Pic du Gar versant Sud depuis Bezins-Garraux


Pic du Gar versant Sud depuis Bezins-Garraux

  • Altitude départ : 700
  • Altitude sommet : 1785
  • Dénivelé : 1100
  • Temps de montée : 3h30
  • Orientation : Sud
  • Balisage : jaune
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Depuis la petite église de Bezins, prendre le chemin qui passe devant la cure et au premier carrefour prendre à gauche, on reste un moment sur la piste forestière pour atteindre la source captée à 883. Un embranchement sur un petit chemin va vous monter doucement au sommet dans une grande variété de paysage.
1er acte : sous bois de noisetier,
2eme acte : sous bois aux essences variées,
Col du teiech, ne manquez pas la vue au bout de l’éperon à gauche du col (3 minutes)
3eme acte Forêt de frênes gigantesques en rangs serrés,
Dernier acte : la prairie
Le sommet est bifide. A la dépression qui sépare les deux pointes vous avez sur la droite une croix, de trente mètres plus basse que son voisin de gauche qui la toise dédaigneusement. Beaucoup préfèrent la croix, non pas pour des convictions religieuses mais pour profiter d’une vue plus aérienne sur les hautes Pyrénées

Précautions

C’est le plus bel itinéraire pour atteindre ce sommet magnifique constitué de 7 piliers d’un calcaire chaleureux. Des voies, d’une rare difficulté, les sillonnent. Le chemin va astucieusement contourner les difficultés par un parcours intelligent et varié, un must du piémont pyrénéen


Commentaires difficultés

Quelques passages sur les rochers mais bien tracés Il existe un [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-2316-id_sport-2.html]itinéraire plus long[/url] venant de Fronsac
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Saint Gaudens > vers Saint Béat > Eup > Bezins Garraux, se garer à l'église


Hébergement(s) associé

Situation




Sortie du 29-07

Cent dixièmes fois

La montagne magique.

Si Thomas Mann était venu dans les Pyrénées, il aurait été autant inspiré par les habitants du Pic du Gar que la gente de Davos. Ce matin, en marchant sur le vénérable sentier qui monte paisiblement à travers les bois denses, personne n'était encore debout. Mais peu importe, je connais trop bien le parcours, jusqu'au moindre caillou qui jalonne l'itinéraire. Aujourd'hui, c'est ma cent dixième ascension avec le parapente sur le dos, et pourtant c'est avec toujours le même plaisir que j'avance vers le sommet.

A la cime, la vue est toujours époustouflante, impossible d'y ressentir l'once d'une lassitude. Pourtant voila trente deux ans que je passe par ici, mais voir les vautours tourner autour de la grande croix sommitale en décrivant une spirale grandissante autour du monument, voir les hauts sommets glacés briller au fond du décor, voir encore les isards dévaler sur les pentes vertigineuses, comment éprouver un quelconque ennui ? Quant au vent et contre toute attente, il souffle puissamment du sud. J'installe donc la voile en contrebas du sommet pour parer à une éventuelle reculade non maîtrisée. Le décollage se déroule pour le mieux, il ne reste plus qu'à partager les ascendances avec les gracieux volatiles malgré leur sinistre réputation.

Le vol dure plus longtemps que prévu et c'est une fois rassasié d'images fulgurantes au gré des virages que je quitte le sommet pour rejoindre le fond de la vallée. Pour remonter au parking il me faut alors faire un peu de stop. C'est la fille de Titus, truculent personnage qui fut le défricheur de balades au Pic du Gar, qui me prend en charge dans la vieille panda, et puis là-haut, c'est Gildas Daspet qui me raconte les dernières nouveautés du village, enfin c'est chez Evelyne et Robert que je passe faire un salut. Le village s'est réveillé pendant mon vol, l'aigle royal que j'ai croisé est sans doute maintenant très loin. Il ne me reste plus qu'à reprendre la bécane pour voir d'autres lieux.

Nous irons faire le tour à moto des curiosités locales, Hospice de France, Vallée du Lys et enfin Superbagnères, cette montagne qui surplombe Luchon sur laquelle trône un hôtel gigantesque complètement décalé, c'est là que Thomas Mann aurait trouvé matière à littérature !


  • Horaire : 55 mn
  • Dénivelé : 1100 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
28-12-2015

Beau lever de soleil

Michel Pila
07-08-2014

Aujourd'hui pas de parapente, il s'agit d'une sortie familiale à la j...

3 Michel Pila
19-11-2011

Lors de ma dernière sortie au pic du Bacanère, j'avais remarqué ces...

12 P-A
21-08-2006

Belle sortie familiale, Justin et Grégoire monte vaillamment et me mo...

4 Michel Pila

© 2018 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media