Grande Lauzière via le Grand Colon...

Grande Lauzière via le Grand Colon...

  • Altitude départ : 1100
  • Altitude sommet : 2741
  • Dénivelé : 2160
  • Temps de montée : 8h
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Montée > Freydières > Baraque du Colon > Grand Colon par l'épaule sud-ouest. D+ 1300m

Descente sur le Lac du Merlat puis le Lac Bernard 1980m.

Montée Lac Claret puis Grande Lauzière par la pente ouest. D+ 750

Descente idem puis montée à pied au col de la Pra (D+80m) > lac du Crozet > Freydières.

Remarque itinéraire du Toponeige ci-dessous : le tracé ne monte pas au Grand Colon (dommage) en revanche remonte à la Grande Lauzière par la croupe sud et descente W identique (boucle sympa).
A lire
  • Toponeige Belledonne par V. Shahshahani. Référence : A9 page 52. proposé par Luc

Commentaires difficultés

> Grand Colon en traversée O-E : D+ 1300m et D- 450m. > Grande Lauzière W : D+ 800 et D- 1700m jusqu'à Freydières.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Domène > Revel > Freydière.


Parcours


  • Nb points : 159
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 17.706
  • Dénivelé - : 2013
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 6 kB
  • Téléchargement


Sortie du 26-04-2014

Pré Raymond > Col de la Pra > Grande Lauziere ouest en aller retour > col de la Pra > Grand Colon > face nord > Pré Raymond


Avec les pluies de la veille et les nuages bas il fallait être motivé pour se lever ce matin (hein Luc !). La montée à Freydières ce fait dans un épais brouillard, la route est mouillée, il faut vraiment avoir confiance dans la météo pour se dire qu'il fait beau au-dessus.
Pas mal de monde au parking de Pré-Raymond à 7h20, je pensais pas qu'il y aurait autant de téméraires.
A la montée dans la forêt les mollusques sont de sortie (non non j'ai pas vu le CAF !). Il faut bien faire attention où on met les pieds car ici les gastéropodes ont la coquille de la même teinte que les écailles de pommes de pins. Bref. Portage jusqu'à la sortie de la forêt soit 1700m. Le brouillard est toujours là, il bruine, la neige est trempée...
Compte tenu de la visibilité (qui laisse tout de même voir un certain déneigement du côté du chemin d'été) je suis une trace qui remonte le bas de la combe sous le Grand Colon. Je pense que c'était une pas si mauvaise pioche même si du coup je m'y remet totalement puisque je n'ai plus aucun repère. Je finis par tomber sur un jeune couple qui traçait, il partiront d'un côté et moi de l'autre sous le lac.
Au niveau du verrou du lac l'enneigement est maigre, il faut déchausser et/ou passer sur l'herbe deux fois. Par contre les nuages qui baignent encore le fond du lac laisse voir le ciel bleu au-dessus. Encore un déchaussage au niveau du bout du lac et on commence à percevoir le petit cm de neige d'hier soir.
Au col de la Pra tout le monde file vers les Doménons. Je ne suis pas venu pour ça et en plus je vois quelqu'un loin devant qui va me faire la trace alors je n'hésite pas et descend vers la Pra (avec les peaux, pour les 20m qu'il doit y avoir...).
Dans la traversée sous la Lauzière la neige a un peu plus de regel en surface, malgré tout le fond est un peu pourri. Le petit coup de neige d'hier soir a bien blanchi la surface, ça fait propre et en montant la combe ouest de la Grande Lauzière, ça donnerait même un petit air d'hiver. Mais bon l'enfoncement du bâton me laisse pensé qu'avant la neige il a du pleuvoir assez haut. Quelques zones sont en neige plus dure, je finirai la dernière pente avec les couteaux principalement par confort car à la longue ça commençait à être pénible de ripper.
Un groupe de 4 m'a suivi, ils arriveront au sommet peu de temps après moi et ont l'idée de descendre par le couloir nord. Mon prédécesseur qui a fait la trace est parti depuis bien longtemps et à fait de même. Ce couloir nord je le connais pour l'avoir fait en aller retour, perso il m'a pas laissé un souvenir impérissable (aucun intérêt sauf à enchaîner sur la GLD ou autre). En revanche et malgré un fond douteux j'ai bien envie de descendre par l'itinéraire de montée (pour lequel je suis venu je rappelle !) et qui a le mérite de ne pas avoir été tracé à la descente pour le moment.
La descente est au-delà de mes espérances pour la partie haute. Le fond est suffisamment dur pour porter sans problème et les quelques cm de neige fraîche rendent la descente bien agréable. Dans le bas de la pente sous 2300m il vaut mieux agrandir un peu le rayon de courbure pour éviter d'enfoncer mais en visant les pentes orientées plus au sud c'est encore très bon. Je laisse ensuite filer jusqu'au niveau du refuge de la Pra. C'était bien bon mais malheureuseument un peu court.
Je remets les peaux pour monter au col de la Pra en me disant que fort de ce succès je remonterais bien en direction des Doménons. Mais il fait chaud, le verrou est rébarbatif et y a plein de monde de ce côté. Du coup au col je me dis que je pourrai aller faire un tour du côté du Grand Couillon dont la face nord est peut être encore assez froide. En plus ça à l'avantage de me faire shunter les déchaussages du Crozet !
La traversée sous le Galeteau ne l'est en tout cas pas du tout. La neige est pourrie de chez pourrie. Idem ensuite dans la montée sur le Grand Colon ou le peu de trace existante s'effondre.
D'ailleurs c'est vrai... il y a peu de trace existante !! J'ai remis les skis sur le sac pour faire l'arête dont une partie est déneigée et en mixte cailloux-terre-neige. Au passage je laisse tomber un oeil dans la face nord : pas de trace aujourd'hui.
Comme je suis joueur je vais jusqu'au vrai sommet où là non plus il n'y a pas une trace de skieur (une trace à crampons depuis l'arête NW ?). 3 personnes m'ont suivi dans la remontée et fond la pause sur l'arête, quant à moi il va falloir que j'assure le spectacle en inaugurant la face aujourd'hui.
Première impression : c'est hyper mou sur 30cm en haut et ça ne me rassure pas du tout. Au niveau du monolithe par contre c'est dur avec la fraîche dessus, un peu irrégulier. En dessous c'est dur au centre avec des traces de pas mais complètement mou à droite. Je commence à me demander ce que je fous là puis finalement les virages commencent à s'enchaîner. C'est vraiment pas du grand ski en haut car il y a pas mal de boulettes et beaucoup de relief et globalement c'est plutôt bien mou. La partie basse en revanche sera bien meilleure car en moquette épaisse et bien plus lisse (sous 2050 environ, mais moins de pente !). Du coup ça descend plutôt bien ensuite jusqu'au déchaussage où je retrouve le brouillard du matin.
La descente sur le chemin n'a rien de très intéressante, il fait chaud, c'est un peu boueux mais les escargots sont rangés. Le seul avantage de ces longues descentes avec les pompes de skis est certainement de contrarier la pousse des ongles de mes orteils...

Au final c'est tout de même une belle boucle avec pour comble du narcissisme la possibilité d'observer ses belles traces sur la Lauzière depuis le Colon. La combe ouest de la Lauzière est très sympathique avec les mouvements de terrain qu'il faut tout en laissant la place pour les alternatives.

Photos: http://montagne-a-vaches.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=695:grande-lauziere-w-et-colon-n&catid=10:la-grande-lauziere&Itemid=27
d+ 1720m


  • Horaire : 8h
  • Dénivelé : 1720 m
  • Altitude chaussage : 1700 m
  • Altitude déchaussage : 1700 m
  • Risque avalanche : 2/5
  • Participants : Du monde jusqu'au crozet, pas tant après

Autres sorties

Date Titre Auteur
14-03-2012

Depuis le début de la semaine je lorgne toutes les heures sur les mon...

Loïc GAUDRY
03-04-2005

Sortie du quartier Louis-Aragon. La route de Pré Raymond est déne...

David
06-02-2005

Epoustouflant voyage dans Belledonne, à deux pas de Grenoble. ;-)...

7 Luc

Identification

( ) bivouak.net

Social Media