Grande Lance de Domène par les lacs du Doménon


Grande Lance de Domène par les lacs du Doménon

  • Altitude départ : 1372
  • Altitude sommet : 2790
  • Dénivelé : 1500
  • Distance : 15 km
  • Temps de montée : 5h
  • Temps de descente : 3h
  • Orientation : Sud
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking de Freydière suivre le sentier qui mène au lac du Crozet -> col de la Pra -> lac du Petit Doménon -> lac du Grand Doménon.

Une fois au lac du Grand Doménon, aller jusqu'au milieu du lac et là prendre à gauche et suivre les quelques cairns qui balisent le semblant d'itinéraire. Une fois passé le premier mouvement de terrain, tirer tout droit dans le pierrier, puis grimper les quelques blocs (facile). Une fois passé le deuxième mouvement de terrain, on voit le drapeau qui matérialise le sommet, tirer tout droit encore. Pour atteindre le drapeau grimper par la droite du rocher.

Pour la descente prendre droit dans la pente par les pierriers pour rejoindre le lac du Petit Doménon. Et puis reprendre le chemin inverse de l'aller.

Superbe panorama au sommet sur la Chartreuse et l'Oisans.


Précautions

Le début est très simple et très emprunté. Par contre la deuxième partie est assez raide et peu balisée par des cairns. Bonne recherche d'itinéraire. Type terrain d'aventure


Commentaires

Greg_
14-11-2015 15:20:53

Comme souligné dans plusieurs compte-rendus de sortie, pour accéder au sommet de la Grande Lance de Domène depuis les lacs du Doménon, il est beaucoup plus judicieux d'emprunter la trace dont le départ est signalé par une grosse flèche jaune sur un rocher, juste à côté du déversoir du lac du Petit Doménon. Le balisage (jaune) est régulier, ponctué de kairn et la sente presque continue. L'itinéraire ne dépasse alors pas le R2 et est bien plus agréable que l'infâme pierrier qui borde le lac du Grand Doménon proposé comme accès dans ce topo.

Loïc GAUDRY
31-07-2009 09:59:49

Les Speedy G sont justes un peu, voire plus entraînés que les autres randonneurs. Par contre, il est sur qu'il faut mettre des horraires adaptés lors de la création du topo.

Papangue
27-07-2009 21:05:11

Merci les gars, ça me rassure... ça ressemble plus à mes performances... un peu plus de 4 h ! :D


patrice.v
27-07-2009 17:12:32

:lol: :D Salut à tous, c'est exactement le temps que j'ai donné pour mon topo. :wink: 5 h de montée et :roll: 3 h pour la descente :wink: sans blocs de gneiss et sans enclumes dans les poches :wink:


éric vb
27-07-2009 16:55:51

En tout cas ça ne me concerne pas : j'ai écris 24h lors de ma sortie pour cause de bivouac à la Pra. Mais bien sûr cette valeur n'est également pas objective pour le randonneur montant à la journée depuis Freydière. En gros, je dirai qu'il faut 5h de montée et 3h de descente, sans blocs de gneiss et autres enclumes dans les poches :wink: .


Papangue
27-07-2009 00:58:36

Je dois dire que mon moral vient d'en prendre un coup en découvrant que je suis un vrai traîne-savate ! Bravo messieurs, 2h30 pour la grimpette et 2h pour la "dévalante" c'est plutôt bien, et comme visiblement ça ne surprend personne et que donc tout le monde met ce temps, je me dis que je dois avoir quelques blocs de gneiss dans mes poches lorsque je fais ce sommet !


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Domène -> Revel -> Freydière (la route a toute été refaite, c'est nickel)


Parcours


  • Nb points : 9
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 14
  • Dénivelé - : 1453
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 6 kB
  • Description : D'après la trace relevée durant la rando (neige).
  • Téléchargement


Sortie du 13-11-2015

Chamois sous le lac Longet

Départ depuis Chamrousse après une discussion intéressante avec un employé de la mairie autour du sujet controversé de l'extension de la station à la combe des Vans. Espérons que les protections juridiques (Natura 2000 n°FR8201733 http://inpn.mnhn.fr/site/natura2000/FR8201733 et ZNIEFF n°38210016 http://www.donnees.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/include/patnat/znieff2g/38210016.pdf) suffiront à préserver ce bel endroit des velléités mécaniques du maire...

Malgré la douceur marquée depuis le début du mois, l'hiver s'installe. Le lac de Pourettes est pris dans les glaces et le temps des libellules est révolu. Tous ces vallons à l'ombre n'offre plus qu'une herbe jaunie et froide, des plaques de givre et des flaques gelées. Tout semble figé. A la brèche Robert Nord le soleil me cueille et les pelouses font comme des gerbes d'or dans l'air frais du matin. Je m'attarde quelques instants et replonge dans l'ombre, le chemin est encore long jusqu'à la Grande Lance et j'ai un horaire à tenir, celui du minibus des transports du Grésivaudan.

Après avoir dévalé le verrou des lacs Robert, je croise deux employés communaux occupés à démonter les poteaux d'indication afin de les protéger des avalanches hivernales. Une brève causette au sujet d'un opinel égaré puis retrouvé et je continue la descente vers le lac Leama. Je ne me souvenais pas que le sentier descendait si bas en direction du plateau de l'Oursière et je songe au retour où je devrais remonter tout ça !

Bien qu'à la même altitude que les Pourettes, le lac Leama est encore libre des glaces. Il est d'une belle couleur turquoise et ses abords bordés de pins, de rocs et de falaises massives en font un endroit particulièrement pittoresque et reposant pour l'âme. La grimpée jusqu'au plateau hébergeant les autres lacs du secteur est vite avalée et je suis de nouveau au soleil, accueilli juste avant le lac Longet par quelques chamois. Ils mettront du temps à se décider à détaler en bonds puissants et j'ai le temps de leur tirer le portrait. Heureusement que nous sommes vendredi, jour où les fusils sont proscrits...

Le niveau du lac Longet est bien bas et la presqu’île au sud du lac a les pieds au sec, contrairement au lac Claret, bien alimenté par les névés persistants sous le sommet de la Grande Lauzière. Arrivé à la plaine de la Pra, j'ai le sentiment de fouler une steppe quelque part en Mongolie. Le dépaysement est intense et l'objectif de la journée en vue. Je suis dans les temps, je m'accorde une pause méritée dans le doux soleil de cette fin de matinée. La lumière rasante met en valeur chacun des reliefs, l'herbe roussie tranche avec le bleu intense du ciel. C'est un bonheur pour les yeux.

Au col de la Pra, quelques randonneurs admirent le lac du Crozet en contrebas. Certains s'arrêtent là, d'autres poursuivent vers les lacs du Doménon. Ce n'est quand même pas la foule. Sous le verrou des lacs, je croise deux alpinistes austères, tintinnabulant de toute leur quincaillerie. Un bref signe de tête de leur part, ils n'ont pas spécialement l'air heureux d'être là... Ce n'est pas mon cas et c'est enjoué que je franchis les blocs défendant les lacs, partiellement gelés à l'ombre permanente du Pic du Grande Doménon et de la Grande Lauzière.

Quelques abricots secs arrosés d'eau et j'attaque la dernière montée, au départ bien signalé par une grosse flèche jaune à deux pas du deversoir du lac. Quelques mètres plus loin, mon œil est attiré par un gros pavé de gneiss rayé d'une belle fente remplie de cristaux de quartz. Le machin pèse son poids mais tant pis, je le fourre dans mon sac, ça me fera un souvenir. L’allégresse d'être proche du sommet me donne des ailes et les traces de peintures jaunes tous les dix mètres m’évitent de me préoccuper de l'itinéraire. Trente minutes après avoir quitté le premier lac du Doménon, je suis au sommet de la Grande Lance de Domène, convoité depuis longtemps mais toujours repoussé aux calendes grecques. Je savoure paisiblement la joie d'être là haut avec pour tout repas un paquet de tuc et quelques abricots : la promesse d'un sandwich aux andouilles est hélas resté dans le frigo ce matin. Alors que je m'apprête à repartir, je suis rejoint par un randonneur qui sort directement de sous le cairn sommital. Il a emprunté l'arête du loup, facile et peu exposée selon ses dires.

Je lui laisse le sommet et entame le long retour vers Chamrousse, où j'aurai finalement largement le temps de savourer l'instant présent autour d'une bière, à la terrasse d'un café... Quelques heures plus tard à Paris, l'abomination et la folie meurtrière frapperont des gens ordinaires. Une pensée émue aux victimes des attentats ainsi qu'à leurs proches en ces instants particulièrement douloureux.

Photos de la sortie


  • Horaire : 4h
  • Dénivelé : 1600 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
31-08-2014

Alan G

25-07-2014

Après notre nuit dans le dortoir du refuge de La Pra et notre lever...

2 Françoise Ledru
11-09-2011

Je confirme que le sentier depuis le lac du petit Doménon est très b...

bidibule
03-09-2010

Finalement le plus dur ce n'est pas : les 1450 m de dénivellé, ni le...

2 JeunouKiKrak
26-07-2009

Départ à la fraîche (5h du matin) depuis notre bivouac près du ref...

1 éric vb
14-08-2008

Comme Do, nous avons suivi le petit ruisseau (a sec) au bout du dernie...

Olivier Fritsch
08-09-2007

Mer calme à peu agitée, brise légère et marée haute à 16h00......

montagne-a-vaches
18-07-2006

Belle journée pour aller en montagne: loin de la canicule, ambiance f...

6 Philippe Mahieu
19-05-2006

Départ du parking vers 9h00 pour une rando avec raquettes accrochées...

2 Aurelien
01-08-2005

Superbe rando trés sympas, et bien pour faire denivelé rapidement....

1 Damien RIGAUD

Identification

( ) bivouak.net

Social Media