Mont Aiguille le tour par le Rocher de Pansaret


Mont Aiguille le tour par le Rocher de Pansaret

  • Altitude départ : 1009
  • Altitude sommet : 2086
  • Dénivelé : 950
  • Temps de montée : 6 H
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Revenir sur ses pas par la route sur quelques centaines de mètres. Franchir un radier et, 100 m plus loin, s'engager sur une piste à droite (panneaux: tour du Trièves). Quitter celui-ci alors qu'il s'élève à gauche pour une autre piste à droite. «Cent cinquante mètres après, prendre à gauche un sentier-couloir qui escalade la pente. Dans le haut, rejoindre la crête en tirant à droite» (A. Salvi). [J'ai refait cette randonnée, et je n'ai pas retrouvé ce sentier-couloir que j'avais pris la première fois, il y a une dizaine d'années. Les traces ont elles disparues? Toujours est-il qu'il est possible de monter droit dans la pente, hors sentier. C'est assez raide, en forêt, mais relativement court, et, ce n'est pas le passage le plus difficile de la randonnée].
Un sentier étroit et parfois discret suit la crête. Après une traversée à flanc, il débouche sur un replat. Plus haut, il devient de plus en plus raide et s'interrompt peu après l'endroit où la crête devient escarpée à droite. Traverser par des traces à main gauche. Dès que possible, remonter tout droit: on sort peu à peu de la forêt et on rejoint la crête à droite (vue en face sur Pansaret). Suivre longuement celle-ci, devenue plus facile, jusqu'au pied de la falaise, près du départ du pilier Nord-Est, où l'on rejoint le sentier des grimpeurs longeant le pied des rochers. En aller retour rapide, il est fortement conseillé d'aller jusqu'à l'extrémité Nord du sentier: l'ambiance est à couper le souffle.
Suivre le sentier des grimpeurs, qui très vite redescend derrière la Grosse Pierre, puis s'étire horizontalement sous la falaise. Il passe par un abri sous roche, puis contourne le pilier Sud. On arrive en vue du col de l'Aupet en contrebas à gauche. Rester le long des rochers en remontant à la bifurcation, et passer devant la plaque commémorative de la première ascension, continuer jusqu'à une arête parsemée de pins d'où l'on voit le départ de la voie normale, aisément reconnaissable aux paquets de grimpeurs agglutinés à chaque relais (surtout le dimanche).
Un sentier descend l'arête: le suivre jusqu'à repérer la grande combe dans laquelle il faut maintenant descendre pour contourner le Mont Aiguille. Quitter assez vite l'arête pour une assez bonne trace qui traverse la pente et mène rapidement à un rocher. La trace contourne le rocher par le bas: on arrive très vite en haut d'un pierrier bien visible de loin que l'on dévale facilement sur une cinquantaine de mètres. Plus bas, la taille des blocs interrompt ce petit plaisir. Traverser alors au mieux, dans un terrain assez varié (blocs de toutes tailles, courtes pentes raides, arbustes) en direction de la base des rochers étagés qu'il faut contourner par en-dessous. Le contournement peut se faire à différents niveaux. Plus on le prend bas, plus il est facile. Si on est haut, il y a quelques ravins raides dont la traversée peut poser problème.
On se retrouve donc de l'autre côté, en remontant plus ou moins, à proximité immédiate et à la hauteur de la base des rochers. De ce point, traverser à gauche (Est): on prend très vite pied sur une coulée de gros blocs: la remonter sur quelques dizaines de mètres, puis appuyer à gauche pour rejoindre une arête boisée. De l'autre côté de l'arête un large et assez raide couloir herbeux, en haut duquel on découvre la crête de Pansaret, à la hauteur de son grand ressaut caractéristique. Remonter la rive gauche du couloir, puis traverser celui-ci pour atteindre la crête au pied du ressaut. (ne pas trop se pencher à cet endroit).
Suivre la crête par une trace raide en contrebas versant Nord, (au passage, une courte et facile désescalade), et gagner ainsi la base du rocher de Pansaret, dont on atteint le sommet étroit et très aérien par une courte pente herbeuse, versant Nord.

Descente
Par la pente herbeuse, retrouver la trace qui repart à gauche dans la forêt, en direction Nord Est. Cette trace, que l'on suit facilement, s'éloigne peu à peu de la crête principale, laquelle se trouve à main gauche. Quitter donc la trace sans trop attendre et traverser la pente au-dessus d'une zone plus raide pour rejoindre une autre trace sur la crête principale. Descendre celle-ci (toujours raide, mais sans problème). La pente peu à peu s'atténue et on arrive au grand plat du collet de Gaudissart.
Repérer des clairières en contrebas à droite: descendre dans la deuxième, en forme d'entonnoir. On trouve dans le bas une large piste (non marquée sur IGN) qui descend plein Sud dans la forêt. Elle rejoint vite une autre piste qui ramène sans problème à Trésanne.
A lire
  • Randonnées en Vercors Sud par Antoine Salvi. Référence : Topo 33 page 98. proposé par Luc
A voir sur le web

Commentaires difficultés

On évolue le plus souvent soit sur des sentiers étroits et raides, soit dans du « tout terrain » délicat ou inconfortable: pierriers, chaos de blocs, forêts pentues, ravines. Même si aucun passage ne nécessite une assurance, il faut être à l'aise dans ce type de terrain.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Trésanne. De Grenoble, prendre la direction du col de la Croix-Haute (N 75) jusqu'au croisement avec la D 7 à la hauteur de Clelles. Prendre à droite la direction de Chichilianne - col de Menée. Au premier carrefour, prendre à droite vers la Richardière, et peu après encore à droite la route de Trésanne. Se garer dans le village.


Situation




Sortie du 16-07-2017

Sous la face Sud

Un superbe tour au plus près, avec 3-4 passages préférables avec des godasses rigides

 

[edit] les photos étaient dans le désordre, je les ai re-uploadées pour qu'elles soient dans le bon ordre.

De plus, les photos verticales sont archi-compressées, pas moyen  que Bivouak les laissent telles quelles comme les photos horizontales.

Photos de la sortie

Commentaires

DavidL
25-07-2017 20:43:12

Bonjour, Merci, la sortie est super esthétique, et c'est bien là l'essentiel.

Je l'ai mise sur le site car je ne suis pas de l'avis de M. Sombardier qui ne la trouve pas agréable (commentaire dans son bouquin Vercors Secret)

ced
25-07-2017 08:46:03

Bonjour,

Tiens c'est l'une des balades que je regrette de ne jamais avoir fait...

Belles photos merci !



  • Horaire : 6h
  • Dénivelé : 950 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
15-06-2013

Bien belle boucle: montée rude, panorama d'enfer, des grimpe...

6 yougs
00-00-2000

Cette randonnée soutenue et sportive fait partie de celles dont on se...

Bernard MAZAS

Identification

( ) bivouak.net

Social Media