Col des Aiguilles depuis La Jarjatte

Col des Aiguilles depuis La Jarjatte

  • Altitude départ : 1176
  • Altitude sommet : 2003
  • Dénivelé : 830
  • Temps de montée : 2h
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : GR 94.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

De la Jarjatte, suivre le GR qui traverse piste forestière et pistes de skis dans le fond du Ravin des Aiguilles. En sortant de la forêt, le col est évident...

Au col, divers tricottages s'offrent à nous :
- sur l'Aiguille, à droite.
- la Tête de Vachères, sur la gauche, et sa crête.
- ou plein Est, dans le fond du vallon des Aiguilles, pour admirer les jolis serpentins de la fontaine du Roy.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Lus la Croix Haute > La Jarjatte.


Situation




Sortie du 03-06-2009

Col des Aiguilles

Ce matin, je pars pour Chichilianne, pour effectuer la traversée pas de l'Essaure pas de l'Aiguille en passant par la tête Chevalière. Au dernier moment je continue la route vers le col de Lus, je cherche ensuite le parking pour le départ du col des Aiguilles. Tant pis, je n'ai qu'une carte au 1/25000 la 3237OT Glandasse, ne connaissant pas ce secteur. Me voilà au col des Aiguilles, je me souviens avoir lu plusieurs topos de ce magnifique coin, je prends à gauche, remonte les pentes raides et gagne la croupe de serre Long avec son sommet 2139 m. Je regarde au Nord, la tête de Vachères avec ses pentes plus raides encore, bon je décide de longer la crête de serre Long jusqu'à son extrémité, au bout je descends sans difficulté dans le vallon dominé jusqu'à présent. Je vais voir la cabane pastorale réservée au berger et casse la croute au col dominant la cabane de la Rama. je remonte au col des Aiguilles.

Quel beau col, quel vallon tranquilisant, la chaleur pour remonter, heureusement la fontaine du Roy m'a permis de petits rafraichissements. Un secteur que je ne connaissais pas, c'est beau le Dévoluy.

Photos de la sortie

Lac
Lac

Commentaires

pascal sombardier
23-07-2009 17:51:21

En fait, j'y étais déjà allé en faisant l'erreur de monter trop tôt depuis la piste de Rabioux. Donc, je m"étais retrouvé dans des pentes raides et désagréables avant d'attaquer le pierrier lui-même, lequel n'est en fait pas un vrai pierrier, car on trouve presque toujours des traces de terre qui permettent de monter jusque sous la Tête d'Aurouze (soit dit en passant, l'arche montrée plus haut n'en est pas une, mais c'est un petit pilier accolé à un autre plus grand). Il faut donc suivre la piste de Rabioux assez longuement, continuer environ 500 m au-delà d'une barrière, et commencer à monter au niveau d'une clôture, au sud du Serre Morel. Comme ça, c'est tranquille... s'il ne fait pas trop chaud...

GLaG
22-07-2009 22:07:32

Un pierrier qui me fait de l'oeil depuis longtemps (et en plus, bien exposé au coucher de soleil pour les lumières...) ! La remontée est-elle très pénible ou seulement pénible ??


ced
18-07-2009 21:03:34

Belle balade et pierrier impressionnant !


pascal sombardier
15-07-2009 18:19:48


Citation:Pascal a l'art de ménager le suspense... qui devient insoutenable au sujet de cette nouvelle arche ! C'est-à-dire que nous avons trouvé tellement d'arches ces derniers temps qu'on n'ose même plus en parler. François va cependant vous présenter bientôt l'une des plus remarquables, il l'avait repérée de loin. Quelques jours auparavant, avec Guilain, nous avions procédé à une mise en jambe sur les "plus grands pierriers d'Europe", selon les Gapençais (j'ai bien peur qu'ils aient raison). Maxouklod nous ayant demandé confirmation, nous avons compté les pierres... Mais on y retournera, vu qu'on ne trouve pas le même nombre. ':wink:' Nous avons exploré le coin, de part et d'autre de la Tête d'Aurouze, en utilisant les traces des chamois, nombreux ici : La barrière de la montagne d'Aurouze étale ses falaises de 300 à 400 m de hauteur au-dessus de l'immense pierrier. C'est là, au Roc des Bergers, que Jean Couzy trouva la mort suite à une chute de pierre. L'ambiance est lunaire. Surprise : au pied des falaises, une trace de chamois agréable, au milieu d'une végétation exubérante : Toujours pas d'arche, ni de passage possible : la barrière est beaucoup plus lisse et raide que prévu... Peu importe ! Nous jouissons de cette ambiance particulière; où la progression est beaucoup plus aisée que prévu, et les pierriers recèlent des trésors tout aussi imprévus. Ainsi, cette ibéris du mont Aurouze, que Florealpes décrit comme endémique de ce secteur : Au bout de notre périple, pas très loin du pas de Paul, nous redescendrons bredouilles, mais néanmoins heureux.


ced
09-06-2009 21:46:01

Bon, nous suivrons ces nouvelles aventures ! :wink:


pascal sombardier
09-06-2009 19:18:45

Ah, pardon, j'avais mis cette vieille photo pour parler du pierrier, mais nous n'avions pas été plus haut (épuisés après 1200 m de pierrier.. On vieillit...). C'est au programme pour plus tard... (ce coin est encore totalement inexploré). En fait, dernièrement, nous étions du côté du Faraut et du Pierroux, où se trouvent quelques merveilles géologiques et randos du vertige remarquables. Mais bon, une photo que j'ai tenté de poster a sombré dans je ne sais quels miasmes informatiques. J'y retourne demain de toute façon.


ced
09-06-2009 10:25:50

Pascal a l'art de ménager le suspense... qui devient insoutenable au sujet de cette nouvelle arche ! :wink:


pascal sombardier
06-06-2009 12:44:20

Je confirme. Même le plus grand pierrier d'Europe, qui s'étale sous la Tête d'Aurouze (un des sommets qui entourent le plateau de Bure) est bien praticable. L'ambiance est prenante et quasiment lunaire. On y prend goût. Notez la présence d'une arche au pied du pilier, une de plus. Avec Guilain, cette semaine, nous en avons comptabilisé quelques-unes de plus dans le massif, ce qui porte le nombre à 40. Le Vercors résiste, mais pour combien de temps ?


ced
06-06-2009 12:18:26

C'est marrant d'ailleurs car en général les pierriers sont vraiment le truc qui me fait fuir mais dans le Dévoluy j'avais presque apprécié : d'abord pour leur son très cristallin (ou plutôt de vaisselle cassée), en plus ce n'était pas si pénible à remonter et surtout très rapide et pratique à descendre ! Valverco, ce n'est que partie remise pour ton prochain passage.


GLaG
05-06-2009 21:10:32

En l'occurence "mon" topo se retrouve, dans l'autre sens et en bien plus détaillé, dans le livre de Pascal. Le pierrier est pénible en montée : le faire en descente peut être un régal ultra-rapide (si on aime dévaler) ou encore pire (genoux fragiles s'abstenir), mais en tout cas les crêtes au dessus sont de toute beauté !


patrice.v
05-06-2009 15:47:07

ced
Bonjour Valverco, Tiens c'est marrant j'étais par là il y a presque un an. Le col des Aiguilles est beau mais tu as raté il me semble ce qui est absolument magnifique (en tout cas j'en ai encore un grand souvenir) : - monter sur la crête de la Rama et en faire un bout - et tout simplement parcourir le vallon des Aiguilles, avec son petit ruisseau : un régal ! (et qui change de l'aridité des plateuax du vercors) J'avais du mettre le topo sur Bivouak, si j'ai le courage d'aller le rechercher je te mettrai le lien pour une prochaine fois. :wink:
Salut ced, il est vrai que c'est un secteur de toute beauté, rien qu'à lui la montée au col est superbe. Et quelle enchantement quand on découvre ce beau vallon que j'ai finalement remonté. J'avais repéré ce passage pour les crêtes de la Rama, mais j'ai finalement longer le serre Long c'est déjà pas mal. Pour ce qui est d'avoir raté quelques choses, ce sera pour une prochaine fois, je garde d'excelents souvenirs de cette randonnée. J'ai lu ta trés belle sortie, je l'ai même mis dans mes favoris, j'ai également bien sûre le superbe livre de Pascal Sombardier du Mont-Aiguille à l'Obiou que je regarde de tans en temps quand la météo n'est pas au beau fixe ou tout simplement quand le temps me manque obligation à la maison. Mais la montagne est là, elle nous attend. A bientôt bonne rando.


ced
05-06-2009 13:20:11

Oui dommage pour le temps alors ! J'avais eu la chance d'y avoir un temps tout bleu pour la journée dans le vallon des Aiguilles (fin juin). Autrement à tout seigneur tout honneur : le topo était de GLaG.


ste74
05-06-2009 11:23:16

Bonjour, Le monde est petit, j'y étais aussi l'année dernière, le 26 mai après vérification sur mon carnet de randos. Départ de la Jarjatte pour un petit tour de 4 jours dans le Dévoluy. On a eu une météo assez médiocre (pluie et grêle), mais j'en garde un bon souvenir. Le vallon des Aiguilles est vraiment sympa, c'est vrai. Il faudra que j'y retourne, mais on a déjà assez à faire par chez nous. :wink:


ced
05-06-2009 10:20:06
ced
05-06-2009 10:17:30

Bonjour Valverco, Tiens c'est marrant j'étais par là il y a presque un an. Le col des Aiguilles est beau mais tu as raté il me semble ce qui est absolument magnifique (en tout cas j'en ai encore un grand souvenir) : - monter sur la crête de la Rama et en faire un bout - et tout simplement parcourir le vallon des Aiguilles, avec son petit ruisseau : un régal ! (et qui change de l'aridité des plateuax du vercors) J'avais du mettre le topo sur Bivouak, si j'ai le courage d'aller le rechercher je te mettrai le lien pour une prochaine fois. :wink:



  • Horaire : 2h
  • Dénivelé : 1180 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
02-09-2007

Un peu de stress en partant de grenoble à cause du plafond nuageux ma...

11 Luc

Identification

( ) bivouak.net

Social Media