Traversée de Belledonne massif d'Allevard
: Gleyzin-Pleynet

Traversée de Belledonne massif d'Allevard
: Gleyzin-Pleynet

  • Altitude départ : 1095
  • Altitude sommet : 2928
  • Dénivelé : 3000
  • Temps de montée : 4 JOURS
  • Orientation : Toutes

Itinéraire

1 er jour: montée au Refuge de l'Oule, suivre le chemin bien balisé qui mène au refuge en 2 heures

2 ème jour: cols de Comberousse (2669 m) et de la Valloire (2751 m), puis col de 'dArguille (2755 m). Refuge de la Combe Madame.

Prendre le chemin qui s'élève derrière le refuge, passer un premier verrou , atteindre un replat (le plateau des Motteux), remonter une longue moraine, prendre pied sur ce qui reste du glacier de Gleyzin (attention quelques petites crevasses) ou le longer par la droite toujours sur la moraine, accèder au col de Comberousse sans difficulté. La belle face nord du Puy Gris est devant vous, la "Selle" immédiatement à droite, le col de la Valloire encore un peu à droite, facilement accessible en 15 mn.
Pour escalader le Puy Gris: accèder à la Selle (crampons). Suivre l'arête en contournant les 2 gendarmes qui constituent la difficulté du parcours (encordement nécessaire R5)

Redescendre la Grande Valloire en passant au Lac Glacé (d'un beau vert laiteux quand il est dégelé), puis le lac Noir (2268 m) que l'on contourne par la droite.

Remonter vers le sud en direction du col d'Arguille: d'abord sur une moraine sans difficulté mais pénible puis sur le "glacier" d'Arguille, dont la rive gauche (à droite en montant) est en glace noire en fin de saison,,très exposée aux chutes de pierre venant du rocher d'Arguille; la partie entre 2450 et 2600 m est la plus étroite, et raide, la plus exposée; la sortie au col d'Arguille (2755 m) est moins pentue.
Pour les plus expérimentés, l'ascencion du Rocher d'Arguille, en arller-retour, se fait par l'arête venant du col (R5 encordement nécessaire)

Redescendre sud-ouest la Plagne Vaumard (facile) jusqu'au refuge de la Combe Madame (1784 m).

3 ème jour: Rocher Blanc, les Sept Laux.

Du refuge, remonter sud-est, la Vallée de Combe Madame; à l'altitude 2400 m laisser le chemin du col de la Croix et obliquer sud-ouest toujours dans le fond du vallon de Combe Madame, laisser le col du même nom à votre gauche pour remonter les pentes faciles des névés puis du "glacier" du Rocher Blanc dont on atteind le sommet sans difficultés (2928 m).

Redescendre plein sud un pierrier, contourner l'arrête de l'Amiante par un névé versant est (ou suivre le fil de l'arête avec un pas d'escalade nécessitant de la prudence). Du col de l'Amiante (2810 m) descendre plein ouest (pierriers et névés, un peu raides sur le 50 premiers mètres, piolet éventuellment crampons selon les conditions, ou dans des éboulis instables) jusqu'au lac Blanc puis le refuge des Sept Laux.

Variante plus courte par le col de Mouchillon.
Du refuge de Combe Madame remonter (sud-ouest) un pierrier raide mais facile, passant sous les beaux à Pic de Badon, atteignant un relatif replat, "le Cul du Pet"! avant de s'élever par des névés en début de saison, toujours par des pierriers plus tard, vers le col de Mouchillon (2516 m).Descente évidente sur les Sept Laux.

4 ème jour: Pic de la Belle Etoile, le Pleynet, Fond de France.

En quittant le refuge, repasser sur les 2 barrages du lac Cootepens,prendre le chemin du col des Sept Laux en contournant le lac Cottepens; au barrage du lac du Cos (2182 m), remonter ouest, les pentes herbeuses par un chemin mal tracé mais bien balisé par de nombreux cairns, passant par les lacs de la Belle Etoile; atteindre le col des Mottes puis le Pic de la Belle Etoile sans aucune difficulté (2718 m).
Redescendre vers le col des Mottes; un peu avant le col, une trace s'engage versant pleynet, dans des pierriers raides vers la combe orientée nord passant sous le rocher de l'Evèque que l'on coutourne par un pente garnie de vernes pour rejoindre le chalet du Pra (fermé, bergerie privée), puis la station de ski du Pleynet. Un chemin quitte le parking sur la droite pour rejoindre le Fond de France en 30 à 45 mn. (1087 m)

Commentaires difficultés

L'ascension des sommets est R5 (escalades F ou PD)
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Allevard ==> Pinsot ==> Le Gleyzin (parking de La Bougeat Noire - bout de la route)


Situation




Sortie du 20-08-2005

Traversée en 4 jours du 9 au 12/08/2005.
Le glacier de Gleyzin laisse apparaître quelques petites mais vraies crevasses, facilement évitables, mais on imagine bien qu'il y a un moment dans la saison où les ponts doivent cèder. Méfiance.
La montée du col d'Arguille mérite la plus grand prudence en raison des chutes de pierres nombreuses en cette saison; rester plustôt à gauche dans la montée, d'abord sur la moraine puis ne pas hésiter à chausser les crampons pour emprunter la neige(résidu d'avalanche et non la partie en glace qui est la plus exposée). Le haut de la moraine à gauche est vraiment raide et instable
Le mauvais temps m'a fait opter le 3 éme jour, pour le col de Mouchillon ; la vue est moins spectaculaire que du Rocher Blanc, mais le passage est plus sauvage; l' à pic de Badon a un aspect Grand Dru magnifique.

La Belle Etoile est déneigée, à un névé près du côté des lacs. Où est l'époque où l'on descendait toute la combe en ramasse en plein mois d'août!


  • Horaire : 4 JOURS
  • Dénivelé : 3000 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media