Prégentil par l'arête nord

Prégentil par l'arête nord

  • Altitude départ : 720
  • Altitude sommet : 1938
  • Dénivelé : 1200
  • Temps de montée : 3h00
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Est
  • Balisage : Bleu, puis jaune, vielles traces diverses et variées
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Montée :
Depuis le parking à coté de la colonie, commencer par monter sur un chemin droit dans la pente jusqu'à 150 m plus haut et rejoindre un beau chemin venant perpendiculairement du Bourg avec les balisages bleu de la Ferme du Puy. C’est un chemin qui fait une grande traversée vers le nord pour rejoindre une arête que l'on suivra ensuite jusqu’en haut. La Ferme du Puy (1045m) est une ruine dont le toit tient par l’opération du saint esprit (écroulé au 04/07/2013). Le chemin est superbement entretenu par l’ONF qui en a profité pour redessiner très récemment la plateforme, elle passe dorénavant plus sur le flanc Ouest, sans doute par crainte de voir l’ancien chemin emporté dans le grand vide de la face Est. Il était vraiment vertigineux par endroits. (très nombreux lacets)

On débouche bientôt sur une prairie qui est comme suspendue dans les airs. Après l’avoir traversée direction sud-est, on débouche au col Saint Jean(1842m). Le sommet est à 10 minutes à droite entre les différentes essences de conifères odoriférantes.

Itinéraire vol

Décollage : Nord : Parfait, belle pente herbeuse, attention aux orties au sommet. Sud : Malcommode, difficile voir impossible du sommet , descendre l'arête sud et trouver une pente sud-est en contrebas du col et de l'antenne. Est : Au sud du sommet, au niveau du large chemin horizontal qui traverse à flanc par l'est (mais les arbres poussent... dans le doute, descendre encore un peu, de belles prairies s'y trouvent) Vol : vite du gaz, un col à passer si l'on décolle du sommet en face nord, mais il est relativement bas donc pas gênant. Atterrissage : De nombreux champs. A noter qu'il existe un attéro officiel avec biroute non loin du carrefour de la route de l'Alpe d'Huez.

Précautions

Fort vent de vallée se levant assez tôt


Commentaires difficultés

Pour ceux dont le sac serait trop gros, qu'ils montent au village de Villard Reymond, la montée durera alors 50 minutes au lieu des 3h ! Mais alors bonjour la manip de bagnole !
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Bourg d'Oisans > à l'entrée du bourg, tourner à droite juste après la DDE > 100 m plus loin se garer à coté de la colo > Départ du sentier entre la colo et une maison plus au nord, tout contre celle-ci.


Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 4.694
  • Dénivelé - : 1246
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 18 kB
  • Description : Voila un sentier sauvage et peu couru, et pourtant bien entretenu, la descente par le sentier du facteur est tout aussi charmante, mais là je suis descendu par les airs.
  • Téléchargement


Sortie du 22-09

Entre les nuages

Entre les nuages

 

Décidément la météo me joue des tours, du grand beau temps annoncé en fanfare, il n'en est plus question ce matin. Non, c'est une forte humidité de l'air qui est responsable de belles formations nuageuses à toutes altitudes. Voilà qui ne va pas simplifier mes affaires. Pourtant à bien observer les bulletins météos de près, il existe un endroit relativement épargné par cette nébulosité, c'est autour de Bourg d'Oisans. Banco !

 

Manque de bol en m'y rendant au volant de la bagnole il faut vite déchanter. Plus on approche du point de chute de la balade, plus le ciel est gris et glauque. Il y a même des gouttes qui tombent peu avant Rochetaillées ! C'est une catastrophe. Néanmoins pour ne pas faire demi tour tout de suite, décision est prise de monter quoi qu'il arrive, quitte à redescendre à pédibus si d’aventure la mer de nuage refusait de se dissoudre. Le ciel est uniformément gris, les nuages poisseux collent aux arbres, c'est déprimant mais cela ne saurait entamer ma détermination, vers le haut et vite. En arrivant au plateau d'altitude, comme à chaque fois, c'est l’émerveillement, d'une part la prairie jaunie est parsemée de sapins verts et c'est toujours splendide, mais en plus le ciel est bleu azur, laissant une vue éblouissante sur toutes les montagnes alentours. Sortir de la poisse dans laquelle je suis resté confiné pendant les trois heure précédente est comme une délivrance.

 

Alors maintenant, j'avance guilleret, si cela ne vole pas au moins aurais-je de la vue et du spectacle. Plutôt que de redescendre directement sur l'autre sentier, je poursuis donc vers mon objectif initial qui, s'il semblait utopique jusqu'à maintenant, laisse apparaître des possibilités de vol avec des coins de vallée totalement dégagés, le moral qui était dans les chaussettes remonte au beau fixe ! En arrivant au sommet c'est l’hystérie, il est possible de décoller et même de voler tranquillement jusqu'à Bourg d,Oisans ! J’étale la voile sans plus tarder sur un épais tapis d'orties encore bien agressives puisque des piques urticantes arrivent à traverser le pantalon ! Mais c'est une bien petite contrariété à coté de cette fenêtre de vol que m'offre le seigneur ! Une fois prêt dans la sellette et les deux pieds dans un buissons d'orties, il ne me reste plus qu'a attendre une petite bouffe de vent du nord. C'est qu'il n'y a pas un souffle d'air et si la flamme installée au sommet reste inerte, elles donne néanmoins des signes d'activité sans la moindre constance. Quand soudain une douce brise vient me caresser le visage, il ne m'en faut pas plus pour me lancer vers la vallée. Le décollage est un peu long et mou mais ça passe, je survole maintenant le col saint Jean, avant de me jeter de l'autre coté au dessus de Bourg d'Oisans qui est caché derrière de ventripotents cumulus toutefois débonnaires. La suite du vol est un régal à la limite des grosses masses cotoneuses. Dans la vallée la manche à air toute dressée de l'atterrissage officiel montre une brise montante déjà bien établie. Après avoir fait une approche délicate entre deux lignes électriques je me pose en plein milieu du terrain officiel, fraîchement fauché de la veille, j'exulte, assis au milieu de la belle prairie en attendant de plier la voile et de retourner a la voiture garer a 600 mètres de là. le vol était inespéré tout à l’heure !

.

 

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 1200 m
  • Temps de vol : 20 m
  • Plafond max : 1970 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
15-12-2013

Et un nouveau sommet pour ma collection ! Une belle journée comme ç...

loulou38
21-07-2013

je confirme le bruit infernal de la vallée, jusqu'à1500m...ensuite q...

jplou
30-06-2013

Est-ce sa confidentialité ? Est-ce la variété des reliefs rencontr...

15 Michel Pila
21-10-2010

Le weekend dernier ayant été pourri, le prochain ne s’annonçant g...

8 Michel Pila
28-06-2007

Comme c’est mon anniversaire aujourd’hui, je me suis dit qu’une...

7 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media