Col de la Grande Hoche au départ du gîte
d'étape de Lanchâtra

Col de la Grande Hoche au départ du gîte
d'étape de Lanchâtra

  • Altitude départ : 1185
  • Altitude sommet : 2541
  • Dénivelé : 1530
  • Temps de montée : 3h40
  • Temps de descente : 3h00
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : aucun j'ai posé quelques petits cairns
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Franchir la passerelle qui se trouve un peu au sud du gîte et grimper au vieux hameau de Lanchâtra dont quelques maisons ont été réhabilitées. A la sortie du hameau, prendre la direction vallon de Lanchâtra par un bon sentier qui conduit à la cabane pastorale de la Selle (1819m), propriété du berger, pas d'abri. Dos au refuge, face à l'est, on distingue sur la gauche une assez large vire herbeuse à environ 1950m. Dorénavent on se trouve hors sentier. Rejoindre cette vire (altimètre utile) par des sentes à moutons et des ressauts herbeux en appuyant sur la gauche. Sur cette vire, on chemine sur une sente que l'on suit vers le nord en montant très peu (amorce de la vire vers 1920m). La suivre jusqu'à venir contre un rocher noir que l'on peut dépasser en franchissant un ruisseau à sec obstrué par des vernes. NE PAS FRANCHIR CE RUISSEAU. A droite du rocher noir, remonter facilement une rampe herbeuse jusqu'à découvrir une vire peu large mi rocheuse mi terreuse, expo sur quelques mètres, qui permet de passer par dessus ce rocher noir. (J'ai posé un petit cairn au milieu de la vire). Il semble que cela soit le passage clé de l'itinéraire. Au dessus, l'itinéraire consiste à zigzaguer au mieux entre les ressauts rocheux par des pentes herbeuses mais les passages ne sont pas expo. Vers 2200m, l'itinéraire devient plus évident car on aperçoit l'évasement du col, il faut remonter les affleurements rocheux et herbeux au mieux. EN AUCUN CAS IL NE FAUT A UN MOMENT FRANCHIR LE RAVIN ISSU DU COL.
On arrive au col (gros cairn) qui est en fait une brèche s'ouvrant sur un assez raide et encaissé couloir herbeux qui se descend assez facilement par la rive droite (marches terreuses, herbeuses et rocheuses). Après avoir dépassé le bas du couloir appuyer sur la droite pour rejoindre les pentes supérieures de cette vaste lande à myrtilles que l'on traverse pour rejoindre par une vague sente le refuge de l'Alpe du Pin. Un bon sentier ramène au pont qui enjambe le Vénéon pour remonter à St Christophe. On peut aussi revenir au point de départ par un sentier, rive gauche du Vénéon en 2,5km.

Précautions

pas de précipitation dans la partie au dessus de la cabane pastorale c'est un itinéraire de rando alpine pour montagnard. fanas du chrono montés basquettes s'abstenir.


Commentaires difficultés

La difficulté se trouve dans la recherche du passage pour passer au dessus de la vire herbeuse (1950m). Au dessus, des passages herbeux parfois raides mais courts nécessitent un terrain sec.

Commentaires

poyo
14-09-2006 18:09:13

Bonjour Je voudrais apporter mon témoignage sur la ballade de Frédo au col de la grande Hoche. Je n'ai pas rencontré les difficultés dont tu parles au dessus de la cabane pastorale de la Selle. Malheureusement je ne pourrais décrire avec précision les passages empruntés (ça date d'un an et c'est vrai que c'est parfois un peu chaotique). Ceci étant, j'ai essayé de suivre au maximum les traces faites (moutons ?). Je me souviens être passé dans une partie courte qui passe entre des barres (sans pb) en montant puis être sorti dans le vallon juste après le contournement de cette zone. J'ai essayé en fait de me tenir le plus à droite possible, au plus près de la partie escarpée, également à la sortie de ces passages. Pour ceux intéressés, j'ai le tracé .rdn sur IGN rando. L'aller retour à Roche Ruinée juste à côté du col vaut le coup. Complètement d'accord avec toi pour dire que cette ballade est belle et sauvage. A conseiller. Mention bien au livre que tu cites et dont j'ai suivi les conseils. poyo

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Dépasser Bourg d'Oisans et prendre la direction la Bérarde. A env 1,5km après le barrage du plan du lac, au delà de Bourg d'Arud, stationner devant le gîte d'étape de Lanchâtra.


Situation




Sortie du 06-08-2005

Décor sauvage et alpin (vue sur le glacier du col des Berches et sur la Muzelle), recherche d'itinéraire et descente de ce couloir encaissé, passage à ce rustique refuge de l'Alpe du Pin, tout cela c'est une magnifique journée en montagne.
Cet itinéraire est décrit dans l'ouvrage "circuits de randonnées dans les Ecrins" par Jean Pierre Nicollet Editions Glénat. La façon préconisée par l'auteur pour surmonté le rocher noir n'est pas la même que la mienne. je n'ai pas trouvé sa solution.
Dans la descente du couloir, il n'y a pas de pas de désescalade.
L'itinéraire est très préférable dans ce sens car accéder à la grande vire herbeuse en venant du haut peut être problématique en raison des barres à éviter entre 2200m et 1950m.


  • Horaire : 3h40
  • Dénivelé : 1530 m
  • Participants : Elisabeth

Identification

( ) bivouak.net

Social Media