Sommet de Malaval depuis le Pas de Berrièves
et Rocheherbe

Sommet de Malaval depuis le Pas de Berrièves
et Rocheherbe

  • Altitude départ : 1200
  • Altitude sommet : 2097
  • Dénivelé : 1000
  • Temps de montée : 2 h
  • Temps de descente : 1 h 30
  • Orientation : Nord
  • Balisage : Pas de balisage.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Se garer au Col des deux (commune de Gresse en Vercors).
Prendre le bon sentier pour joindre les balcons Est. Le chemin est balisé.
Sous Séguret, le chemin traverse un long pierrier pour atteindre le bas du Pas de Berrièves. (Pancarte)
25 minutes pour atteindre le haut du Pas de Berrièves (Croix de Lorraine).
Au pas prendre à droite et suivre la crête jusqu'au Sommet de Malaval (cain - 2097m).
A voir sur le web

Précautions

Le cheminement sur les crêtes peut être dangereux en cas de pluie ou de brouillard.


Commentaires difficultés

Les personnes sensible aux vertiges devront s'éloigner des crêtes. Un passage entre Rocheherbe et le Sommet de Malaval est délicat.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Se garer au Col des deux (petit parking) non loin de Gresse en Vercors


Situation




Sortie du 31-07-2008

Sous Sguret.

Bien c'est annoncé, c'est beau pour la journée. Je parle de la météo bien sûre. Que faire aujourd'hui comme rando, après le grand Veymont et les étagnes, je décide de rester dans le même secteur. Ben j'ai eu raison.

Je me rends au col des Deux, au panneau indicateur l'altitude 1117 m. Je démarre, le soleil tape sur les sommets, moi je suis encore à l'ombre pas pour longtemps. 1350 m j'aboutis dans une clairière, à ma droite je distingue les tours du Playnet, le pas de la Balme, la grande Moucherolle et les 2 Soeurs. Notre chemin part sur la gauche, devient sentier plus haut et serpente dans la forêt. Il domine le ravin des Fernauds, 1545 m je sors de la forêt. En lacets je grimpe la côte, j'aperçois au sud le Mont-Aiguille et sud est le Dévoluy. 1600 m je suis sur la côte, je longe son arête puis je passe sur son versant nord pour atteindre sous Séguret. Par une traversée, je rejoins la base du pas de Berrièves. Au col, je fais la cosette 10 mn avec un gars et son fils. Ils ont passés la nuit à la belle étoile. Je suis la crête, passe au point 1887 m sur IGN et file sur Rocheherbe. Surprise, sous l'arête, les grands mâles à grandes cornes sont là. Ils sont nombreux, je me dirige vers eux en prenant quelques photos. Certains me regardent surpris, un me siffle il est pas content. Je décide alors de passer par dessous, ils me regardent passés et certains restent indifférent. Je suis à 5 m, je reviens par dessus et prends d'autres photos. Il est temps de les laisser tranquille, je continus mon ascension pour le sommet de Malaval. Je monte au final dans un couloir raide, avant son sommet, je tire vers la gauche, par un petit passage, et une arête plus effilée et une dernière pente herbeuse je gagne le sommet 2097 m.

Je descends plein ouest la pente herbeuse, la vue est dégagée j'aperçois la clairière de Tiolache. Je traverse une large et longue zone de lapias, et une zone de pins. Je tombe sur une vieille marque rouge et blanche, y aurait il à une époque un Gr qui passé par là. Je garde l'orientation ouest vers le refuge de Tiolache, je reviens sur mes pas, c'est trop merdique. En faite, les vieilles marques que je suis avec une ligne de cairns, rejoignent le GR.91 C'est les pointillés noir sur IGN. J'arrive au refuge de la jasse du Play, je casse la croute il est temps 12 h 50 mn. Je scrupte à la jumelle les crêtes de Rocheherbe, les grandes cornes sont toujours là. Je remonte au col, et redescends sur l'autre versant. Quelle fraicheur en entrant dans la forêt. Peu avant le col des Deux, 1/2 heure je suppose, à 10 m je vois un petit renard sur le coté gauche du chemin. Il finis sa sieste, se lève, baille et traverse le chemin. Moi je m'étais arrêter, avais sortis sans geste brusque mon appareil photos, pendant qu'il reniflé les fleurs ,je le prend. Il remonte le chemin dans ma direction, il lève la tête, surpris de me voir il détale. J'arrive au parking, je tire sur mon Camel Bak, une gorgée et plus d'eau. 3 litres, c'est pas suffisant la prochaine fois je prend un litre supplémentaire.

Belle journée, j'ai compté à peu près, et je me suis arrêter là, 60 bouquetins mâles à grandes cornes. Un petit renard qui surpris, doit à l'heure qu'il ai courir encore. Du monde sur le GR et le pas de Berrièves, un groupe de 20 personnes descendaient du rocher de Séguret. Après le grand Veymont et les étagnes il y a quelques jours, le sommet de Malaval et rocheherbe, avec les grands mâles à grandes cornes. La période de rut est bientôt là.

Photos de la sortie

Commentaires

GLaG
01-08-2008 18:55:51

On a (bien sûr ça dépend fortement des massifs, de l'altitude, etc...) grosso-modo les cerfs en septembre-début octobre, les chamois de mi-octobre à mi-novembre, les bouquetins en novembre-décembre.

patrice.v
01-08-2008 18:43:37

GLaG
Dans son agréable récit de rando, Valverco écrit :
Citation: Après le grand Veymont et les étagnes il y a quelques jours, le sommet de Malaval et rocheherbe, avec les grands mâles à grandes cornes. La période de rut est bientôt là.
C'est quand même plutôt en novembre/décembre pour le bouquetin, et plutôt sur le Glandasse que sur le Balcon Est, me semble-t-il ? Mais en tout cas, superbe observation, les bouquetins mâles sont toujours impressionnants à observer sur les crêtes du Vercors, et aussi nombreux, c'est rare ! Salut GlaG, oui j'essaye de faire d'agréable récit de rando. Mais je n'ai jamais cité que le rut se pratiquer par ces agréables petite bêtes sur les crêtes. Pour la date du rut, je pensai que cela se derouler vers septembre/octobre ben j'ai appris quelque chose. Aller a + GlaG. :wink: :wink:


FABI
01-08-2008 15:04:36

en parlant de rut, connaissez-vous un ou plusierurs endroits, dans le vercors, où on peut observer le brame des cerfs en rut ? j'avais entendu d'un coin près des carrieres romaines... merci


GLaG
01-08-2008 14:06:30

Dans son agréable récit de rando, Valverco écrit :
Citation: Après le grand Veymont et les étagnes il y a quelques jours, le sommet de Malaval et rocheherbe, avec les grands mâles à grandes cornes. La période de rut est bientôt là. C'est quand même plutôt en novembre/décembre pour le bouquetin, et plutôt sur le Glandasse que sur le Balcon Est, me semble-t-il ? Mais en tout cas, superbe observation, les bouquetins mâles sont toujours impressionnants à observer sur les crêtes du Vercors, et aussi nombreux, c'est rare !



  • Horaire : 2 h
  • Dénivelé : 1300 m
  • Participants : Seul.

Autres sorties

Date Titre Auteur
07-11-2006

Bivouac au Pas de Berrièves. Cheminement au lever du jour jusqu'au S...

3 REGIS CAHN

Identification

( ) bivouak.net

Social Media