Aiguillettes de Vaujany depuis le barrage
nord

Aiguillettes de Vaujany depuis le barrage
nord

  • Altitude départ : 1700
  • Altitude sommet : 2547
  • Dénivelé : 850
  • Temps de montée : 2h50
  • Temps de descente : 0h50
  • Orientation : Nord
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

traverser le barrage et monter en direction du relais, prendre le fond du vallon, passer à côté du chalet sous le col du Sabot, par de petites montées rejoindre les Aiguillettes.

Précautions

SANS


Commentaires difficultés

attention en cas de chutes de neige dans les pentes soutenues
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble>Rochetaillée>le Rivier d'Allemond>se garer au barrage...


Situation




Sortie du 08-05-2014

Impossible pour moi d'imaginer un réveil matinal ce matin alors que je dormais déjà debout hier au boulot. Il me faut donc trouver un itinéraire pour fainéant et heureusement c'est possible.
Je décolle du parking du barrage à 9h00 ce qui laisse tout de même le temps de se réveiller ! Par contre je dois être le dernier (de peu) et il ne reste plus qu'une place en dépierrant un peu le bas côté. Il faut monter un peu plus haut que le pylone pour chausser sachant qu'il faut traverser quelques langues herbeuses (dont une où j'ai préféré déchausser). Avec la pluie d'hier et le regel de cette nuit la neige est dure voire légèrement vitrifiée en surface dans le ressaut 2100m orienté NW donc encore à l'ombre. D'ailleurs en arrivant dans la combe j'ai cru voir un chien qui courrait dans cette pente mais en regardant bien c'est bien c'était un gars qui dévalait à toute vitesse sur le dos... Heureusement pour lui plus de peur que de mal, il ira tout de même jusqu'en haut (et jusqu'en bas de la pente aussi...).
Prévenu, la montée s'effectue alors avec les couteaux même si dans certains passages on est quand même pas tout à fait serein. Du coup le reste de la montée s'effectue en rejoignant l'itinéraire du Sabot, un peu plus ensoleillée et moins stressant.
A partir de 2300 il y a quelques traces de neige fraîche et le fond reste dur sans être glacé. Au sommet à 11h00 je me dis que faire un tour sur le versant Est peut être une bonne option le temps que ça décaille côté nord. Le haut est bon mais rapidement ça dépend des orientations : il faut viser les croupes ou la neige est plus dense sinon c'est croûté/mou dans les orientations NE. Pas convaincu je m'arrête vers 2275 dans une neige à croûte fondante et remonte au sommet.
Après une petite pause j'entame la descente à 12h45 :
- neige dure recouverte d'un peu de poudreuse dense dont l'épaisseur diminue jusqu'à 2350 (bons virages, y a un peu de pente quand même)
- neige dure un peu ramolie dans ses composantes est puis moquette jusqu'au replat 2100 (descente sur la contrepente est du goulet central, ski correct)
- ressaut 2150 -2050 : croûte portante à skis mais qui cède sous le bâton, ski agréable
- 2050 - cabane du sabot : moquette top moumoute, un peu de relief sur le plat en bas et commence à coller un peu.
- neige de névé ensuite avec un peu de ski sur herbe puis un final dans les vernes pour déchausser vers 1775m et finir à pieds dans la boue et les aulnes jusqu'au barrage.

Comme quoi on peut faire du bon ski même en partant tard au printemps !

d+ 1130m

NB : la cime de la cochette était tracée : 1 trace de descente et 2 gars qui montaient.


  • Horaire : 2h50
  • Dénivelé : 850 m
  • Altitude chaussage : 1700 m
  • Altitude déchaussage : 1700 m
  • Risque avalanche : 1/5
  • Participants : Un peu de monde

Autres sorties

Date Titre Auteur
31-05-2006

parti à 7h15 retour à 10h40, giboulee de neige, une petite couche de...

1 michel pasquet

Identification

( ) bivouak.net

Social Media