Montagne de la Pale depuis Grisail

Montagne de la Pale depuis Grisail

  • Altitude départ : 840
  • Altitude sommet : 1734
  • Dénivelé : 950
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du hameau, suivre la petite route montant à la Renaudière. A 910 m, emprunter à gauche un chemin balisé jaune/vert où il finit par en rencontrer un autre venant de la propriété de Clanlouvat. Montant dans le bois Noir, il débouche à 1260 m sur un sentier en balcon (panneau "Sentier de la Pale n°25") que l'on suit à droite.
Après avoir traversé un vaste clapier (marques jaunes), il aborde une pente raide en deux lacets. Puis, laissant une sente partant sur la gauche, il grimpe pour trouver une vieille piste forestière (1380 m). Il continue en face (flèche orange) pour se dessiner une nouvelle fois sur un flanc escarpé par de longs lacets.
Arrivé sur une crête facile (1450 m), la grimper quelques mètres puis tirer sur la droite. On finit par trouver de nouveau un bon chemin qui nous mène rapidement à l'alpage de la Pale. Par des traces, rejoindre vers le Sud un collet (1730 m) puis monter sur la gauche des pentes débonnaires jusqu'à la borne sommitale.
Retour par le même itinéraire.

Commentaires difficultés

Le sentier de la Pale traverse parfois des pentes escarpées mais rien de méchant.

Commentaires

Antoine Salvi
24-11-2006 08:16:02

pour un circuit avec un retour quelque peu sauvage voir Vercors Sud d'Antoine Salvi No 11 pages 42-43

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Monestier-de-Clermont, emprunter la D8 direction "Gresse-en-Vercors". 3 km après St-Paul-les-Monestier, se garer au hameau de Grisail.


Situation




Sortie du 28-11-2009

Losanges.

11h30 ce matin, au départ de Grisail. Il est vrai que la barrière Est du Vercors se garni de voilures nuageuses, on verra plus haut.

Plus haut, je suis sensé trouvé un panneau(sentier de la Pale n°25), il n'en est rien. D'ailleurs à la place, 50m avant ce carrefour, c'est des gros losanges roses fluo sur les arbres. A ce carrefour, j'attends 3 chasseurs qui viennent du clapier. Je leurs fait la causette un instant puis continu mon chemin toujours avec ce rose fluo bien visible. Après avoir traversé le clapier, plus de rose fluo, je m'y habituer presque. Plus loin sur cette trace, je passe au pied d'un large couloir, je repère un trait jaune sur un arbre. Puis c'est un petit cairn dans un coude de la sente, en quelques lacets je rejoins la vieille piste forestière citée dans le topo. Encombrée de végétaux de branchages, le coin est austère. Là, veronique a rebroussé chemin, il est vrai que les forestiers sont passés par là. Je cherche en face une flèche orange, aucune marque de peinture à l'horizon, je regarde vers la gauche, et trouve une trace. Je reviens, cette trace ne mène à rien, pas de sente de ce coté ci. Une fois revenu jusqu'à la piste, je me dis que je vais pas faire comme la précédente bivouakeuse. Tenace, je remonte en face à travers la forêt, la pente est raide, je trouve une sente peu visible en intermittence. Puis je tombe sur une petite flèche rouge sur un rocher, sur ma trace toujours en intermittence qui me guide quand même jusqu'à un collet sur une large crête forestière, je dois être au point coté(1445). Je suis cette large crête vers le Sud, sans trouver de chemin à droite. Tans pis je continu en évitant quelques difficultés faciles. Cela ne fait rien, je garde la crête, soudain j'aperçois une éclaircie et sors dans l'alpage. Quel bonheur, la barrière Est du Vercors est toujours bien visible, les nuages stagnes en altitudes. Je remonte l'alpage en tirant trop au Sud, je me trouve sur le versant Ouest de la Pale. Je remonte ses pentes herbeuses jusqu'à joindre le sommet. D'ailleurs il est 13h27mn, j'apprendrai plus tard que j'aurai pu croisé un bivouakeur. Perdons pas de temps, je décide de rentrer par le pas du Serpaton. A Cer du Vento, je prends à gauche jusqu'à l'épingle du chemin forestier déjà pris le 17/11. Ce chemin forestier balisé vert jaune se poursuit vers le Nord. Puis vers l'Est je gagne un croisement(panneau indicateur) à Côte Rouge. Stupeur, en lisant les temps donnés pour Grisail, 2heures, il est exactement 14h53mn à ce moment là. La nuit tombe vite à cette époque, fin novembre si je veux pas sortir la frontale il faut passer la vitesse supérieur. Je passe à l'endroit cité par 7 laux pour la montée à la Pale et continu mon chemin. Finalement, je retrouve le croisement avec le sentier de la Pale que je repère de loin, avec les losanges roses fluo, il est exactement 15h25mn. 15h40, me voilà de retour à Grisail, les temps donnés sont bien eronnés, j'aurai mis il est vrai en passant la vitesse supérieur 47mn pour retrouver Grisail.

Je comprends tout à fait veronique qui devant cette difficulté renoncera à tenter ce sommet par ce versant.

Parti ce matin, oui d'accord vous allez grincer les dents.

Ni mot pour le lieu de ma destination, ni GPS ni boussole ni altimètre ni portable. D'une traite avec ma barre de céréales, 1l5 d'eau, ma carte et vêtements chaud.

Rencontré personne mis à part ces 3 chasseurs, l'un deux, agile comme un chamois m'a certifié qu'il montait par le large clapier orienté Nord est à proximité du rocher du Bouchet.

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 1000 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
19-11-2009

Eh bien pas de montagne de la Pale..je ne suis pas arrivée en haut......

1 Véronique
15-11-2006

Ce sommet est un belvédère incomparable sur la longue muraille orien...

éric vb

Identification

( ) bivouak.net

Social Media