Mont Colombier par la Bottière

Mont Colombier par la Bottière

  • Altitude départ : 930
  • Altitude sommet : 2045
  • Dénivelé : 1115
  • Temps de montée : 2h30
  • Temps de descente : 1:30
  • Orientation : Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Du hameau prendre un sentier qui monte plein E jusqu'aux chalets de la Bottière (1450m). De à 2 possibilités: rejoindre le col de la Cochette et le sommet par l'arrête S (raide) ou rejoindre les Chalets de Rossane, le col du colombier puis le sommet par l'arrête Nord Ouest.
A lire
  • Parapente sauvage par Manu Bonte. Référence : 34-35 proposé par Philippe Savelli
  • Ne partez pas sans Aile. par Marc Gindre & René Deschenaux. Référence : Topo N° 74 Page 215 proposé par Michel Pila
A voir sur le web

Itinéraire vol

Plusieurs possibilités de décollages sous le sommet N, NW ou l'arrête NW (S). Atterro possible dans un pré en pente au dessus du Parking.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Depuis Chambéry, se rendre à St Jean d'Arvey puis passer le col des Prés et Aillon le Jeune, prendre direction Aillon le Vieux et se gare au parking de la Bottière


Situation




Sortie du 29-08

Cerné par les molosses !

Tranquillité relative du sommet

Cette année, la météo pour voler est un peu capricieuse, aussi, quand le bulletin annonce une trêve du ventilateur, il faut foncer vers les sommets et tant pis si la maigre réserve de RTT en prend un coup...

Le Mont Colombier d'Aillon, au coeur des Bauges est un objectif hautement recommandable, il trône au milieu du massif, imposant, pointé vers le ciel. Quel bonheur de randonner sur ces petits sentiers qui serpentent sous la ramure d'abord, à travers les immenses alpages ensuite. Après avoir fait le plein à la seule source du versant, il faut encore grimper la dernière partie aérienne. Sous le sommet, le vent du Sud se fait sentir, de plus en plus insistant, à tel point que j'en suis à me poser des questions.

Bref, arrivé à la cime, c'est un peu la déconvenue, le vent est bien présent et surtout mal orienté. Pourtant dans les derniers mètres, un petit repli dans le relief offre une opportunité de décollage. Seul hic à l'affaire, il est investi par un troupeau de chèvres... Si ces bestioles charmantes gambadent agréablement de rochers en rochers, les deux patous qui les encadrent sont en revanche beaucoup moins coopératifs.... Ils grognent sitôt que l'on s'approche du troupeau. Pourtant aucune autre alternative n'est possible. Je ne vais quand même pas redescendre à pied !

La préparation est minutieuse, sans geste brusque, sous l'œil torve des deux cerbères. C'est quand j'ai enfilé le baudrier que ça s'est corsé. Les deux patous s'en prennent subitement à mes suspentes, ils chopent les fils entre les canines et commencent à les ronger... Sans succès heureusement. Ils commencent alors à tirer la voile loin des biquettes, celles-ci, intriguées par le manège, viennent de plus en plus nombreuses autour de moi... c'est une vraie pagaille ! Un groupe de vieux randonneurs observe la manœuvre et jubile du spectacle. Jouer les Jerry Lewis, paix à son âme, ne m'enchante qu'à moitié... Heureusement l'un des participants, moins benêt que les autres, vient à mon aide. Courageusement il écarte sèchement les clebards de la voile malgré leurs menaces croissantes. J'en profite pour later deux ou trois chèvres trop gourmandes du tissu.

Il devient urgent de prendre le large, j'entends claquer les mâchoires sous mes pieds alors que la voile me tire vers le haut ! On dirait un film de James Bond, le plus vaillant des deux molosses va me suivre un moment. Il me faut pourtant remercier le valeureux randonneur qui a participé au décollage.... Un demi-tour me permet de revenir sur le sommet où les deux clébards courent encore en tous sens. Les biquettes en revanche semblent tout ignorer du tumulte que j'ai bien malgré moi suscité. Je passe près du groupe et félicite mon sauveur avant de retourner au thermique.

Cependant le cœur n'y est plus, surtout que la brise est quand même assez forte vers le sommet. La suite est beaucoup plus calme, l'atterrissage tranquille d'autant plus que j'avais demandé l'autorisation au paysan en arrivant. Mais qu'est-ce qu'on est bien en montagne !

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h00
  • Dénivelé : 1115 m
  • Temps de vol : 21 m
  • Plafond max : 2080 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
11-06

avec le SW prévu , je décide d'aller faire un tour au Colombier . Mo...

5 Bipbip
20-08-2014

850 m de déniv positif parce que nous sommes passés par le sentier d...

Pierre DAMON
17-06-2012

Eole n'a pas voulu de nous au sommet. Bon c'est vrai que l'on a cherc...

Marc Billat
11-11-2010

Neige à partir de 1300m environ. On brasse de la neige sur la fin de...

2 TofTof
11-10-2010

Déjà fait le Colombier par là, mais ça ne me rappelle pas grand ch...

11 Véronique
31-10-2009

C'est la dernière journée de la saison de parapente, je le sens, il...

11 Michel Pila
04-10-2009

Belle randonnée, le chemin est bien indiqué. Paysage magnifique. Pa...

3 Benjamin Chateauneuf
07-10-2008

Très belle rando, surtout en ce moment avec les couleurs d'automne, d...

Reynald Bureau
28-10-2007

encore une belle journée pour découvrir d'autres vols montagne, touj...

5 Anny
30-07-2006

Déco NW et vol sur la pointe de la Galoppaz et Puygros (12 km). Posé...

4 Philippe Savelli

Identification

( ) bivouak.net

Social Media