Montagne du Conest (La Peyrouse) Depuis Notre
Dame de Vaux

Montagne du Conest (La Peyrouse) Depuis Notre
Dame de Vaux

  • Altitude départ : 1005
  • Altitude sommet : 1710
  • Dénivelé : 710
  • Temps de montée : 1h30
  • Orientation : Sud-Est
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Dans Notre Dame de Vaux, prendre a droite (face au bassin) direction Chalet de l'As; sortie des dernieres maison laisser la voiture sur le petit parking à droite.
Prendre a pied la route jusqu'à la premiére épingle, le départ est sur le chemin à gauche ( il est conseillé de continuer un peu la route, environ 100m pour visualiser le terrain d'attéro et les parcelles fauchées.) le chemin rejoint la route, continuer celle-ci en ouest, au niveau du virage dit du Sabot, (juste avant la barriere d'alpage) prendre au droit pleine pente en obliquant ouest pour rejoindre la lisière; puis suivre l'arête en revenant nord, devant vous l'alpage monte plein est...c'est tout droit, la Peyrouse est en vue.

Précautions

il est possible de monter en voiture au châlet de l'As...par la route et de décoller en sud/sud est avec 1/4 d'heure de marche, bien penser à refermer les barrières d'alpage aprés votre passage.


Commentaires difficultés

Site d'école, sans aucune difficulté, bel alpage trés sécurisant.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble, Laffrey, Notre Dame de Vaux


Situation




Sortie du 21-01

Il ne faut jamais douter de la divine providence *!

* Citation du Capitaine Red !

Après une bonne semaine de labeur, rien de tel qu'une petite sortie en montagne pour se changer les idées. Bien qu'un puissant vent de retour d'est soit annoncé sur les crêtes, pourquoi pas tenter le Conest. Évidemment avec cette neige, il faut partir d'en bas. C'est donc depuis la place du village de Notre Dame de Vaulx que commence la balade. Les champs sont blancs mais le manteau neigeux n'est pas très épais. En coupant à travers champs, il faut passer sous plusieurs clôtures, exercice périlleux avec la neige et un gros sac sur le dos. Ramper est finalement la meilleure méthode même si la neige est vraiment froide. La température polaire affiche -10°... ce qui n'arrange rien.

La neige est inconstante entre béton et congères pulvérulentes. J'y laisse une énergie considérable. En arrivant sur la crête sud c'est la déconvenue, je me traîne lamentablement et un vent furieux s'est levé, jamais je ne pourrai décoller dans des conditions pareilles. La longue crête qui doit me conduire au sommet n'en finit plus. Ça sent le but à plein nez, faut-il faire demi tour ? Cette perspective me fout le moral dans les chaussettes.... moi qui pensais oublier mes problèmes professionnels insolubles de la semaine par un beau vol... enfer et damnation! Quelle frustration.

Après mûres réflexions, décision est prise de poursuivre tranquillement au moins jusqu'au sommet, non sans remettre la chapka et la doudoune tant les rafales sont glaciales. En suivant une vieille trace de ski, j'en chie un peu moins, bien que la consistance de la neige soit particulièrement changeante, un pas en avant, deux en arrière... on n'est pas rendu. Pourtant la persévérance est payante, au bout d'une bonne heure et demi dans ce frigo j'atteins enfin le sommet.

Pas question de décoller, le vent est beaucoup trop fort, alors rien ne presse, admirer le paysage et contempler le monde, voila deux activités dans lesquelles j'excelle. Certes il fait un froid de canard mais le plaisir est total. C'est sur ces entrefaites que débarque un skieur de randonnée, il me confirme la présence de fortes bourrasques de l'autre côté de la montagne. Mais une apparition totalement improbable va changer la donne. Venu de nulle part, un promeneur étrange surgit sur notre montagne. Avec sa chevelure épaisse qui descend bien en dessous des épaules et sa barbe blonde, on dirait Jésus ! Ce qui est encore plus étonnant c'est qu'il est en short alors que la température ressentie doit être de -20° !!!! Il se met face à moi devant le soleil, sa tignasse vole au vent et brille dans les rayons éblouissants, découpant dans le paysage sa silhouette fantomatique, et il dit :
- Bonjour, ça va voler.

C'est à ce moment là que les rafales se sont brutalement calmées....
Je cours voir au décollage pour confirmer ce changement, effectivement la brise est devenue maintenant fréquentable. Pendant ce temps, Jésus a disparu dans le décor avec son cleb's.... Sans demander mon reste je déplie alors la voile et salue le skieur tout autant abasourdi que moi qui se prépare à descendre. Alors que je termine l'installation, le skieur dévale les pentes blanches dans de belles arabesques. De mon côté, le favorable zéphyr me soulève sitôt les ficelles tendues et s'en suit un vol d'une grande beauté au dessus des immenses pentes immaculées de la montagne. Le dynamique vent de face me suspend au dessus du relief, mais compte tenu de la fraîcheur ambiante, j'opte pour un retour direct dans la vallée, bien content d'avoir pu voler.

C'est juste à côté de La croix du cimetière qui entoure La chapelle que je me pose dans une neige légère et épaisse, comme pour me rappeler cette énigmatique apparition au sommet. Joyeux et détendu il me reste à plier la voile et retrouver la caisse. Curieusement quand j'allume la musique, la fonction aléatoire me sélectionne une magnifique chanson des Pink Floyd dont les premières premières paroles sont fortes à propos :

Floating down, through the clouds
Memories come rushing up to meet me now.
In the space between the heavens
And in the corner of some foreign field
I had a dream.

En volant à travers les nuées
Les souvenirs viennent soudain à ma rencontre
entre l'espace et le firmament.
Et dans le coin de quelques champs étrangers
J'ai fait un rêve....


  • Horaire : 2h30
  • Dénivelé : 800 m
  • Altitude chaussage : 0 m
  • Altitude déchaussage : 0 m
  • Risque avalanche : 0/5

Autres sorties

Date Titre Auteur
27-01-2013

Besoin de me décrasser ce matin. Je décide me décide à 10h00 vu qu...

Guillaume Ozouf
10-07-2012

Montée à pied par le chalet de l'as, air parfaitement calme malgré...

>tof
18-02-2012

Parti avec l'idée de décoller vers l'Est à côté du parking d'ét...

4 Guillaume Ozouf
27-11-2011

Un petit vol rando dans le jardin pour éliminer la raclette. Mont...

Guillaume Ozouf
18-02-2010

Pas vraiment la Peyrouse, mais le Conest quand même! Vol de reprise a...

Guillaume Ozouf
17-09-2008

Montée au connex non par l'itinéraire décrit mais en restant sur le...

>tof
13-05-2006

il fallait être opportuniste pour ce petit vol du matin....voilà plu...

4 Bernard

Identification

( ) bivouak.net

Social Media