Dôme de Bellefont par les Pas de Rocheplane,
le Vallon de Marcieu et l'Aup du Seui

Dôme de Bellefont par les Pas de Rocheplane,
le Vallon de Marcieu et l'Aup du Seui

  • Altitude départ : 947
  • Altitude sommet : 1975
  • Dénivelé : 1250
  • Distance : 10 km
  • Temps de montée : 2h30
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Jaune et rouge puis point rouge jusqu'au pas de Rocheplane.

Itinéraire

Depuis les Massards, prendre le sentier raide qui monte jusqu'à la source du Sanglier (1282) Continuer par le sentier toute aussi raide que le précédent et qui monte vers l'Ouest. Vers 1550m après le Truc, on sort de la forêt et le sentier grimpe raide dans un pierrier puis dans des dalles fissurées. Une fois au Pas, suivre la crête vers le Nord, jusqu'au Dôme de Bellefont en passant par le Piton de Bellefont. Redescendre jusqu'au Col de Bellefont au Nord-Ouest puis dans le Vallon de Marcieu jusqu'au Haber de l'Aup du Seuil. Remonter jusqu'au passage de l'Aup du Seuil au Nord Est, puis se laisser descendre jusqu'au Col de Marcieu.

Commentaires difficultés

La montée au pas de Rocheplane est raide tout du long avec un final passablement aérien où il faut mettre un peu les mains. L'accès au Piton de Bellefont est aérien.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Saint Nazaire Les Eymes > Saint Hilaire du Touvet > Les Massards


Situation




Sortie du 16-06-2017

Chamois sous le Pas de Montbrun

La matinée est déjà bien avancée quand nous débarquons au hameau du Prayer et nous transpirons à grosses gouttes dans la raide montée qui mène au Pas de Montbrun. L’enchevêtrement de pistes forestières plus ou moins récentes, non portées sur la carte nous fait douter plusieurs fois, comme à chaque fois que je vais dans ce coin. La forêt est belle en juin, encore parée du vert printanier et exubérante comme en pleine été. Avec la chaleur et les pluies diluviennes, la végétation explose !

Arrivés sous le pas, on est monté une centaine de mètres trop tôt dans la pente, trompés par une marque bleue sur un rocher et des traces dans le pierrier. Le vrai départ, plus confortable, est signalé par un cairn. On a galéré dans les pierriers croulants et les pentes herbeuses raides et glissantes mais ce fût didactique ! En plus, on a pu observer (et se faire observer) par un magnifique chamois pas trop farouche qu’on n’aurait certainement pas vu si on ne s’était pas trompé.

L’esthétique parfaite du pas de Montbrun, entre abîmes rocheux, prairies suspendues et amphithéâtres colossaux, ravis les yeux. Les perspectives vertigineuses sur les falaises intensément sculptées par l’eau et le temps, donnent du piment à la raide ascension où il faut parfois mettre les mains. Incongru dans cet environnement sauvage, un escalier taillé dans la roche permet de surmonter une petite barre. De quand date-t-il ? En amont et en aval, deux autre passages rocheux du même type, nécessitant un ou deux pas d’escalade n’ont pas été taillés, ni même sommairement aménagés. Pourquoi l’a-t-on taillé ? A chaque fois que je passe à cet endroit, je me pose les mêmes questions et je n’ai toujours pas trouvé de réponses !

La sortie sur la crête fait toujours le même effet : « waaahhh….. « . Il faut dire que la vue plongeante et panoramique vers l’intérieur de la Chartreuse, magnifiquement encadrée par la Dent de Crolles et les Lances de Malissard vaut bien quelques sourires béats. La traversée jusqu’au Piton de Bellefond, agréable et pas trop raide, embaumant le pin à crochet termine en beauté l’ascension. On mange rapidement, on a prévu de traverser jusqu’au Col de Marcieu et le car ne nous attendra pas.

La descente jusqu’au col de Bellefond est paisible et bucolique, caressés par une douce brise parfumée par les fleurs des alpages. Du côté du vallon de Marcieu, des tapis entiers de rhododendrons et de trolles colorent de rose et de jaune les pelouses. J’hésite à gagner de nouveau les crêtes mais je préfère finalement passer par le très harmonieux chaos de bloc dans le fond du vallon. On gagne ensuite rapidement l’Aulp du Seuil puis la descente à fond les ballons sur le col de Marcieu, tout ça pour avoir le temps de siroter tranquillement une bière bien fraîche à la terrasse de la Renardière.

D'autres photos ici : https://gregenrando.wordpress.com/2017/06/16/piton-de-bellefont/

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h30
  • Dénivelé : 1250 m
  • Participants : Florent et François

Autres sorties

Date Titre Auteur
16-06-2011

C'est avec la gorge et la trachée en feu pour cause de virus que je d...

11 Véronique
06-06-2006

Le Pas de Rocheplane et la traversée des crêtes jusqu'au Dôme de Be...

1 Greg_

Identification

( ) bivouak.net

Social Media