Grand Serre depuis Cholonge par l'arête
Nord ouest

Grand Serre depuis Cholonge par l'arête
Nord ouest

  • Altitude départ : 1050
  • Altitude sommet : 2141
  • Dénivelé : 1100
  • Temps de montée : 3h00
  • Temps de descente : 15mn de vol
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Jaune en bas Orange au dessus de la forêt.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Prendre le chemin de droite qui monte droit dans la pente jusqu'à buter sur un petit replat équiper pour les bêtes. Ici il faut faire une grande montée en diagonale vers le nord (à gauche) il y a des marques jaunes mais elles se perdent. Alors a la faveur d’une trouée pénétrer dans la forêt et monter toujours en diagonale sur la gauche jusqu'à sortir du grand bois. On retrouve un chemin horizontal (balisé orange). Le suivre toujours vers le nord. Il devient peu visible au bout de 400 m, quand la traverser s’avère trop délicate, le chemin monte alors en lacets jusqu'à l’épaule au niveau de la petite Cuche tout au nord de l’arête qui descend du sommet. La suite est des plus simples, il suffit de suivre la crête par une succession de croupes plus ou moins raides. Un premier faux sommet bien décourageant sera la Grande Cuche (1890m ). Entre celle ci et le sommet, c’est plus facile, il y a une piste toute récente !
A lire
  • Parapente en Dauphiné par Martin Jezierski. Référence : Topo N° 17 Page 64 proposé par Michel Pila

Itinéraire vol

Décollage : Du sommet , c’est Sud à Ouest le plus facile. En cas de vent du sud, se déplacer un peu vers le sud pour trouver un minimum de pente car c’est bien plat. Par vent de nord décoller vers la grande Cuche, quitte à faire le tour de l’arête. Est : tout faux Vol : RAS Attéro : Au nord de Cholonge c’est immense, y a pas un obstacle, néanmoins il y a des cultures alors attention. Choisir un terrain en friche ou fauché sinon il reste la route, bien droite et bien orientée aux vents dominants, dont le trafic est pratiquement nul car c’est une impasse.

Précautions

Long parcours direct mais dans les herbes épaisses... On rame ! Attention, L'attéro est dans la vallée des Lacs, Justement réputée pour la brise thermique puissante qui fait le bonheur des véliplanchistes, donc méfiance à partir de midi !


Commentaires difficultés

Sentier tracé sur la carte uniquement, mais malgré tout balisé ! Une petite [url=http://vimeo.com/51424759]Vidéo[/url] de ce vol depuis le Grand Serre.

Commentaires

Grand Fayard
05-09-2007 21:04:37

Pour ce vol il est possible de se poser sur un nouvel atterrissage négocié récemment par l'Envol Matheysin (club de vol libre du Sud Isere) au lieu dit l'Ile Falcon (accès: a prtir de la RD 1091 première route à droite après la sortie du Péage de Vizille, juste avant de passer sous les ruines de Séchilienne) Possible également de décoler à partir du Lac Mort, (prendre le chemin à gauche avant de passer sur la retenu Nord du lac) prendre le chemin sur 300m sous le transformateur Très bon site de vol en dynamique par régime de vent du Nord et/ou de brise. 700m de dénivelé, on peut donc laisser la voiture en bas et monter à pied. A partir du Grand Serre, 1800 m de dénivelée...

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Vizille > Montée de Laffrey > A gauche à Laffrey > Cholonge > traverser Cholonge vers le nord, se garer a la patte d’oie 200 m après la sortie du village


Situation




Sortie du 13-05

Courte fenêtre météo pour aller voler...

Le dcollage du jour au sommet a gauche

Coup de bol pour moi, il y a une vraie fenêtre de tir pour le parapente de montagne ce matin, et ça tombe un samedi ! Le Grand Serre est une montagne étrange, elle présente une immense face ouest herbeuse mais néanmoins assez raide. Un nouveau chemin a été tracé et c'est une bénédiction car lors de ma dernière tentative, j'en avais tellement chié des ronds de chapeau à remonter ces pentes glissantes couvertes d'une épaisse végétation que sitôt trouvé une pente potable pour décoller, j'avais jeté l'éponge et filé vers la vallée.

Aujourd'hui, c'est parfait, ce chemin traverse les ravins selon une pente absolument constante, il n'y a qu'à marcher et regarder le paysage défiler au loin. Cent mètres sous le sommet, il faut se rendre à l'évidence, le vent est faible mais très mal orienté... il vient de l'orient alors que le plan de vol est plein ouest ! Il y a bien une option ici sur la croupe, mais ce n'est pas le plan initial.... le sommet sinon rien, cette discipline demande de l'abnégation, il faut se tenir à l'objectif.

Au sommet le vent est faible mais toujours mal orienté. Deux choix possibles, le premier consiste à s'éloigner vers le sud et s'affranchir du vent de nord-est pour décoller facilement plein ouest. Le deuxième, bien plus ambitieux, consiste à décoller face au vent et se jeter dans le gouffre de la face nord pour accrocher un thermique un peu plus bas au soleil.... option séduisante mais au combien périlleuse ! De l'audace non de Dieu ! C'est parti pour le décollage coton. La tension monte d'un cran, la voile est étalée sur le plateau, il ne reste plus qu'à courir vers le trou sombre et lugubre. Une petite visite à pied finit de me foutre les jetons... faudrait pas s'en mettre une dans ces pentes quasiment verticales....

Le premier essai est une catastrophe ! La voile monte mal, et ne part pas dans la bonne direction. À la dernière seconde, je refuse l'obstacle et stoppe ma course à 1m du précipice.... c'est trop dangereux ici, mais à y regarder de près, il y a une autre pente moins craignos plus au sud. Me voilà parti avec la voile en boule sur le dos vers le plan B. Après avoir remis en place tout le bordel, je me prépare à une nouvelle tentative délicate mais toutefois moins périlleuse. Par bonheur, une belle bouffe de face me facilite le gonflage, tous les voyants sont au vert, je me rue vers le trou noir.... et hop, la voile finit de se gonfler alors que la pente fuit sous mes pieds.

La cerise sur le gâteau, c'est qu'une fois au dessus de l'éperon nord dont le versant oriental est baigné de soleil, un puissant thermique me maintient en apesanteur... mais qu'est-ce que c'est bon de voler, de pouvoir rester ainsi au dessus de tout. Au bout de nombreuses circonvolutions dans un paysage de rêve, il faut bien basculer sur le versant ouest où il est inutile d'espérer tenir... s'amorce alors une belle descente tranquille qui ne sera perturbée que sur les derniers mètres, avec à la clé un atterrissage plutôt sec, néanmoins je parviens à rester sur mes deux guiboles, maudit soit ce vent de vallée !

Une bien belle sortie avant les orages de l'après-midi, le parapente on y aime sacrebleu !

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h00
  • Dénivelé : 1100 m
  • Temps de vol : 30 m
  • Plafond max : 2200 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
16-07-2009

Chronique d'un but annoncé Pourtant le créneau météo est formel...

2 Michel Pila
29-06-2007

La Montée infernale Cette montée au sommet, c’est un peu comme...

4 Michel Pila
29-06-2005

belle journée...

Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media