Col de Corps et Pas de l'Ane (Jarjatte =>
Chabottes)

Col de Corps et Pas de l'Ane (Jarjatte =>
Chabottes)

  • Altitude départ : 1270
  • Altitude sommet : 2105
  • Dénivelé : 900
  • Distance : ~7 km km
  • Temps de montée : 6h
  • Temps de descente : -
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Aucun balisage sur la plus grosse partie de la rando. La fin de la descente sur les Chabottes emprunte un sentier balisé "triangle jaune" appartenant au "circuit des 4 cols" (col des Tours, Vallon de Laup, Lauteret et Plate-Contier).
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking, emprunter la large et confortable piste forestière. Après une première épingle à cheveu, on arrive à une bifucation où il faut prendre la piste en "zag" à droite.

Après une nouvelle épingle à cheveu, quelques centaines de mètres plus loin, bien surveiller la droite de la piste pour ne pas rater le départ du sentier du col de Corps (pas très visible) : il se situe juste avant un passage où la pente du terrain (pas celle de la piste) s'accentue nettement.

Ensuite, suivre le sentier jusqu'à déboucher de la forêt (admirer le travail de terrassement de l'ONF / RTM dans le pierrier), franchir un petit ravin, le sentier continue au-dessus du talus de l'autre côté, remonte en diagonale et contourne au milieu d'arbres clairsemés un large épaulement qui descend de la droite du Roc de Garnesier.

A cet endroit, ne surtout pas continuer sur le sentier qui continue à l'horizontale, mais partir tout droit à flanc de pente à gauche sur la croupe herbeuse de l'épaulement : pente raide qui s'adoucit progressivement. On arrive alors très nettement en vue du col de Corps et de la ligne haute tension qui y passe : le sentier s'estompe peu à peu mais il suffit de tirer plus ou moins en ligne droite jusqu'au col (alt. 2105 m).

Là, pour ceux qui veulent se faire peur, il est possible (mais déconseillé) d'accéder aux pentes herbeuses sous le Roc de Garnesier.

La rando continue vers le sud, en traversant le pierrier qui descend de la Tête de Garnesier en diagonale très légèrement descendante. Contourner une barre rocheuse par le bas (descendre le long de la barre en profitant de coulées de pierres plus fines). A l'aplomb du bas de la barre, on trouve l'amorce d'une vire terreuse et à l'aspect instable peu engageant au premier abord, qui rejoint presque horizontalement le Pas de l'Ane (voir photos).

**Attention sur cette vire, qui se dégrade d'année en année : il y a notamment un court passage très exposé où le sol est raviné et glissant (en particulier par temps humide) et où la chute serait très problématique.**

Une fois au Pas de l'Ane, poursuivre sur la large croupe herbeuse qui relie la Tête de Garnesier au Chamousset (belle ambiance et superbe panorama) jusque dans un large col (alt. 1961 m sur carte IGN). De là, il est possible de continuer jusqu'au Chamousset et de descendre par un des sentiers qui mènent à ce sommet (mais à ma connaissance il n'y en a aucun sur le versant Jarjatte).

Pour une descente plus directe, de ce large col, on peut couper tout droit à flanc de pente sur le versant sud pour rejoindre les restes d'un vieux sentier qui descend en zigs-zags au milieu des chamois, disparaît parfois brièvement, se dédouble souvent, croise un sentier qui descend du Chamousset et finit par ramener au fond du paisible vallon de Garnesier (vaches).

Le risque de se perdre est très faible : même si on perd le sentier, la seule consigne à respecter pour retomber sur ses pieds est de descendre vers le vallon sans _jamais_ changer de versant. Une fois en bas, on retrouve un sentier balisé triangle jaune qui descend du col de Plate Contier et rejoint les Chabottes. On emprunte une piste forestière pendant quelques dizaines de mètres : cette piste permet également de redescendre au Chabottes (si on ne rate pas la bifurcation), mais beaucoup moins directement que le vrai sentier, qui la quitte dès le premier virage.

Précautions

La vire du Pas de l'Ane ne doit pas être praticable après un épisode pluvieux (terrain boueux et instable).


Commentaires difficultés

Départ du sentier du col de Corps pas évident à repérer. Grosse portion hors sentier mais sans difficulté d'orientation Forte exposition sur un court passage de la vire du Pas de l'Ane. Très forte exposition si on va explorer les pentes du Roc de Garnesier. Itinéraire de descente un peu "freestyle" par moments, mais sans risque de s'égarer très loin.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Village de la Jarjatte (Drôme) : D505, suivre les panneaux "station de ski", passer devant le départ des remontées mécaniques et continuer sur la route d'exploitation du domaine skiable pendant quelques lacets (jusqu'au bout de la section goudronnée : large parking devant un grand bâtiment avec boiseries). Pour le retour, laisser une voiture (ou un vélo) à la Maison Forestière ONF des Chabottes (Hautes Alpes, forêt domaniale de Durbon) : D505, à la sortie de Lus-la-Croix-Haute, bifurquer vers le hameau de la Bessée et suivre la route forestière de Rioufroid jusqu'au bout.


Parcours


  • Nb points : 171
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 10.953
  • Dénivelé - : 1175
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 6 kB
  • Téléchargement


Sortie du 30-04-2015

entre deux jours gris, une nuit étoilée...

(je n'ai fait que monter au dessus du col de Corps, mais je crée pas un topo exprès pour ça car celui-ci contient mon parcours)

Alors, bon, il a fait moche le week-end dernier, tout le début de semaine, et le déluge est annoncé pour le week-end qui vient.
Heureusement la nuit et matinée entre mercredi et jeudi s'annoncent belles ; un peu voilée disent les météo.

J'avais bien envie de monter à la Croix de Belledonne mais les nuages qui ne semblent pas trop se dissiper vers 22h freinent mes ardeurs. Espérant un peu mieux au sud, direction la Jarjatte !

Arrivée vers 23h30, ciel toujours bouché. Je dors 2h dans la voiture.
À 2h, c'est un peu plus clair : en route !

Vive le GPS pour trouver le chemin de nuit. Au dessus de moi des étoiles, mais sur le Chamousset c'est bien bouché, et les Tête et roc de Garnesier sont alternativement nuageux et dégagé. Tant pis on verra bien...

À 4h j'arrive vers "mon" point de vue, au dessus du col de Corps en direction des vires de Garnesier : un petit promontoire, le Roc de Garnesier, la lune qui va se coucher, le ciel étoilé où circulent des nuages. Pas mal du tout....

Vers 5h30, je rejoins la petite pointe 100m au dessus du col de Corps. Je dors une grosse demi-heure, et c'est le lever de soleil. Je pense que j'ai bien choisi : le ciel semble voilà au Nord. Le Veymont s'éclaire bien alors que le Moucherotte rougit moins.

Et puis bon, c'est pas tout ça mais faut que je rentre vite. 8h30 parking, 10h Grenoble...


  • Horaire : 2h
  • Dénivelé : 900 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
27-09-2005

Pas de gros sommet, mais points de vue spectaculaires....

10 Pierre Baldensperger

Identification

( ) bivouak.net

Social Media