La Buffe Par le Pas Brochier et le Bec de
l'Orient descente par le Pas Mortier

La Buffe Par le Pas Brochier et le Bec de
l'Orient descente par le Pas Mortier

  • Altitude départ : 1150
  • Altitude sommet : 1623
  • Dénivelé : 1000
  • Distance : 10 km
  • Temps de montée : 3h00
  • Temps de descente : 2h00
  • Orientation : Nord
  • Balisage : Quelques vielles marques violettes mais bien maigres pour le pas Brochier. GR9 sur tout le parcours de l’arête, qui fait 4km. Vieilles marques bleues dans le pas du mortier et d’autres encore plus anciennes.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Pas Brochier

Depuis la route abandonnée à 1150m, prendre un chemin à rebrousse poil marqué d’un tas de cailloux. Il monte raide et finit par rejoindre un carrefour de 4 chemins, prendre le chemin le plus raide droit dans la pente, il finit d’ailleurs par faire quelques lacets et des marques violettes apparaissent ici et là. Arriver au pied de la falaise, se trouve un petit replat empierré. Il ne faut pas pendre à droite mais monter directement dans un entonnoir bien ouvert de roche, pas trop raide mais il faut un peu chercher les prises. On retrouve un joli chemin qui monte dans la pente. Puis au pied d’une falaise, une corde rouge vous aide à franchir un ressaut bien raide. La suite est plus facile, mais pas longtemps car il faut passer une échelle étroite et costaude, mettre une obole dans le nourrain qui lui fait suite et s’engager plus haut dans une faille. Il faut la franchir en opposition et sortir de la faille par un système de vires bien marquées un coup à droite puis à gauche. Cette vire est belle mais bougrement aérienne ! On aboutit ainsi en haut de cette falaise par ailleurs gigantesque.

Arête Orient - Buffe :

Prendre à droite pour parcourir les 350 mètres qui mènent au bec de l’Orient où la vue est superbe, 100 m plus haut.
Du sommet retour sur nos pas et continuer l’arête par tous les sommets, et il y en a, ce qui rajoute facilement 350 mètres de dénivelée au compteur. Les points de vue se succèdent au dessus d’un vide parfois insondable. On arrive ainsi à la Buffe. Sommet superbe puisque dégarni de branches, occupé par un beau gazon fleuri.

Pas Mortier (descente)

Descendre plein sud vers le pas du Mortier. Un petit panneau sur un arbre mort signale le pas altitude 1543 et on se demande vraiment où ça passe. C’est en faite une petite vire descendante plein sud. Elle est herbue puis caillouteuse. Cette sente est un miracle d’exploitation des faiblesses du terrain. Il convient néanmoins de faire extrêmement attention car l’état du chemin laisse à désirer. A mon avis, la proximité du tunnel a conduit ce passage en désuétude. D’ailleurs si ce passage dangereux vous rebute il est tout à fait possible de descendre facilement coté Ouest et de traverser par le tunnel.
Mais pour l’heure il faut donc faire une grande traversée descendante vers le sud puis quelques lacets dans une pente très raide et glissante, un pas à franchir face au vide, et enfin une grotte pour décompresser. Il convient de ne pas de déconcentrer car ce n’est pas fini après une petite traversée vers le nord, le chemin remonte et bien ! C’est pour franchir un autre système de barres. Le sentier se perd un peu, soyez pugnace, il est horizontal sur 250 m avant de passer par une chatière pour rejoindre un talweg, attention c’est glissant. Dans ce vallon, le chemin ou ce qu’il en reste descend en lacets raides jusqu'à la route, une petite vire permet d’éviter une dernière barre, elle est très étroite ! Pour finir avant la route emprunter un vallon raide et glissant sous les arbres. Les trente derniers mètres sont les plus pénibles par temps humide car ils sont en terre et très raides. Les arbustes sont les bienvenus pour se retenir.

Retour Ancienne Route

Retour par cette route irréelle depuis l'effondrement qui l’a coupée sur 200 m. il faut contourner l’éboulement par une belle descente en contrebas et une non moins fastidieuse remontée. Le reste est sur un goudron lézardé et bien encombré par endroit. La vue sur les différentes falaises est impressionnante. Attention aux chutes de pierres, elles fusent par moments.

Précautions

Si le pas Brochier est en relativement bon état, le pas du Mortier n’est plus qu’un vestige, le danger y est permanent, un brin de corde peut rassurer mais c’est de l’ordre psychologique puisque les points d’assurances sont maigres.


Commentaires difficultés

Le R4 est justifié par la longueur des parties exposées plus que par les difficultés elles mêmes. De plus, sur le Pas du Mortier le sentier est en mauvais état.

Commentaires

Thierry38D
17-09-2011 10:56:07

Montée du Pas du Mortier faite le 16 Septembre 2011 en soirée Balisage : Ronds bleus en faible nombre, des traces oranges au début et quelques restes de traits rouges. Le topo d'Antoine Salvi est correct. Juste une précision : Après les 30m de la pente terreuse, on passe une petite barre à gauche, puis on remonte une pente bloquée par une grande barre (avec un étroit pierrier en coulée). "L'arbre aux branches tortueuses" cité par Antoine Salvi est à alors à gauche à l'ombre d'une barre : il faut passer au-dessus de l'arbre et sous la barre puis rester à flanc pour trouver la sente qui descend légèrement. Le reste est facile à suivre. Je n'ai pas vu la chatière dont parle Michel Pila. Compter 30 mn pour monter. Ce Pas n'est pas plus exposé que le Pas Brochier, l'itinéraire est juste moins facile à suivre (la montée directe dans les bois sous le Pas Brochier est bien plus phsique). 30 mn

Patrick ARNAUD
24-05-2011 23:06:46

J'ai pris le Pas du Mortier à la montée le 11 mai dernier. Le terrain était bien sec et, à part la montée très raide du début qui est pénible car glissante (terre meuble recouverte d'une épaisse couche de feuilles mortes), je n'ai pas trouvé le reste si terrible que ça, tant du point de vue de la difficulté que de l'exposition. J'avais trouvé le Pas de Serre Brion (en juin 2010) plus impressionnant et plus encore la vire qui va au Lac Blanc au dessus du refuge Jean Collet. Une fois en haut du Pas du Mortier, j'ai suivi la crête par la Buffe jusqu'au Pas de la Clé que j'ai descendu (option "toboggan") pour ensuite remonter par le Pas Brochier : j'ai trouvé celui-ci également plus exposé que celui du Mortier. Pour terminer, je suis à nouveau descendu par le Pas de la Clé (option sentier cette fois pour varier les plaisirs). Cela fait un parcours "en huit" bien sympathique. Pour la montée du Pas du Mortier, je n'avais pas trouvé de description sur Bivouak (juste la description en descente à la suite de laquelle j'ajoute ce commentaire). Je donne donc l'adresse internet du topo d'Antoine Salvi dont je me suis servi : http://www.sentier-nature.com/paroles/images/topos-salvant/vercors-nord/25-traversee-buffe-rocher-combe-noire.pdf, qui est très bien (j'ai juste galéré pour trouver mon chemin au début jusqu'à rejoindre la falaise et "l'arbre aux branches tortueuses" mais ce n'est pas la faute du topo, plutôt la mienne et la quasi-absence de balisage).

Bruno(Grenoble)
21-05-2007 21:18:08

L'itinéraire de la montée au Pas Brochier est également décrit dans "Les randonnées du vertige" de Pascal Sombardier pp. 80-81. J'y suis passé samedi 19 mai 2007, c'est très glissant. Il est préférable de faire ce pas après plusieurs jours de temps bien sec...
Citation:Puis au pied d’une falaise, une corde rouge vous aide à franchir un ressaut bien raide. L'itinéraire de Pascal Sombardier parle de "[...]surmonter une barre rocheuse où subsistent 3 anneaux de fer qui fixaient un câble disparu [...]" : la corde rouge remplace ce câble disparu. La cotation R4 semble logique étant donné l'exposition. Prévoir une feuille de papier pour laisser un message dans la petite boîte aux lettres :wink:

Michel Pila
21-05-2007 20:55:58

Salut Antoine, Bien sur, j'ai visionné depuis longtemps ta description vidéo, et je dois dire beaucoup d'autres également* car j'adore ces petits films hors d'age (ou devrais-je dire hors mode donc indémodable) qui restituent si bien ta perception passionnée de la montagne, avec une belle dose de sérénité. Ne change rien et passionne moi encore. Je regrette que nos chemins se soient croisés sans que nous ayons pu nous rencontrer.... Michel * Particulièrement ceux de ski de rando mais pas seulement.

Antoine Salvi
21-05-2007 19:06:53

J'ai réalisé et décrit ces deux pas à la montée dans le livre Vercors Nord. Je pense que leur descente triple la difficulté et et les mauvaises impressions... J'ai refait le Brochier il y a deux ans... l'ancien câble a disparu, et une corde au-dessus du passage de l'arbre peut être salutaire. Voir la description-vidéo : http://www.dailymotion.com/salant/clé/video/xr8i4_aux-rochers-de-la-cle. Quant au Mortier que j'ai eu fait autrefois sans problème avec mes neveux ( 10 et 12 ans) trente après avec l'abandon et le terrain plus ou mouvant de cette raide pente ton récit aujourd'hui m'en donne le frisson. Mais comme pour Eric je ne reconnais pas la description dans le bas... Ce 19 mai ayant fait derrière toi le pas de la Porte j'ai pu encore voir flotter la bande papier toilette de ton aire d'envol. Après la cime je suis redescendu par le pas bien oublié aussi du pilier de Bellecombe.


Michel Pila
21-05-2007 14:12:59

Je vais faire le point avec Nini concernant l'après grotte . Pour la cotation, je suis plutot d'accord avec toi je passe donc en R4.

éric vb
21-05-2007 13:56:22

Michel Pila écrit :
Citation:Il convient de ne pas de déconcentrer car ce n’est pas fini après une petite traversée vers le nord, le chemin remonte et bien ! C’est pour franchir un autre système de barres. Le sentier se perd un peu, soyez pugnace, il est horizontal sur 250 m avant de passer par une chatière pour rejoindre un talweg, attention c’est glissant. Dans ce vallon, le chemin ou ce qu’il en reste descend en lacets raides jusqu'à la route, une petite vire permet d’éviter une dernière barre, elle est très étroite ! Pour finir avant la route emprunter un vallon raide et glissant sous les arbres. Les trente derniers mètres sont les plus pénibles par temps humide car ils sont en terre et très raides. Les arbustes sont les bienvenus pour se retenir. Il y a 4 ans j'ai emprunté ce pas (un grand moment !), mais je ne me souviens pas de la partie que tu cites ci-dessus. J'ai souvenir d'avoir descendu une sorte de cheminée en-dessous de la grotte qui, il est vrai, est sympa pour décompresser. Puis j'ai suivi une vire herbeuse aérienne jusqu'à un petit col. Puis j'ai dégringolé (et là je pense retrouver ton topo) une pente très raide, terreuse et avec chutes de pierrailles garanties. A mon avis, vu la difficulté de ces deux pas (Brochier et Mortier), il serai plus judicieux de côter R4 cette rando. :wink:


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Veurey-Voroize > Montaud > Route du tunnel (fermée un peu plus haut


Situation




Sortie du 13-05-2015

quelques précisions pour actualiser la sortie au 13/05/2015 :
le petit tas de cailloux marquant le départ de la piste forestière est vraiment minuscule (il y a tout de même une marque bleue sur un petit arbre). C'est après que ça s'est gaté pour moi !!! Au croisement, j'ai suivi la piste droit dans la pente puis ensuite à un croisement j'ai de nouveau pris droit dans la pente une piste qui s'arrete brusquement au bout d'une vingtaine de mètres !!! je n'ai pas trouvé de chemin prolongeant cette piste... Comme j'apercevais les falaises au loin, j'ai encore pris droit dans la pente pour arriver sur une sente à ras les falaises. En faisant un peu attention j'ai aperçu un chemin dans l'herbe au loin en haut dans la falaise, j'ai donc pris à gauche (en descente) cette petite sente pour arriver au bas du pas brochier (je n'etais qu'à 100 m). soulagement... de courte durée !!! Le pas Brochier est engagé (surtout le passage de la corde rouge) et exposé. Ensuite GR 9 jusqu'au bec de l'Orient puis demi tour et GR 9 jusqu'à la Buffe (magnifique point de vue) puis le pas Mortier (panneau sur un sapin mort mais encore debout). La sente est exposée et vraiment pas large jusqu'à la grotte (il faut avoir le pied très sure) Ensuite comme elle remonte, elle m'a paru moins difficile même s'il faut rester très vigilant. Et enfin des S très serrés dévalent la pente jusqu'à la route (attention aux glissades). A noter pour ceux qui font cette boucle dans l'autre sens : il est facile de trouver le départ du sentier montant au pas Mortier puisqu'un enorme sapin s'est abattu sur la route pile à l'endroit du départ du sentier (inscription peinture bleue "Pas Mortier" sur le mur)

Belle boucle avec 2 pas très délicats à franchir (A proscrire par temps humide). Je n'ai pas laissé d'obole dans la boite aux lettres du Pas Brochier : elle était pleine d'un cahier (feuilles ??) bien humide (le courrier n'est pas relevé souvent !!!)

Commentaires

poyo
22-08-2015 19:48:13

Passé ce jour au pas mortier en montée depuis Montaud. Des travaux ont lieu actuellement sur la route et en contrebas peu après avoir débouché sur la route (pelleteuse, débardeur...) un peu avant l'entrée du tunnel. Point d'arbre couché mais l'inscription sur le mur indique le départ (environ 200 m avant l'entré du tunnel au niveau d'un angle rentrant du mur). Après avoir escaladé ce mur puis passés les premiers 10 m on retrouve très rapidement la sente que l'on suit. Les marques de peinture sont plus difficiles à discerner. Je n'ai pas vu la chatière également. Pas de difficulté à trouver le chemin car il est relativement bien marqué. Ne le connaissant pas j'ai préféré le prendre dans ce sens plutôt qu'à la descente. Prudence tout de même à ne pas glisser... Descente par le toboggan du pas de la clé. Les grands chemins de tirage notamment au dessus de Vif de la Clé ne sont quand même pas bien agréables comparativement aux sentiers au dessus de la route fantôme.


  • Horaire : 5H15
  • Dénivelé : 1000 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
23-09-2012

C'est une manière sympatique de traverser la crête. Cela permet auss...

6 babas38
23-06-2012

Itinéraire suivi : Col de Montaud > Brochier > Bec de l'Orient > Pas...

montagne-a-vaches
21-05-2007

Voila des années que je cherchais le début du pas Mortier. Je ne che...

5 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media