Lac du Lauzon depuis le vallon de la Jarjatte


Lac du Lauzon depuis le vallon de la Jarjatte

  • Altitude départ : 1170
  • Altitude sommet : 2018
  • Dénivelé : 846
  • Distance : 10 km
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Sud
  • Balisage : emprunte partiellement le GR93 sentier et balisages peu visibles (du fait de l'enneigement)
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

En Hiver, la D505 est en général dégagée jusqu'à la colonie de vacances et au camping de la Jarjatte (point altitude 1170m sur IGN).
Remonter la vallée et rejoindre le pont des Garrigues (par exemple en longeant la route / la piste de ski de fond).
Traverser les bergeries désignées "Granges des Forêts", et bifurquer à gauche un peu plus loin à la fourche (point 1214m sur IGN, panneau en bois mentionnant le Lac du Lauzon).
Suivre le chemin qui amène au col de la Croix en une petite heure. Au col partir sur l'épaule à droite, longer la lisière d'une forêt à main droite, puis traverser à découvert en montant vers la lisière d'une autre forêt qu'il faut longer cette fois à main gauche.
A ce stade, plutôt que de suivre scrupuleusement l'itinéraire "estival" du GR93, il vaut mieux monter tout droit à flanc de pente (assez raide) pour rejoindre l'épaulement qui descend du col des Aurias. Ceci permet d'éviter de longer la zone dite "l'Auria", très scabreuse, qui ne doit guère pardonner les faux pas et qu'il ne fait pas bon avoir en contrebas quand ça glisse...
Depuis le col des Aurias, continuer à monter à flanc de pente pour rejoindre une trace (généralement discernable même en Hiver) qui traverse vers la droite en diagonale le haut des "Prés de Ferrand". En fonction des conditions de neige, cette traversée peut s'avérer assez difficile, voire impossible, notamment en raquettes, peu adaptées à une progression en dévers sur des pentes raides.
Il est généralement très difficile de suivre jusqu'au bout la trace du GR : une fois arrivé sous le rebord de la corniche du Lauzon (replat herbeux flanqué de barres rocheuses, assez facilement repérable), il est préférable de couper une fois de plus tout droit à flanc de pente pour atteindre ce replat (petit col) qui constitue le point culminant de la promenade (2016m sur IGN).
Descendre en suivant le creux de la corniche vers le Lac du Lauzon, que l'on doit traverser ou contourner pour rejoindre le petit col où s'amorce la descente vers la bergerie du Fleyrard.
Au début de la descente, se déporter prudemment vers la gauche en bravant la pente raide pour rallier le haut d'une large coulée en creux qui fera un magnifique toboggan pour une descente "sur les fesses" (350m en une poignée de secondes).
De la bergerir du Fleyrard, descendre par la route forestière jusqu'à retrouver la vallée et le lit du Buëch (point 1287m sur IGN).
Longer finalement les pistes qui ramènent aux Granges des Forêts puis au point de départ.

Précautions

Randonnée débonnaire l'été, mais assez éprouvante l'hiver. Pentes raides malaisées à traverser en raquettes. Plutôt inconfortable si neige dure et/ou verglacée, voire dangereux. Pantalon imperméable pour la descente "sur les fesses".


Commentaires difficultés

course hivernale en raquettes franchissement de pentes enneigées assez raides
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

N75 Lus-la-Croix-Haute D505 La Jarjatte


Parcours


  • Nb points : 133
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 8.737
  • Dénivelé - : 825
  • Dénivelé + : 912
  • Taille fichier : 5 kB
  • Téléchargement


Sortie du 06-07-2016

Tête du Lauzon (n'existe qu'en ski de rando..!)

brumes matinales

Après le ciel bien dégagé d'hier soir, il y a bien des cochonneries qui trainent sur les sommets ce matin, même si l'ambiance est ensoleillée.

Je monte par la cabane du Fleyrard. Surtout n'allez pas prendre le berger en photo, c'est écrit ici et là qu'il ne faut pas!! il y en a qui collectionne les photos de bergers???
Au dessus de la cabane c'est toujours aussi raide et pierreux! Ca grimpe, et ça ne fait pas semblant!
Ouf c'est l'arrivée au lac....toujours bien envahi par les herbes. Toujours des nuages brouillardeux autour.

Un petit effort et me voilà au col du Charnier. Je prends le vallon Pierra et monte au petit col sous la Tête de Vallon Pierra. Le sommet qui était bien dégagé jusque là, subit maintenant des passages de brouillard presque sans interruption.

Je mange en attendant de voir si ça s'arrange...Devant cette circulation brouillardeuse j'opte pour une 'simple' Tête du Lauzon.
Puis je rejoins le col du Charnier....en ce début d'aprèm les brouillards sont enfin quasiment partis.
Je rejoins tranquillement le col des Aurias en profitant pleinement de ce magnifique environnement...mais il faut bien se décider à descendre!

D'ailleurs finie la contemplation...c'est un sentier bien caillouteux qui descend ensuite et en plein vent bien frais!
Ca souffle encore fort au col de la Croix où je discute avec un sympathique couple de randonneurs angevins.
Et je finis ma descente... pour rentrer à Voiron! C'est que maintenant c'est 3 jours de boulot!
Et j'espère ne pas avoir ramené une tique...hier j'en ai pris une, et cette saison c'est presque au rythme d'une par semaine!!

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 846 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
26-02-2006

Superbe randonnée ensoleillée. Neige abondante....

7 Pierre Baldensperger

Identification

( ) bivouak.net

Social Media