Petite Vaudaine depuis le Recoin de Chamrousse


Petite Vaudaine depuis le Recoin de Chamrousse

  • Altitude départ : 1650
  • Altitude sommet : 2482
  • Dénivelé : 1300
  • Distance : 6 km
  • Temps de montée : 3
  • Temps de descente : 3
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Blanc et rouge jusqu'au Clos des Vernes, jaune jusqu'à l'Echaillon. Ensuite quelques cairns.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Sans commentaires juqu'au Lacs Robert. De là, redescendre par le GR jusqu'au Clos des Vernes puis prendre à droite (est) vers 1950m la bifurcation balisée en jaune allant au Lac David par L'Echaillon. Dès la sortie du raidillon de L'Echaillon, laisser le chemin partir vers le Nord-Est et s'engager sur une centaine de mètre dans la combe orientée Nord-Ouest menant au vallon du Col de la Petite Vaudaine. S'elever sur l'épaule rive gauche de la combe dès que possible pour gagner un replat bien visible sur la carte et s'elever ensuite plein sud jusqu' à croiser deux laquets vers 2150m. Prendre pied sur une vire confortable (cairn) et la suivre toujours Sud jusqu'à buter sur les barres (non portées sur la carte) enserrant le couloir à l'aplomb du point 1929m. Remonter un couloir (cairns) encombré de végétation (fougères, gentiane jaune, verâtre,...) orienté Est qui lui fait suite. A la sortie du couloir, remarquer une vire rocheuse (cairn) sur la droite qui permet de prendre pied (petit pas de II un peu exposé) sur un nouveau replat qui précède un éboulis terreux. On le remonte jusqu'à un chaos de bloc. On est alors aux abords du point côté 2235m. Remonter plein Est le vallon dans des chaos de blocs et des pierriers. Dès que la pente se redresse (le sommet est alors bien visible), s'élever sur la rive droite du vallon dans des pentes assez raides jusqu'à un replat vers 2400m. Gagner le sommet que l'on atteint par une courte escalade facile et peu exposée.

Addendum GLaG 22/08/2016 :

Je crois que je n'ai pas suivi l'itinéraire : au débouché du "demi-couloir" (mur à droite seulement) qu'emprunte le sentier non montant vers le col de la Petite Vaudaine et celui de la Grande Vaudaine, quand on contourne par la gauche une toute petite dépression, j'ai continué dans cette dépression, franchi une zone avec des dalles lisses mais entrecoupées de passage, vu des cairns au dessus, les ai suivi, puis perdus, etc. pour finir par arriver sans problème au point 2235m. Ensuite ça passe partout (fond du vallon pierreux, pentes rive droite plus agréables).

Pour la descente : le couloir court mais raide, bien visible depuis le lac Robert le plus au nord se descend bien (faut aimer la caillasse et avoir un casque est plus prudent, quand même), permet d'aller plus vite.
A lire
  • RANDONNEES PEDESTRES EN DAUPHINE par Jean-Pierre Bonfort. Référence : 133 proposé par Greg_

Précautions

A proscrire pas mauvaise visibilité.


Commentaires difficultés

Recherche d'itinéraire peu evidente dans un terrain alpin. L'exposition reste faible si on ne se fourvoie pas...

Commentaires

Greg_
18-11-2006 10:02:33

"tyranquillité"... ou la tranquillité tyrannique Superbe faute de frappe en forme de néologisme délicieux :lol: D'autre part, en ce qui concerne la présence de bêtes à cornes nous avons vu à l'entrée de la combe de probables crottes de bouquetins (petites billes noires de l'ordre du centimètre, en tas, qui ressemblent à celles du mouton. Exemple). Pour les chamois, on peut tout de même en voir en nombre à proximité de la station, du côté du Rocher de l'Homme, sous la colonie de Bacha Bouloud. Il faut dire que c'est le seul endroit où la chasse y est interdite... A ce propos, une anecdote du vieux qui s'occupe des télécabines du Recoin : il y a encore une trentaine d'année, les chamois pullulaient du côté de Casserousse. La chasse intensive (jusqu'à une quinzaine de cadavres de chamois étalés sur les marches de la terrasse des cafés du Recoin en une journée... :x ) les a fait disparaître de l'endroit...

7-laux
18-11-2006 00:05:01

Deux petits commentaires pour répondre en partie aux questions de Fredo. 1 - Une petite précision complémentaire par rapport au topo de Greg. Lorsque tu arrives vers la bifurcation à 1950 m, en face de toi il y a un couloir étroit (la largeur des skis + 50 cms au plus étroit) de 80-100m de haut et incliné à 42-45 degrés, la sente très peu marquée que l'on prend à droite à la sortie du raidillon de l'Echaillon (vers 2040m), passe juste au dessus de ce couloir. 2 - Si il n'y a aucune possibilté de faire la pointe de Vaudaine (aucune trace de pitons ou de spits) à partir du Col de la petite Vaudaine, il y a par contre un itinéraire de ski de rando qui passe bien du Grand Sorbier au vallon de Vaudaine ( En Mars 2006, nous avons rencontré un guide avec 2 clients qui venaient de faire cette traversée - de mémoire elle est décrite dans le topo de Shashahani) - En été, j'ai un vague souvenir (il y a 3 ans déja!) le passage "ressemblait" à une rampe assez large mais peu engageante (éboulis pas tres stable) Malgré la tyranquillité assurée l'été (mais pas l'hiver) dans ce vallon, il ne semble pas fréquenter par les chamois (sans doute trop proche de Chamrousse?)


Greg_
16-11-2006 20:27:54

Reste à juger sur le terrain de la pertinence de mes infos :lol: Pour un passage par le contrefort Nord du Grand Sorbier, je m'étais dit aussi que ce serait peut-être un moyen de gagner la combe de la Petite Vaudaine sans avoir à descendre (et donc remonter au retour...) le verrou des Lacs Robert mais un rapide coup d'oeil est assez dissuassif... Il doit *peut-être* exister un passage, mais ça me semble plutôt exposé en terrain merdique... (photo prise depuis le sommet de la Pointe de Vaudaine, en direction des Lacs Robert. A gauche, non visible, les falaises du Sorbier deviennent franchement massive) Quant à l'arête Est depuis le Col de la Vaudaine, non cela ne passe pas. J'avais tenté par là l'an dernier (en fait une mauvaise appréciation du topo de Bonfort qui n'est pas un modèle de clarté pour cette rando) et j'avais buté sur ça : (photo prise depuis les pentes Sud de la Pointe de Jasse Bralard Ouest 2491m. Le Col de la Petite Vaudaine, non visible, est légèrement à gauche de la photo) Bonnes randos, Greg


frédo
16-11-2006 18:15:40

Ah oui...très, très, nettement mieux :wink: mais il est vrai que le descriptif entre le raidillon de l'Echaillon et le point 2235m est diffcile mais ton topo permet de cerner la zone de passage, ensuite il faut voir sur place. Cet itinéraire m'intéresse, et je le mets dans mes projets. Merci à toi de m'avoir filer l'idée. Par ailleurs, * as-tu regardé du côté du contrefort Nord du Grand Sorbier? y aurait-il un passage? * Ne pourrait-on pas rejoindre le col de la Vaudaine (2370m) par l'arête Est de la pointe 2482? Cordialement Frédo


Greg_
14-11-2006 21:28:32

Voilà, j'ai essayé de rendre plus clair mon topo. L'exercice n'a pas été facile puisque je n'avais pas du tout sorti la carte sur le terrain et que j'ai du tenter d'y faire coller mes souvenirs heureusement encore bien frais... :lol: En me relisant, je ne me sens pas satisfait mais j'avoue ne pas savoir comment rendre plus clair cet itinéraire qui demande d'être sur place pour sentir par où il est possible - ou pas - de passer... En tous cas, l'un des gros plaisir de cette rando, c'est justement qu'il faut chercher son chemin :)

anonynmous
14-11-2006 20:02:38

Salut Frédo, je reçois tes conseils avec plaisir : je suis débutant dans bien des domaines, dont celui de la rédaction de topo. Et sans passer la brosse à reluire, les tiens sont des modèles du genre, en tous cas pour ceux que j'ai suivi. Je vais donc faire une tentative de correction du topo de la Pointe de Vaudaine en essayant de suivre tes indications. Merci :) Greg

frédo
14-11-2006 19:24:51

Bonjour Greg, Quand je lis ton topo avec la carte sous les yeux...eh bien je ne suis pas sûr de suivre l'itinéraire mais peut-être est-ce clair sur le terrain. Néanmoins, sans pousser la précision en mentionnant les azimuts, je crois qu'il faut éviter les "à droite" "à gauche" "tout droit" pour les remplacer par une info plus précise comme une direction vers un point précis mentionné sur la carte du genre "prendre pied dans le vallon qui remonte plein Est vers tel col....". D'autre part, une bifurcation, hors sentier, est mieux située si elle est accompagnée d'une altitude. De telles précisions permettent de visualiser l'itinéraire sur la carte et de mieux le suivre sur le terrain. Sans aucune prétention, c'est simplement un cordial avis personnel. :wink: et ma conception du topo. Frédo


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Chamrousse > Le Recoin


Situation




Sortie du 12-08-2016

Troisième incursion en ces lieux sauvages. Les cairns ont fleuris depuis ma dernière visite, rendant l'itinéraire plus evident dans ce labyrinthe de vires et de couloirs. Pas âme qui vive, ni bêtes ni hommes, si ce n'est un rougequeue à tête noire et des araignées dans les chaos de blocs. J'ai scruté avec insistance les contreforts N du Sorbier à la recherche d'un passage qui permettrait de faire une boucle. Je n'ai rien vu si ce n'est un passage scabreux et exposé dans le haut du vallon méritant un bout de corde. A quand la quatrième ?


  • Horaire : 3
  • Dénivelé : 1300 m
  • Participants : Florent et François

Autres sorties

Date Titre Auteur
11-07-2009

Je ne sais pas pour vous, mais j'aime faire et refaire les balades que...

5 Greg_
11-11-2006

Belle rando en bonne compagnie dans un vallon sauvage et très peu fr...

Greg_

Identification

( ) bivouak.net

Social Media