Lac des Mouterres depuis Singuigneret par
les Clots et le lac Lovitel

Lac des Mouterres depuis Singuigneret par
les Clots et le lac Lovitel

  • Altitude départ : 1295
  • Altitude sommet : 2260
  • Dénivelé : 1000
  • Distance : 14 km
  • Temps de montée : 3
  • Temps de descente : 2
  • Orientation : Sud
  • Balisage : GR50 (rouge et blanc)
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Itinéraire évident puisqu'il n'y a qu'un chemin (ou presque) !
Depuis le parking des Clots, suivre le sentier approximativement horizontal qui domine la RD1091 qu'on entraperçoit de temps à autre. Au fur et à mesure qu'on avance le sentier se transforme en vire, renforcé en béton là où il s'est éboulé. A la fin de la longue traversée, on débouche sur le plateau des Clots. Le lac Lovitel est doté d'un "parcours découverte" expliquant sommairement la genèse du site et les bestioles qu'on y trouve. Le lac est muni de passerelles qui malgré l'apparence sont encore solides. Poursuite de l'itinéraire vers le refuge des Clots, puis la fontaine pétrifiante (remarquable d'un point de vue géologique mais pas sensationnelle). Poursuite du GR jusqu'au lac des Mouterres. Cette mare en marge du plateau d'Emparis et de ses célèbres lacs n'a pas grand-chose à leur envier. Retour par le même itinéraire. Possibilité de boucle par la combe de Cougnet pour pas beaucoup de dénivelée en plus.

Précautions

A éviter l'hiver pour le bas.


Commentaires difficultés

Sans difficulté intrinsèque. Bon sentier avec un léger vide au début.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

RD1091 direction Briançon jusqu'au barrage du Chambon, puis bifurquer en direction de Mizoën. Monter au-dessus du village en direction de Singuigneret, parking des Clots au bout de la route.


Situation




Sortie du 30-06-2007

Un peu à court d'idée j'avais gardé cet itinéraire de côté pour boucher un trou. Peu emballé, la présence du lac lovitel et de la fontaine justifient quand même le détour surtout que la veille au soir je trouve ce site là : [url]http://www.alpesgeo2003.fr/3%20photos/ph-lac%20lovitel/lac-lovitel-index.htm[/url] avec quelques jolies photos et les explications géologiques.
Le versant rocheux qu'on traverse au début contraste nettement avec le plateau d'emparis au-dessus. Ici on est loin des vallonnements herbeux, au-dessus comme en-dessous c'est des éboulis rocailleux. Beaucoup d'oeillets jalonnent le chemin au départ et plus loin j'ai été étonné de trouver de la lavande, je ne pensais pas qu'elle existait à l'état naturel ici !
Pour ceux qui se demandent de quoi il s'agit, il y a dans les ravines à proximité du chemin les dispositifs de déclenchement des feux "avalanche" de la RD située à l'aval. C'est une simple masselote pendue dans le couloir d'avalanche qui actionne les feux si elle est emportée...
Le lac Lovitel est en fait un marais pratiquement totalement colonisé par les potamos, il n'y aura donc pas l'effet miroir escompté...quant au "parcours découverte" il doit y avoir 4 ou 5 panneaux égarés...
Aux Clots il reste les 2 bâtiments du refuge debout, tout le reste n'est que ruines comme bien souvent dans ces hameaux.
Montée vers la fontaine pétrifiante : beaucoup de phalangères et de sainfoin, dans l'ensemble tout le parcours est bien fleuri en ce moment ! On trouve aussi quelques orchis brûlés vers le Lovitel.
La fontaine pétrifiante n'est visible que de loin et d'au-dessus. En plus il n'y a pas de quoi rester pétrifier. La masse de tuf est impréssionnante mais il n'y a rien d'extraordinaire, pas le moindre stalactite... On peut juste être surpris de voir un tel débit sortir d'un simple trou entre les rochers (source à chercher dans la zone humide !).
La montée jusqu'au lac des Mouterres est encore longue et le débouché sur le plateau brutal : voiture, du monde aux divers chalets, bruit... ça contraste avec le calme de la montée ou je n'ai vu que deux personnes.
Heureusement la vue du lac des Mouterres que je connaissais déjà vaut le détour (attention moustiques !). Il y aussi pas mal d'orchis vanillé dans le secteur, mettez votre nez dessus, on en mangerait !
Retour par le même itinéraire, à faire des photos de tous les côté je suis en retard... je croise un goupil en train de chercher son casse croûte de midi... je l'observe et au bout de 2 minutes il fini par m'apercevoir et détale dans les rochers...
C'est donc pas la ballade du siècle mais pour qui sait ouvrir les yeux la nature recèle toujours d'un nombre incroyable de trésors ! La flore et la faune semble vraiment riches dans les rochers sous le plateau.

Photos ici : [url]http://montagne.a.vaches.free.fr/Rando/Ecrins/emparis/emparis.html[/url]


  • Horaire : 4
  • Dénivelé : 1200 m
  • Participants : Un renard, un chamois, quelques marmottes

Identification

( ) bivouak.net

Social Media