Pas de Chauvet par la Plate de Chauvet

Pas de Chauvet par la Plate de Chauvet

  • Altitude départ : 1660
  • Altitude sommet : 2884
  • Dénivelé : 1224
  • Temps de montée : 4 H
  • Temps de descente : 3 H
  • Orientation : Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Le sentier démarre quasiment au pont. Après un ou deux lacets tranquilles, il grimpe droit dans la pente sur une échine bordant le torrent issu de la combe d'Aval. Vers 1800 m, quitter cette ligne de pente (cairn, balise jaune) pour prendre à gauche, toujours raide, un sentier non indiqué sur IGN menant à travers une pinède clairsemée à une zone plus dégagée. La pente s'atténue. De nouveau à l'orée d'un bois, laisser à droite le sentier et continuer dans la même direction, bientôt très raide jusqu'à un petit planeau herbeux.
Le sentier, qui devient dorénavant moins évident à suivre, monte à travers bois en direction du lit du torrent de Chauvet (généralement à sec et très large à cet endroit). Le traverser sans trop monter (cairns). On retrouve en face une sente (à nouveau balisée en jaune) qui grimpe dans une succession de croupes herbeuses, de bosquets de mélèzes et de clairières. On parvient ainsi au pied d'une petite barre rocheuse que l'on contourne par la droite. La vue porte maintenant sur la partie supérieure du vallon, avec l'impressionnant couloir descendant du Plan de Chauvet que l'on empruntera tout à l'heure à la descente, et les pentes plus accueillantes de la plate de Chauvet qui dominent le vallon à gauche.
Par un cheminement hors sentier évident, en contournant quelques rochers, remonter ces pentes jusqu'au sommet 2620 m (vue aérienne sur la bergerie et le vallon de Chillol). Suivre l'arête herbeuse facile en direction de l'Aiguille Grande. Lorsque celle-ci se redresse brusquement, suivre un système de traces , légèrement ascendantes, qui parcourt entre deux barres rocheuses le versant SW de l'aiguille jusqu'à un couloir que l'on remonte. Cette traversée, impressionnante vue de loin, est cependant assez commode, à l'exception de deux ou trois couloirs délicats à franchir, comme il est fréquent dans ce type de terrain.
Parvenu en haut du couloir, rejoindre l'arête à droite (vue sur le Plan de Chauvet, qu'on domine d'une centaine de mètres).
Poursuivre sur l'arête en tirant à droite (on peut suivre une ligne de cairns qui traverse horizontalement dans les rochers) et rejoindre un petit plateau au pied de la face Sud de l'Aiguille Grande (vue sur le Pas de Chauvet). De la bordure est de ce plateau, une trace évidente rejoint très vite le haut d'un pierrier et le traverse. On atteint le Pas de Chauvet par un cheminement sensiblement horizontal utilisant une vire bien visible (quelques pas délicats).

Descente
Revenir sur ses pas et gagner le fond du Plan de Chauvet par le pierrier. Traverser le plan vers l'Ouest. Arrivé à proximité de la grande rupture de pente, rester plutôt sur la gauche pour retrouver le torrent déversoir du plan. Descendre le long du torrent, en restant le plus possible rive droite, dans un terrain ébouleux très désagréable.
Plus bas, une grande dalle facilite la descente. Le problème, à ce niveau, consiste à quitter le lit du torrent pour retrouver une pente plus stabilisée que l'on devine à droite et dans laquelle on retrouve un sentier. Pour cela, il faut chercher le point où cette traversée est la plus courte (quelques mètres délicats). [Il est peut être préférable, au début de la descente, de se maintenir très à droite, sans tenter de rejoindre le torrent: on devrait éviter ainsi la jonction avec le sentier].
Suivre le sentier assez bien marqué jusque vers 2400 m, puis à travers une zone moins raide mais occupée par un pierrier retrouver la trace de montée (pas si simple à retrouver, bien prendre des repères à la montée).
A voir sur le web

Commentaires difficultés

une montée très soutenue, des traversées parfois délicates de pentes raides et de couloirs, une descente éprouvante dans un pierrier raide et instable, voilà qui ne peut intéresser que des montagnards entraînés et expérimentés.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Le Pont Voûté. De Montdauphin, prendre la D902a jusqu’à Guillestre, puis la D902 (Col de Vars) jusqu’à Saint-Paul-sur Ubaye. Prendre à gauche la D25 jusqu’au Pont Voûté.


Situation




Sortie du 00-00-0000

Cette randonnée explore l'un des plus secrets et sauvages vallons de la Haute Ubaye, ce qui n'est pas peu dire.

Le plan de Chauvet, surprenante cuvette minérale perchée très haut dans le vallon, au pied de l'aiguille de Chambeyron, dégage une incroyable impression de solitude et de grandeur austère.

De nombreux chamois, une profusion d'edelweiss ne sont pas les moindres des attraits de ce bout du monde.


  • Horaire : 4 H
  • Dénivelé : 1224 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media