Tête Virante par le val Estreche

Tête Virante par le val Estreche

  • Altitude départ : 1345
  • Altitude sommet : 2674
  • Dénivelé : 1330
  • Temps de montée : 3h25
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Sud-Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Après la sortie du hameau, avant un rocher d'escalade, emprunter à gauche le sentier qui s'élève dans la forêt. Peu après, prendre à gauche le sentier qui s'engage dans le val Estreche. Après un goulet rocheux le sentier débouche sur le replat des Vallons. Poursuivre sur la rive gauche du vallon par une traversée ascendante. Vers 2040m, prendre à droite le sentier qui revient vers le sud est et franchit un verrou pour atteindre un replat. Poursuivre vers le nord puis vers l'ouest pour contourner des barres rocheuses. Sous la Tête Virante prendre vers la droite dans une alternance de rochers et de petits couloirs pierreux pour rejoindre la crête. Prendre à gauche pour rejoindre facilement le sommet.


Précautions

Le passage au dessus du goulet est à éviter s'il est enneigé


Commentaires difficultés

A éviter par temps de brouillard compte tenu des barres rocheuses qui parsèment la partie supérieure du val Estreche
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Gap, col de Manse, Pont du Fossé, vallée de Champoléon, les Baumes


Situation




Sortie du 27-08-2014

Dpart sous le ciel bleu

C'est un grand ciel bleu qui m'attend dans le Champsaur, même si tout est encore mouillé des pluies d'hier.

C'est d'abord une agréable longue remontée d'abord en sous bois, puis au grand air vers le goulet du fond du vallon.
Remontée du goulet sur un petit sentier, puis c'est le replat des Vallons. Des marmottes traversent ici ou là et on peut apercevoir des chamois sur les pentes.

La suite du sentier se voit bien au bout du replat, puis le sentier vire à droite jusqu'à atteindre un autre replat.
C'est désert et sauvage....je mange là, pensant que la suite ne sera qu'une formalité...

En fait j'avais fait le plus facile! Un cairn me dirige vers la remontée d'un pierrier, mais je ne trouve plus de cairns ni de traces.
Je redescends et finit par trouver une sente en face sur un promontoire herbeux.

Plus on monte, moins la trace est visible, et les cairns sont pratiquement absents. Il faut deviner le cheminement éventuel et parfois retrouver un cairn.

Je vais ensuite aller trop à droite dans des barres rocheuses où ça ne passe plus très bien et devient très incertain...de nouveau demi-tour, et, je prends une montée plus facile à gauche. Je progresse et j'aperçois un randonneur sur la crête.

Cette fois je pense que c'est gagné...c'était hélas sans compter avec des pentes raides en éboulis instables sous le col. Je déclare forfait juste sous le col....

L'autre randonneur descend plus de l'autre côté, mais s'arrête pour guider du bas ma descente dans ces horreurs d'éboulis. Il voit mieux que moi les meilleurs passages et je le rejoins sans finalement trop de mal.

Nous ferons un bout de descente ensemble, jusqu'à revenir sur une sente bien tracée, puis finirons chacun à notre rythme.

Dommage de na pas être arrivée jusqu'en haut, mais c'était cependant superbe (enfin, sans l'éboulis!!)!

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h25
  • Dénivelé : 1330 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
15-10-2006

Une randonnée dans un vallon sauvage et peu fréquenté qui mène à...

3 jpg

Identification

( ) bivouak.net

Social Media