Le Nid par le vallon du Mas

Le Nid par le vallon du Mas

  • Altitude départ : 1203
  • Altitude sommet : 2509
  • Dénivelé : 1400
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 2 h 30
  • Orientation : Est
  • Balisage : Balisage jaune jusqu'à la cabane de Pierre Baudinard Sente à moutons ensuite

Itinéraire

Cette randonnée est plus facile que les 2 autres de ce vallon (Le Rognou et la Tete de Lapras) déja décrites sur le site de bivouak.net.
L'approche en est identique : "Du Mas remonter par une piste (mal marquée par endroits) jusqu'à la Pierre Baudinard, puis remonter au mieux le Vallon du Mas en restant sur sa droite.
On contourne au mieux, par la droite et en restant sur le haut d'un pierrier, sous une zone rocheuse, une grosse cuvette(bon sentier)." jusqu'au point 2379.
De là redescendre sur le col de Lapras puis gagner le col de Courtet
et enfin le sommet par une pente d'herbe "un peu" plus raide au Nord.
Avec en prime, un des plus beaux panoramas du Dévoluy

Retour soit par le même chemin, soit par le col du Rougnou (faible détour- intéressant).

Précautions

A eviter par temps de brouillard (pas de balisage)


Commentaires difficultés

Longue randonnée avec un petit raidillon final

Commentaires

7-laux
25-06-2006 12:36:11

Les moutons ne sont pas montés. A la descente, nous avons rencontrés le berger et la bergere fort sympathiques de la Pierre Baudinard, qui faisaient les derniers ajustements. La montée en altitude bien qu'il y ait peu d'herbe cette année ne devrait pas tarder. Par contre, nous avons pu observer et de pas trop loin, jusqu'à 17 chamois dont les petits du printemps. Quel coin fabuleux!

GLaG
25-06-2006 00:18:02

A mon sens le Rougnou, malgré les apparences, ne présente aucune difficulté. C'est juste un peu plus long que le Nid.. Les moutons étaient-ils arrivés ?

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble=>Corps=>Saint-Disdier-en-Dévoluy=>hameau du Mas (parking à l'entrée)


Situation




Sortie du 23-06-2016

Un bout du monde ...

Faut remonter tout cela !

"Y'a quelqu'un ?"
Parti relativement tard (9h30) du hameau du Mas, je suis surpris par la chaleur inhabituelle qui règne en ces lieux au point de me couvrir de suite la tête.
Les moutons sont déja là juste après le départ, mais âs de gros chiens blancs en vue, juste le camping car du berger vers 1400m.
Après Pierre Baudinard et son bizarre chaos rocheux, c'est l'attaque de la longue remontée du vallon du Mas et là curieusement les jambes ne répondent pas bien ...
C'est rare, est ce la chaleur ? Toujours est t-il que je m'impose un stop de 15 minutes (c'est rare aussi) en grignotant quelque chose. Ça va mieux, je redémarre jusqu'à la cabane à 2200m.
Là l'alpage se finit et le passage se trouve à droite par des drayes de moutons dans un pierrier et par un système de strates rocheuses à franchir.
Il faut ensuite redescendre avec les mains d'une quinzaine de mètres (R3) dans un passage vertical quelque peu exposé et délité pour rattraper une autre draye qui amène à un replat (Cote 2300m) à l'aplomb du Rougnou.
Deuxième coup de mou et je me demande si je continue tant le but semble encore loin.
Mais cela devient plus plat, il y a des névés qui portent bien et il fait moins chaud du fait de l'altitude.
En me fixant comme but des petits objectifs, je finis par me retrouver au col du Courtet et là il n'y a plus qu'un dernier effort pour atteindre le sommet après 3h25 de grimpette.
Bien heureux d'être là-haut car les combes sous l'Obiou sont magnifiques et on a l'impression d'être vraiment seul au monde.
Seul ?
Pas vraiment car je distingue du mouvement vers le Col de Lapras.
L'autre solitaire de la journée me rejoint finalement au sommet, reste un quart d'heure et repart faire le Rougnou.
Il me propose d'aller avec lui, je décline. J'en ai plein les pattes car ayant mal géré le cheminement de la montée (avec du dénivelé inutile car monté pour redescendre à des endroits où il n'y en avait pas besoin).
Après une heure au sommet dans une relative fraicheur et au milieu de nulle part, je prends le chemin du retour où je m’aperçois des erreurs d'itinéraire de la montée.
Il ne me restera plus qu'à retourner au Rougnou une prochaine fois.
Endroit sublime où toute la sauvagerie du Dévoluy n'est pas un vain mot.
Mais quel cagnard !!

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h25
  • Dénivelé : 1400 m
  • Participants : Et un autre solitaire au sommet ...

Autres sorties

Date Titre Auteur
26-09-2010

Depuis le Mas, aller-retour jusqu'à 2200m dans le vallon du Mas. D...

4 Véronique
07-09-2008

Bon, la veille samedi, on était monté sous une pluie battante, hors...

4 Geoffroy Rémi
24-06-2006

Belle sortie, longue. Meme par temps chaud cet itinéraire est prati...

7-laux

© 2018 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media