.


Luc
08-11-2009 23:43:37

de Massas
Quand on voit la Grande Moucherolle cotée R4 alors que la Brèche Arnaud est cotée R3, on se demande parfois ce que signifie la cotation
Je ne sais pas si Michel est passé par là, mais je lis R4... Quant à la Grande Moucherolle, bein je suis ouvert, tu verrais plutôt un R3? L'occasion ;-( de voir qu'il y a un joli doublon, et celui-ci est coté R3, mais Greg en commentaire suggère de le passer en R4. Alalala! @Eric : effectivement, il n'y a pas de Comité d'évaluation, l'idée est que chacun puisse mettre son petit grain de sel histoire que ce fameux critère soit le plus "juste" possible. Peut-être utopique comme façon de faire, mais très franchement il ne faut pas hésiter à intervenir...


patrice.v
08-11-2009 20:26:50

8) R2 également :wink: :wink:


GLaG
08-11-2009 20:21:41

Pareil, R2. Quand tout se fait à vue, on ne peut pas vraiment parler de difficultés d'orientation (et la cotation n'a pas en prendre en compte la nuit/le brouillard sauf en commentaire éventuel). Là on est plutôt sur un mode "il n'y a pas de sentier mais ça passe partout" que "il n'y a pas de sentier et il faut trouver un itinéraire unique".


montagne-a-vaches
08-11-2009 19:31:21

R2 au vu de ta description !


JeunouKiKrak
08-11-2009 19:12:56

Bonsoir, Ayant lancé le débat, j'en remets une couche ... J'ai laissé un topo il y a peu concernant le sommet du Rocher Rond (Dévoluy) qui se fait très facilement en partant du coté Hautes-Alpes (La Chaup / Agniéres en Dévoluy) et je l'ai coté R3. Pourquoi ? parce qu'il n'y a pas de sentier pour y arriver, tout se fait à vue. Il y a un passage qui peut paraître exposé (remontée d'un pierrier) à une personne n'ayant pas l'habitude, mais c'est tout. Par contre la recherche de progression est permanente, quoique très aisée, car le sommet est toujours en vue et on évolue en espace dégagé. Alors quelle cotation à votre idée ?


Eric de Massas
07-11-2009 17:34:04

En tant que jeune bivouakeur mais vieux randonneur, j'approuve le message de Luc du 01 Nov 2009 09:57. Le petit commentaire qui va avec la cotation doit être suffisant pour expliquer les difficultés et les qualités nécessaires au randonneur. Le problème de la quotation n'est pas la limite à 4 niveaux ni l'absence d'exposition mais son homogénéité. Shashahani est l'auteur de tous ses topos et il a un comité d'évalutation qui garantit cette homogénéité. Bivouak a des milliers d'auteurs et aucun comité d'évaluation. Les deux ne sont absolument pas comparables. Par conséquent, l'erreur de cotation est due au système lui-même et le commentaire permet justement d'y remédier. Quand on voit la Grande Moucherolle cotée R4 alors que la Brèche Arnaud est cotée R3, on se demande parfois ce que signifie la cotation. Bravo pour ce site qui est trés bien fait.


Olivier C.
04-11-2009 17:41:25

luc
Mais si c'est très exposé, ce n'est pas facile, tu ne penses pas? On joue sur les mots.
Non, pas forcément. La difficulté technique est quantifiable et fonction du niveau de chacun.: sentier, traces, pas de I ou II...et elle est indépendante de l'exposition qui ajoute éventuellement un facteur de risque. On peut marcher sur un sentier facile mais exposé ou gravir une cheminée difficile mais non expo, or dans les 2 cas, il faudrait coter R4 alors que ça pourrait être R1/E4 et R4/E1 pour schématiser. Je ne pense pas que cette double entrée amène de grandes complications tout en étant directement informative. La cotation c2c de T1 à T6 n'amène rien de plus car comme il a déjà été dit, les 2 derniers degrés sont de l'alpi. Les cotations seront toujours sources de débat mais n'est ce pas un des buts d'un forum ? :)


Geoffroy Rémi
04-11-2009 15:25:44

Greg_
Salut, Ensuite j'ai le sentiment que beaucoup de randos sujettes à discussion se trouvent à cheval sur les cotations R3 et R4, comme si il manquait un cran dans l'échelle. Tiens d'ailleurs l'échelle du CAS, adoptée par C2C ou (encore) Montagne Mag comporte 6 degrés. Comme ça, on peut pinailler plus finement :lol: Greg
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Je suis à 100% d'accord avec Luc : le barême de bivouak est simple, clair, compréhensible par tous, il a pour mission d'informer globalement d'un niveau de difficulté, pas de décrire, et les commentaires prévus par ailleurs sur la difficulté et les précautions éventuelles sont justement là pour préciser en langage clair les compléments d'information comme l'exposition ou les équipements en place, etc. Les 5 degrés sont largement suffisants : l'échelle du CAS à 6 degrés n'est pas pertinente à mon avis: les 2 derniers (T5 et T6) relèvent clairement de l'alpinisme "Facile" voire "Peu Difficile" ! Dans mon CAF de St Etienne, j'avais proposé le barême de bivouak. Et bien, notre commission rando a finalement retenu une échelle à 3 degrés seulement. Ultra simple, mais ça marche aussi (avec les commentaires en plus, bien sûr) :lol:


Greg_
03-11-2009 08:41:59

Salut, un petit item en plus sur l'exposition serait le bienvenu ! Dans un HS de Montagne Mag sur la rando alpine, l'exposition était résumée en une phrase du type "exposition forte et localisée" ou "exposition modérée et continue". J'avais trouvé cela très pertinent et correspondait bien pour les randos que j'avais déjà effectué. Ensuite j'ai le sentiment que beaucoup de randos sujettes à discussion se trouvent à cheval sur les cotations R3 et R4, comme si il manquait un cran dans l'échelle. Tiens d'ailleurs l'échelle du CAS, adoptée par C2C ou (encore) Montagne Mag comporte 6 degrés. Comme ça, on peut pinailler plus finement :lol: Greg


Luc
03-11-2009 00:23:54

[quote="Olivier C."]

luc
Alors si l'on reste avec une cotation unique, peut on coter R1 une rando sur chemins faciles mais parfois très exposés (et à partir de quelle largeur de chemin :? ) ?
Mais si c'est très exposé, ce n'est pas facile, tu ne penses pas? On joue sur les mots. Revenons par exemple à notre échelle... > R1 : Randonnée accessible à tous, facile. Itinéraire évident sur sentier balisé. . . . et . . . > R4 : Itinéraire pour randonneur expérimenté. Passages exposés ou aériens, recherche d'itinéraire... La face Est de la Dent de Crolles, comme on l'a souvent dit ici, est comme un trottoir. Mais un trottoir d'altitude. Tu connais cette vire en face Est? Un trottoir c'est R1, un tel trottoir dans cette belle face se transforme en R4... A quoi bon vouloir ajouter des chiffres et ou des lettres, ne penses-tu pas c'est suffisamment clair ainsi (même si j'entends bien toute la subtilité de la chose).


Olivier C.
02-11-2009 18:03:50

luc
Sur Biv', on avait adopté cette cotation de R1 à R5. On a beaucoup réfléchi à y adjoindre du R1.3 ou du R2.2 et etc. On en est resté à la simplicité.
Je comprends bien mais puisque ce débat revient régulièrement, c'est qu'il y a matière à discussions ! :) Ca discuterait de toute façon mais seulement alors sur les valeurs elles-mêmes. Car avec une seule entrée, il me semble que dans les topos, c'est l'exposition qui fait majoritairement monter la difficulté. Alors si l'on reste avec une cotation unique, peut on coter R1 une rando sur chemins faciles mais parfois très exposés (et à partir de quelle largeur de chemin :? ) ? D'autre part, quand on ajoute un commentaire à un topo existant, pourquoi faut il redonner un titre, ce qui peut aboutir à plusieurs thread ? Merci :)


ste74
01-11-2009 10:17:04

Je regardais les cotations du Club Alpin Suisse, peut-être plus précis, mais bon, je pense qu'il y aura toujours matière à débat et tant mieux si cela fait avancer le smilblick. http://fr.wikipedia.org/wiki/Randonn%C3%A9e_p%C3%A9destre#La_cotation_randonn.C3.A9e_du_Club_Alpin_Suisse


Luc
01-11-2009 08:57:53

Olivier C.
Sur ce site, qui est Admin ou Modo pour qu'on puisse avoir leurs avis ?
L'expo, la difficulté... C'est "the" grand débat, depuis des années, et sur de nombreux sites. Regarde par exemple les discussions à ce sujet en ski de rando avec l'échelle de cotation de Volodia S. Très bien faite, avec une prise en compte justement de l'expo, hé bien accroche toi bien, ça en cause malgré tout régulièrement, et pendant des heures et des heures! On ferait mieux de skier à la place, non?! Entre de la neige verglacée, de la poudreuse, les conditions sont tellement différentes que la course n'est plus franchement la même. ALors que parfois la chute peut t'entrainer vers une mort probable, d'autres fois, une simple chute se stoppe au bout de deux trois mètres tellement il y a de poudreuse. En rando, il y a peut-être moins de données à prendre en compte... Sur Biv', on avait adopté cette cotation de R1 à R5. On a beaucoup réfléchi à y adjoindre du R1.3 ou du R2.2 et etc. On en est resté à la simplicité. En revanche, un petit paragraphe existe afin d'ajouter ses commentaires sur l'expo, la difficulté, se recentrer sur tel ou tel passage (je pense à Chamechaude par exemple où seulement quelques mètres avant d'arriver au sommet l'on trouve un cable...). Ce petit commentaire est fort important et bien plus intéressant qu'un chiffre (il me semble). Par ailleurs, vous êtes nombreux à mettre des topos de super qualité. SI de temps en temps le débat s'ouvre, je pense qu'il y a grand moyen de s'entendre, faire converger ses idées et se mettre d'accord sur un R3 ou R4. Non? Peut-être revoir les items lors de l'entrée d'un topo, que ce soit plus clair? J'attends retour des vieux bivouakeurs mais aussi des tout jeunes! Le Charvin, je ne connais pas...


Olivier C.
31-10-2009 12:57:46

babas38
Plutôt d'accord avec Scal. Et je rajouterai que dans l'exposition, il n'y pas que la chute. Il peut y avoir d'autres dangers.
L'exposition n'est qu'une des composantes de l'engagement qui inclut également les risques objectifs (chute de pierres, séracs en alpi...), la longueur de l'itinéraire, son éloignement de tout repli, l'altitude, etc... Ce sont peut-être plus des considérations d'alpi mais puisque l'échelle en rando va jusqu'à 5, je ne pense pas qu'elles soient inutiles. J'ai d'ailleurs souvent l'impression de prendre plus de risques en rando qu'en alpi. Pour la cotation à 2 entrées que j'avais proposée dans d'autres posts, le E veut donc dire engagement mais en rando, E se résumera plus souvent à l'exposition pour souligner un passage délicat.
Citation: Olivier C. a dit "l'exposition est également fonction du risque qu'on prend" Je dirais que c'est l'inverse: Imagine une vire sans difficultés de 50 cm de large avec 100m de gaz: elle est très expo. La même vire avec une barrière qui empêche toute chute et où on peut courir, l'exposition est elle la même ? La barrière a supprimé le caractère expo (oui on peut envisager qu'elle cède :) ) Mis à part ce cas extrême (qui existe sur des sentiers touristiques et où on ne se pose même pas la question !), il y a bien sûr toute une gradation d'équipements. Risque de chute et exposition peuvent donc être liés. Au-delà de ce débat technique et peut-être ennuyeux, il suffirait de mentionner en plus dans le topo: passage expo équipé ou pas. Sur ce site, qui est Admin ou Modo pour qu'on puisse avoir leurs avis ?


babas38
30-10-2009 20:37:04

Plutôt d'accord avec Scal. Et je rajouterai que dans l'exposition, il n'y pas que la chute. Il peut y avoir d'autres dangers. Olivier C. a dit "l'exposition est également fonction du risque qu'on prend" Je dirais que c'est l'inverse: Quand on parle d'exposition, c'est en se situant à un danger "objectif".(quels sont les dangers existants?) Le risque, c'est une mesure des ces différentes expositions. Il vise à mettre en adéquation ces expositions avec les moyens mis en oeuvre pour se protéger de celles-ci. Il est aussi fonction de son expérience personnelle (donc en partie subjectif), et peut-être plus ou moins réduit à l'aide de techniques[/quote]


scal
30-10-2009 19:18:29

à mon avis l'exposition résulte de la réponse : dans ce passage, que j'utilise ou non l'équipement, quelle sera la conséquence d'une chute ? exemple : une traversée de 3m en II équipée d'un cable, dans un premier cas au dessus d'un ranc de 3m et dans un seconde cas au dessus d'une falaise de 100m dans les deux cas si j'utilise le cable je réduis la difficulté et la prise de risque, mais en cas de chute ( en utilisant ou non le cable ) on voit bien qu'il ne s'agit pas du tout de la même exposition on peut objecter que si j'utilise le cable je ne dois pas chuter, théoriquement oui mais en pratique non


Olivier C.
30-10-2009 18:38:34

babas38
Je ne sais pas si rajouter des cotations faciliterais une lecture pour le plus grand nombre d'autant plus qu'il s'agit des randonnées.
A mon avis, oui car l'exposition et l'engagement sont des paramètres bien distincts de la difficulté technique, on pourrait par ex. avoir R1/E4 qui est tout de même plus parlant qu'un R1 sec (cas d'une vire étroite facile mais expo). Et à voir les cotations proposées, il semble souvent avoir confusion entre ces 2 notions, comme pour cette arête du Charvin qui ne présente pas beaucoup de difficultés. Mais bien sûr que le descriptif d'une rando doit être le plus informatif possible.
Citation:Le fait qu'il y ait un câble ne réduit pas l'exposition, comme le dise souvent certains! Dans la mesure où l'exposition est également fonction du risque qu'on prend, un câble va la diminuer en minorant le risque de chute. Mais ce câble ne réduira pas l'exposition s'il ya risque de chute de pierres par ex. Donc un passage équipé doit la plupart du temps faire baisser la cotation E.


babas38
30-10-2009 16:13:57

Je ne sais pas si rajouter des cotations faciliterais une lecture pour le plus grand nombre d'autant plus qu'il s'agit des randonnées. Je crois que de toute façon un topo ne peut se résumer à une cotation. Il me semble donc important de préciser dans le descriptif quelles difficultés peuvent être rencontrées. Pour moi la différence dans le descriptif de R3 ou R4 peut se traduire en partie par la longueur des parties exposées (passage de 10m ou plusieurs heures, sachant qu'on reste quand même dans le domaine de la randonnée! Si cela nécessite du matériel spécifique, on passe à R5) Il me semble aussi important de préciser dans le déscriptif la nature de l'exposition, car cela peut induire du matériel spécifique (aérien= chute, névé, pente herbeuse raide, chute de pierre ...) Mais je le redis, je suis d'avis à ce que les cotations ne se compliquent pas pour que celui ou celle qui vient occasionnellement chercher un topo ne passe pas des heures à comprendre une cotation plus "technique" alors qu'un petit descriptif lui serait plus clair! Maintenant pour reprendre la redescente sur l'arête et compte tenu de la longueur du passage, R4 ne me dérange pas. Le fait qu'il y ait un câble ne réduit pas l'exposition, comme le dise souvent certains! En effet quand on chute qu'il y ait un câble ou pas, les conséquences sont les mêmes. Par contre la présence d'un câble facilité la progression (c'est plus facile, mais pas moins exposé!) Après pour réduire l'exposition dans ces passages c'est l'utilisation de matériel (via ferrata, corde ...). Maintenant est-ce qu'il y en a besoin ou pas, c'est cette fois subjectif, car cela dépend de l'expérience de chacun. Et dans ce cas cela ne devrait pas rentrer dans la cotation d'un topo.


poyo
30-10-2009 10:19:15

Ayant participé à la discussion dont tu parles sur la cotation, je ne peux que t'approuver dans cette voie. Une double entrée permettrait de renseigner d'une façon beaucoup plus riche la difficulté globale d'une sortie (difficulté au sens large : difficulté, exposition, recherche d'itinéraire...) Pour ma part je ne comprends pas qu'on puisse coter R4 et en disant que ça vaut R3 parce qu'une personne a trébuché. Où est la logique ? R+1 si on est témoin d'un accident. R+2 si en plus il neige ? R-1 si les couleurs de l'automne sont du plus bel effet ? poyo


JeunouKiKrak
29-10-2009 19:52:57

Eh oui ! C'est trés subjectif ... et ça relance l'idée d'une cotation à double entrée : une cotation pour le technique et une autre pour l'exposition. Exposé ne veut pas dire difficile et inversement. Il y a déjà eu une longue discussion sur ce sujet il n'y a pas longtemps. Les topos servent pour ceux qui n'ont pas fait l'itinéraire comme aide à la planification (je m'en suis d'ailleurs beaucoup servi et continuerai) et c'est tout l'intérêt de sites comme bivouak.net et plusieurs réflexions sur la difficulté d'un itinéraire ne sont pas de trop.


K-lys
29-10-2009 19:04:12

voila peut-être un moyen de côter objectivement : jeter un crash test dummy et voir comment il s'en sort...


Olivier C.
29-10-2009 18:58:23

ugo
Bonsoir à tous, Je suis étonné de voir le nombre de personnes qui on a redire sur les cotation. Cela dépends d'abord de la sensibilité de la personne qui rentre le topo.
Justement, ça ne devrait pas car ce n'est pas objectif. Tu reconnais que c'est R3 mais tu cote R4 parce que tu as vu qqn tomber mais on peut également chuter dans du R1 ! Si ça avait été plus grave, aurait eu mis R5 ? :)


David Ughetto
29-10-2009 18:26:08

Bonsoir à tous, Je suis étonné de voir le nombre de personnes qui on a redire sur les cotation. Cela dépends d'abord de la sensibilité de la personne qui rentre le topo. Pour ma part sur le Charvin, le jour ou je l'ai fait, une personne à chutée devant moi sur une dizaine de mètre, sans trop de bobo heureusement, mais ça aurait peu être beaucoup plus grave, voilà le pourquoi du R4. Je le fait souvent et il vrai qu'un R3 est suffisant.


JeunouKiKrak
27-10-2009 21:05:10

Quoique l'arete est soit relativement exposée, la cotation R4 me semble surévaluée. On peut monter jusqu'à R3 car c'est escarpé et assez exposé à un endroit ... Mais il y a un câble avec des points d'ancrage Via Ferrata. Même si on n'a pas d'équipement Via Ferrata, le câble constitue une bonne main courante. Lorsque j'ai fait pour la 1ére fois le Charvin en 2004, je n'avais aucun équipement et pas beaucoup d'expérience et cette arête est ne m'avait pas posé de difficulté. Ceci dit, il faut quand même être conscient de l'exposition avant d'y emmener des personnes non expérimentées.


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Albertville >Ugine > Marlens > Col de l'Epine > Le Bouchet > La Savatte.


Parcours


  • Nb points : 1112
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 9
  • Dénivelé - : 0
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 37 kB
  • Téléchargement


Sortie du 06-08-2013

Encore une news de fond sur kairn hier : ce coup ci on veut faire culpabiliser les écolos en affirmant que si le loup détruit le pastoralisme c'est la biodiversité qui prend une claque... heureusement c'est étayé par un document de fond diffusé sur des chaînes inconnues et que personne n'a vu... Le tout amalgamé à un peu de propagande pour entretenir la confusion des genres. Enfin encore une belle "news" bien constructive à la Dollo !!!

PS : c'est le bordel les commentaires attachés à ce topo !!!
PS 2 : pour moi c'est R3 expo mais pas R4.


Ma sortie est là :

http://www.camptocamp.org/outings/451497/fr/mont-charvin-traversee-arete-du-lac-face-sw

ou là :

http://montagne-a-vaches.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=644:mont-charvin-par-le-lac&catid=205:mont-charvin&Itemid=220

Commentaires

anonynmous
15-08-2013 15:23:50

:wink: Complétement d'accord ...

Olivier C.
15-08-2013 15:22:38

D'accord avec mav: R3 maximum et l'exposition est toute relative mais il faut tout de même se méfier si le terrain est glissant. R4, c'est pour le Charvin par le golet de la Trouye et le pas de l'Ours quand l'équipement est en place, sinon R5.


JeunouKiKrak
14-08-2013 21:23:40

:mrgreen: Du R3+ quoi ! :mrgreen: Vais avoir du mal à faire plus bref :mrgreen:


  • Horaire : 19h00
  • Dénivelé : 1150 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
12-07-2009

Même itinéraire en sens inverse...

Ivandumontsax
06-09-2008

j'ai fait la boucle à l'envers en garant la voiture sur le parking de...

christophe bonnet
07-10-2007

Belle journée d'automne avec du brouillard épais en dessous de 1600m...

4 David Ughetto

Identification

( ) bivouak.net

Social Media