Grand Veymont par le Pas de la Ville.

Grand Veymont par le Pas de la Ville.

  • Altitude départ : 1200
  • Altitude sommet : 2341
  • Dénivelé : 1140
  • Temps de montée : de 6h à 11h
  • Orientation : Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Rejoindre le Pas de la ville
Puis remonter les pentes plutot à droite de l'arête ; traverser 50 m dans le haut pour rejoindre le grand couloir de descente.
A lire
  • Ski de randonnée, 140 itinéraires en Isère par Emmanuel Cabeau et Hervé Galley. Référence : Topo 15 page 51. proposé par Luc

Précautions

Crampons pour le couloir après le Pas de la Ville.


Commentaires difficultés

course complète ;la plus esthétique du vercors au dessus pas de la ville ,passage par le chemin d'été
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble - Monestier - Gresse. A Gresse en Vercors : départ des Pistes.


Situation




Sortie du 03-04-2010

Quand je pense à cette www.bivouak.net/topos/course-id_course-4220-id_sport-1.html d'hier... il y avait tous les ingrédients, le temps, la pente, les amis, la RTT... j'ai raté quelque chose.... Alors malgré une météo maussade annonçant une couverture nuageuse dense à plus de 3000 ?! et des pluies plus tard, il fallait que je sorte. Dans l'indécision, c'est le Grand Veymont... probablement la nostalgie de l'enfance. Ce matin la lune brillait nettement dans un ciel étoilé. Il a suffit de suivre le croissant lumineux orienté, par le plus grand des hasards, juste en direction de l'objectif. Ses contours se sont peu à peu estompés pour ne plus être au départ de la balade qu'un halo de lumière blafard.... la couverture attendue arrive !

Étrangement aucune trace, mais plus étonnant, encore de la poudreuse ! (dans les parties à tendance nord ou sous les arbres). Aucune trace, si l'on excepte celle laissée par des raquettistes qui ne font pas dans la dentelle : Droit dans la pente. Faire la trace au Pas de la Ville est rare ! Le vent souffle déjà beaucoup et le jour est totalement blanc, même en montant il est impossible de voir le relief, les micro replis sont invisibles ce qui m'a fait perdre plusieurs fois l'équilibre.

Au col, la soufflerie est en position turbo. Impossible de s'arrêter.Le déferlement du vent provoque des insolites draperies de neige qui vont jusqu'à occulter la montagne! Plus haut c'est pas terrible, soit c'est de la glace, soit ce sont des congères profondes et instables. Si les quantités mobilisables ne sont pas énormes, il n'en demeure pas moins vrai qu'un départ de plaque sur cette glace doit être plutôt dangereux, aussi je préfère renoncer (encore !)

A la descente et en faisant preuve de discernement, il est possible de ne skier que dans une neige fraiche très agréable. Ailleurs c'est une croute infâme ! Le ciel est maintenant plombé, mais heureusement le jour blanc a disparu. Une bonne descente donc où mes escalopes ont pu frétiller en toute liberté.

Moi qui croyait avoir la meilleure version du www.youtube.com/watch?v=EkmHGd0U8yE&feature=related, ce matin j'en entends une interprétation sublime qui met la mienne au rencard..... A l'évocation des interprètes je suis très étonné, c'est encore le Beaux art trio ! Certes trente ans après... Comme quoi, les trios c'est comme le bon vin, avec l'age ils se bonifient !


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 900 m
  • Altitude chaussage : 1200 m
  • Altitude déchaussage : 1200 m
  • Risque avalanche : 3/5

Autres sorties

Date Titre Auteur
03-03-2006

Je ne suis allé que jusqu'au pas de la ville. La visibillité était...

Didier Blanchard
01-03-2006

Superbe poudre après les tombées de la nuit de mardi à mercredi. Le...

Didier Blanchard

Identification

( ) bivouak.net

Social Media