Crête de la Taillante par la voie normale
depuis le Refuge Agnel

Crête de la Taillante par la voie normale
depuis le Refuge Agnel

  • Altitude départ : 2580
  • Altitude sommet : 3197
  • Dénivelé : 820
  • Temps de montée : 3 H
  • Temps de descente : 2 H 30
  • Orientation : Nord-Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Monter au Col Vieux, et redescendre le vallon de Bouchouse jusqu’au déversoir du lac Foréant. Se porter rive droite du torrent, et, par une traversée légèrement descendante dans des pierriers (traces) et des pentes herbeuses, contourner par le nord la base même du grand éperon NW qui descend du sommet. Par une assez bonne trace, gagner une épaule au pied de la grande face qui borde cet éperon. Gravir cette face à peu près directement en restant à proximité de l’éperon (cairns, petite escalade facile).

Descente
Par le même chemin.

Variante (non testée)
Au lieu de contourner l’éperon, on peut rejoindre directement l’épaule en gravissant un couloir cheminée bien visible à la base de l’éperon (quelques pas d'escalade facile).
A voir sur le web

Commentaires difficultés

Le terrain est en fait constitué d’une succession de dalles et de vires caillouteuses, et cela raide sur 400 m de dénivelée. Le danger de chutes de pierres est donc réel. Heureusement, cet itinéraire est fort peu fréquenté, mais à mon avis il vaut mieux ne pas y aller s’il y a du monde dedans. Casque conseillé, corde inutile.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Refuge Agnel. De Montdauphin, suivre la D902 (route du Queyras), puis la D947 jusqu’à Ville-Vieille. Prendre à droite la D5 jusqu’à Molines-en-Queyras. Prendre à gauche la D205T jusqu’à un parking sommairement aménagé un peu au delà du refuge Agnel.


Hébergement(s) associé

Parcours



  • Nb points : 478
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 9.966
  • Dénivelé - : 1205
  • Dénivelé + : 1207
  • Taille fichier : 1 kB
  • Téléchargement


Sortie du 15-10-2017

Suspendu dans le ciel

Ma pomme au sommet

Me voilà de nouveau parti pour le Queyras et vu la distance depuis chez moi je privilégie un départ la veille en fin d'après-midi. Je comptais dormir au refuge du Col Agnel mais voilà depuis qu'il est privé il n'y a plus de refuge d'hiver ouvert aux randonneurs et donc tout est barricadé. Je suis donc obligé de dormir dans la voiture comme un couillon à 2625m d'altitude et donc dans le froid. heureusement j'au prévu un sac de couchage mais bon au final je n'ai strictement rien dormi. Nonobstant les voitures qui pratiquent le Col Agnel de nuit et elles ne sont certes pas légions mais pas si rares que cela, la position pour le moins inconfortable dans ma modeste Mégane ne m'a pas permi de dormir du sommeil du juste. Oh il y avait bien là un couple à la retraite confortablement installé dans leur camping-car mais et c'est bien compréhensible pas proposé de partagé leur couchette. Inutile de vous dire que la nuit fut très lonnnnnnngue.

Il est 6h du matin et déjà une voiture se gare au parking pour aller au final au Pic Foréant et voir sans doute le lever de soleil du sommet. Je prends le temps de prendre un petit-déjeuner frugal et à 6h24 pétante je me mets en route à la frontale que j'enlèverai à la descente au lac Foréant du Col Vieux. Arrivé au lac, je prends le temps de bien repérer les cairns qui jalonnent le parcours et qui m'amène à la base de l'éperon sud-ouest de la Taillante. Là un premier usage des mains est nécessaire pour franchir une etite barre et accéder à la face ouest de la Taillante haute de 400 mètres. La concentration est de mise car cette face est très raide et jalonnée par des dalles schisteuses qui exigent un certain équilibre er demandent de la technique d'adhérence . Je prends donc tout mon temps ce qui ne m'empêche pas de me fourvoyer quelque peu ces égarements m'obligeant à escalader des dalles qui n'étaient pas forcément prévues au programme. Qu'importe je finis quand même par me rapprocher de la cime tant convoitée et un enième dalle franchie j'arrive "enfin" à la cime. Et là comme souvent seul au monde l'impression d'être suspendu dans une nacelle en plein vide est bien présente. Les lames de couteau qui caractérisent ce sommet le rendent magique et grandiose.

Pendant une bonne heure je profiterai donc de ces moments uniques qui marquent une vie et qui renforcent vraiment le sentiment d'exister avec un grand E. La descente sera également de haute-volée mais cette-fois ci je prends soin de bien suivre l'éperin sud-ouest avec des difficultés certes plus modérées mais le terrain est toujours bien raide et demande un maximum de concentration en tous cas pour le modeste randonneur que je suis. Je fais un pause bien méritée au lac Foréant en trempant mes petons dans une eau bien froide mais du coup revivifiante. Les couleurs de feu dans les alentours sont magnifiques et je ne me lasse pas de ces instants de plénitude au beau milieu d'une nature si belle et généreuse.

 

Photos de la sortie


  • Horaire : 6h
  • Dénivelé : 1000 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
14-08-2017

2 ème jour dans le Queyras.

Départ tôt&...

7 yougs
00-00-2000

La Taillante est une montagne extraordinaire, au sens propre du terme....

Bernard MAZAS

© 2018 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media