Mont Bégo ou la montagne sacrée...

Mont Bégo ou la montagne sacrée...

  • Altitude départ : 1543
  • Altitude sommet : 2872
  • Dénivelé : 2000
  • Temps de montée : 8h30
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Le Mont Bégo au départ de Castérino, en passant par les vallée de Fontanalba et des Merveilles. Deux célèbres vallons où accompagné d'un guide il vous sera possible de découvrir des milliers de gravures...

Depuis Castérino, prendre la piste qui mène jusqu’à l’entrée du Parc (possible avec 4x4 malheureusement!). Rejoindre ensuite en dix minutes le refuge de Fontanalba (il est possible ici d'aller sur le site des gravures de Fontanalba, uniquement accompagné d'un guide).

Du refuge, poursuivre par le sentier jusqu’à la Baisse de Fontanalba. Au col, quitter le sentier et se diriger grâce aux cairns sur la croupe nord de la Cime Pollini. Rejoindre le point côté 2706m et prendre un sentier (qui arrive de la Baisse de Valmasque). Ce sentier chemine dans la face nw du Bégo. On se demande d’ailleurs bien par où cela passe… Impressionnant! C’est parfois très aérien, avec des falaises où vous devrez avoir le pas très sûr! De nombreux chamois et bouquetins apporteront une touche d’humanité dans ce monde minéral!

Cent mètres sous le sommet, on passe par un petit collet dans la face nord-est, le soleil fait d’ailleurs bien du bien! Gravir alors les derniers mètres dans un couloir rocheux.

Au sommet, laissez-vous enivrer par l’histoire de cette montagne, sacrée dit-on…

Descente par la face sud. Une fois au lac Long supérieur, monter au lac des Merveilles (en contournant bien le lac Long Sup par le refuge des Merveilles), la Baisse de Valmasque, la Cime Pollini, descente sur la Baisse de Fontanalba et ensuite le sentier jusqu’à Castérino. Possibilité au point côté 2706m à l’Est de la Cime Pollini de descendre par un couloir nord empierré qui vous évitera de passer par la Baisse de Fontanalba.

Intéressant de programmer cette sortie sur deux journées.

* * *

Un peu d'histoire. Le Mont Bégo, une sacrée montagne ou une montagne sacrée…

" Je m’appelle Bégo, je suis une montagne… A une époque encore lointaine, on m’a attribué ce nom, mais je ne me souviens plus très bien qui me l’a donné. Aujourd’hui, les scientifiques ont des versions différentes sur son sens, mais l’une d’entre elles évoquerait la montagne sacrée (Be) et le dieu taureau (GO)…

Vous l’aurez compris, nous ne sommes point là sur une montagne, mais un véritable sanctuaire…

" 3000 ans avant notre ère, les groupes d’humains et d’animaux continuent leurs transhumances habituelles, mais je remarque alors de nouvelles pratiques un peu étranges qui picotent mes flancs. Ces hommes se sont munis de pointes de quartz, avec lesquelles ils me martèlent régulièrement m’incisant de motifs représentant des animaux à cornes, des outils, des armes, des figures géométriques et beaucoup d’autres motifs non expliqués à ce jour.

" Il semblerait que j’ai été élu par des populations de la vallée du Rhône, des côtes ligures et des plaines piémontaises, venues vénérer mon sommet qui culmine à 2872m. A l’époque, mon chef arrondi aurait eu un impact symbolique plus important que les cimes pointues des autres massifs. Il paraîtrait également qu’une des vallées principales, qui vous mène à moi et qu’on appelle aujourd’hui la vallée de la Minière, aurait recélé des minerais très prisés par les hommes, concepteurs de la première métallurgie.

" Ces humains, très superstitieux, pensaient qu’en gravissant mes pentes ils se rapprochaient du ciel donc de leurs divinités, lesquelles entendraient mieux leurs prières.

" En gravant des symboles sur mes roches, ils espéraient sans doute se mettre tout autant à l’abri de mes colères que de celles de leurs dieux, qui habitent au-dessus de moi, dans le ciel. Pour ces hommes, c’est faire des offrandes que d’orner de motifs tout mon être.

[Source : Je m’appelle Bego… Musée des Merveilles / Conseil général des Alpes maritimes].

Voir aussi le topo www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1022&id_sport=2

Bonne rando dans ce site empli d’histoires, et n’oubliez pas de passer au Musée de Tende à votre retour.

Commentaires difficultés

Les difficultés surviennent à partir de la Baisse de Fontanalba lors de la montée : la croupe qui mène à la cime Pollini, le sentier aérien dans la face nord-ouest du Bégo.

Commentaires

Luc
24-08-2004 00:32:05


Citation: Gravures sacrées sur le mont Bego LE MONDE | 04.08.04 | 13h27 • MIS A JOUR LE 04.08.04 | 15h59 Une forme d'écriture datant de 3 300 ans avant J.-C. Vallée des Merveilles (Alpes-Maritimes) de notre envoyé spécial Peu d'endroits, sur Terre, peuvent se flatter de la proximité des dieux. Le Kaïlash, au Tibet ; le Sinaï, en Egypte ; l'Olympe, en Grèce... Dans le massif du Mercantour, aux confins de la France et de l'Italie, le Bego fait partie de ces montagnes singulières. Pendant près de quinze siècles, dès le milieu du quatrième millénaire avant l'ère chrétienne, des hommes sont montés dans les vallées haut perchées autour du Bego pour graver à même la roche de mystérieuses inscriptions figuratives : des formes cornues, des poignards, des hallebardes... En s'approchant du Bego et en traçant des inscriptions propitiatoires, ces prêtres du chalcolithique puis de l'âge du bronze accomplissaient ainsi, comme le pensent la majorité des préhistoriens, l'un des premiers rites religieux identifiés dans cette région d'Europe. Le décor sied particulièrement au pèlerinage : les contreforts du Bego campent un paysage hiératique et désolé. Un chaos minéral. D'immenses blocs de schiste et de grès gisent éparpillés, comme renversés sur les flancs de la montagne par des forces titanesques. Ecrasant, cataclysmique, le panorama se prête, plus que tout autre, à l'invocation des dieux. (...) Lire la suite... .

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Nice > N 204 jusqu’à Saint Dalmas-de-Tende puis la D91 jusqu’à Castérino. Juste à l’entrée de Castérino, sur votre gauche, des panneaux indiquent la marche à suivre.


Hébergement(s) associé

Situation




Sortie du 12-08-2004

Sacré Bégo, ses faces réservent bien des surprises…

Tout d’abord, cinq bouquetins me regardent passer à la baisse de Fontanalba, puis dix après la cime de Pollini se laissent observer. Sagement. Suis-je bien réveillé?! Enfin six chamois dont trois bébés sous le sommet, surpris, disparaissent en quelques secondes. Je n’en reviens pas!

Sommet à 9h15, une belle mer de nuages s’étend à l’est, sur l’Italie. C’est tout simplement magnifique, comme dans un rêve, et le vent donne un beau mouvement à ce ciel cotonneux. Je m’imagine quatre mille ans en arrière tel un sorcier les bras levés vers le ciel… bon, il est temps de redescendre, n’est-ce pas?! icon_wink.gif Allons voir justement de plus près cette fameuse vallée des Merveilles.

Descente donc par la face sud. Et la série bêtes à cornes continue : je surprends deux hordes de onze et treize chamois sous le sommet. Je m’approche le plus près possible, sentant bien qu’un geste de trop les ferait détaler en quelques secondes. Et hop, ça part dans tous les sens, les chamois semblent guère apprécier ce jeu, trop sauvages!

A 2200m environ, la lecture de la carte m’invite à couper dans la face sw du Mont Bégo. Bein oui, inutile de descendre jusqu’au lac pour remonter ensuite au lac des Merveilles, suffisamment de dénivelé dans les pattes, non mais! Je coupe donc et m’engage dans cette traversée –je l’apprendrai une vingtaine de minutes plus tard- sous très très haute surveillance. Je remarque alors quelques belles gravures ci et là (excusez-moi, mais je vais devoir être discret là…allez hop, auto censure!

Je retrouverai le Gr comme prévu à la Paroi Vitrifiée, à 2200m, énorme pan de roche gravé. A coté une petite pancarte interdit de sortir du Gr (oulalala… c’est là d’où je viens…). Je poursuis ma route et un monsieur m’invite à une petite halte. Le monsieur en question est garde du PNM… Ouille! Il m’explique que depuis mon petit écart en dehors du sentier dans ma descente du Bégo, les jumelles de différents gardes sont braquées sur moi. Ils suivent mon petit parcours et commentent entre eux mes faits et gestes via leurs talkie-walkies. Il me montre ainsi deux gardes "planqués" sur les rochers, mais impossible de savoir leur nombre exact...

J’échappe à l’amende, et en gardien pédagogue, celui-ci m’explique dans les grandes lignes l’histoire de cette vallée des Merveilles et les recherches actuelles. Je peux vous dire que j’ai écouté la leçon avec grand intérêt! icon_wink.gif mais c'est drolement intéressant. Je ne peux que vous recommander la visite des différents sites interdits avec un guide.
Puis on a fini par causer ski de rando, celui-ci me donnant de précieux conseils pour de futures sorties dans les merveilles du Mercantour…

Après cette petite pause forcée… remontée tranquille sur le Gr. J’imagine les jumelles dans mon dos, braquées… scrutant mes moindres faits et gestes. Je suis du coup guère tranquille à observer le Chef de tribu! Allez, vite, partons!!!

A la Baisse de Valmasque, je monte à la Cime Pollini, où quelques bouquetins jouent les stars. Puis je redescends pas le couloir (cf topo). Retour à Castérino au pas de course sur le sentier. Mais cette fois, sans écart, sacré Bégo! icon_wink.gif


  • Horaire : 6h30/13h00.
  • Dénivelé : 2000 m

© 2018 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media