Le Grand Thur en boucle depuis Izieu

Le Grand Thur en boucle depuis Izieu

  • Altitude départ : 450
  • Altitude sommet : 758
  • Dénivelé : 310
  • Distance : 4,5 km
  • Temps de montée : 1h00
  • Temps de descente : 0h40
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Balisage jaune bien visible Panneau en bas indiquant le sentier de départ, en haut indiquant un point de vue et le chemin du retour.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

De la route prendre le sentier balisé annoncé par un panneau et le suivre jusqu'en haut. Vers la courbe de niveau 560m, il manque une marque jaune, un sentier part dans les bois et l'autre continue sur la gauche, aller voir sur la gauche un petit point de vue puis revenir pour prendre le sentier s'enfonçant dans le bois.

La fin du parcours de montée se fait donc dans la boue (si humide) et dans les cailloux entre les barres rocheuses.

En haut faire un détour vers un point de vue indiqué par un panneau, puis revenir pour la descente, par un grand chemin cette fois. On rejoint le GR pour finir sur une route agréable avec vue sur le Rhône, l'avant-pays savoyard et la Chartreuse par temps clair.
A voir sur le web

Précautions

Pas de difficulté particulière, je conseille juste le pantalon pour se frayer un chemin dans des épineux et éviter les morsures de tiques, et le chapeau pour les mêmes raisons et la descente moins ombragée.

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Rejoindre le village d'Izieu avec ses ruelles étroites et ses croix à chaque croisement. Passer devant l'église et rester sur cette rue, ignorer la première croix à droite et la rue suivante ainsi que la croix de gauche. On arrive sur le GR59 avec une autre croix où la route fait une fourche. Prendre à droite pour passer derrière la croix. Commencer la montée jusqu'à se trouver face à un panneau de voie sans issue, ne faites pas comme moi, ignorez-le, il est là car il y a un sens interdit 1 km plus loin. En faite il suffit de suivre le balisage blanc et rouge du GR. Monter jusqu'à l'épingle suivant le réservoir et stationner là. S'il n'y a plus de place, on peut se garer avant vers le réservoir, ou alors au virage suivant où un chemin rejoint le sentier.


Situation




Sortie du 06-06-2011

Point de vue Bugey

Je me rabat sur une petite balade de demi journée commencé à 13h30 après quelques jours de pluies et surtout après l'averse orageuse qui a durée toute la nuit^^
Pas grand chose à voir mais ça peut être pas mal pour se mettre en jambe en début de saison, ça paye pas de mine mais ça grimpe quand même sur la fin.
Je regrette de ne pas avoir pris de pantalon car le sentier est par endroit étroit et la végétation (trempée) envahissante, je suis arrivé bien mouillé. Au bout de 10 min, 2 tiques se promenaient déjà sur ma jambe puis 1 autre 5 minutes plus tard. Si quelqu'un veut bien venir avec une petite machette car j'ai aussi les jambes bien griffées^^
Détour par les 2 points de vues, pas trouvé le vieux signal au sommet, il y avait beaucoup de végétation des arbres en travers (petite tempête quelques jours plus tôt), mais peu importe je m'attarde pas, trop mouillé pour casser la croute en haut, mais le soleil pointe son nez à la descente dans les coupes de bois (Tiens encore une tique qui m'aime) et de jolies prés et des grandes dalles calcaires sèches juste avant de croiser le GR m'accueillent pour picorer et bronzer.
Fin de descente au soleil agréable, avec une jolie vue jusqu'au colline de la tour d'Oyeu au dessus du Lac de Paladru.
Une fois rentré j'ai encore trouver une tique écrasée dans ma chaussure...

Photos de la sortie

Commentaires

Boubougnette
11-06-2011 20:31:43

Les tiques sont présentes dans de très nombreuses régions, et jusqu'à moyenne altitude (1200m-1500m). A priori ce serait plutôt la faible hygrométrie de l'air quand on gagne en altitude qui enbêterait ces acariens. Les crochets à tiques sont parfaits. C'est surtout le risque de contracter une maladie de Lyme qui varie d'une région à l'autre (très présente dans les Vosges, possible dans les Alpes). En cas de réaction locale importante ou de syndrome grippal, grosse fatigue-même quelques semaines après une morsure, penser à signaler au medecin la rencontre avec une tique. PS. il n'y a pas une tique des chiens, mais plusieurs espèces qui peuvent toucher les mammifères.

geba
11-06-2011 14:01:54

Oui, bien sûr. À ce propos, je n'ai jamais trouvé le prédateur des tiques. Je ferais un élevage…


montagne-a-vaches
11-06-2011 13:57:45


Citation:Les constats d'aujourd'hui peuvent s'expliquer par le réchauffement climatique. Peut être mais pas uniquement : déprise agricole, augmentation du gibier, etc... Si les tiques sont déjà présentes en alsace depuis longtemps (mes mollets confirment), on peut difficilement dire qu'il y a une progression du sud au nord due au réchauffement climatique à l'échelle du département : si elles supportaient le climat alsacien, elles pouvaient très bien supporter le climat déjà moins rude du nord isère.


geba
11-06-2011 12:28:53

Il y a une trentaine d'année dans le Nord Isère, la présence de tiques était encore exceptionnelle. Les paysans étaient surpris de pouvoir en observer. Je tiens l'altitude de 1000m du vétérinaire qui soignait mes chevaux, altitude vérifiée à l'époque en montagne. Les constats d'aujourd'hui peuvent s'expliquer par le réchauffement climatique. De ce que j'ai pu observer, si la température est un facteur qui favorise la prolifération, l'humidité en est un autre.


montagne-a-vaches
11-06-2011 09:55:38

J'ai pas spécialement l'impression qu'elles "remontent vers le nord", y a 15 ans c'était déjà pas rare de s'en prendre dans les vosges...


Goupil
11-06-2011 09:21:30

giraudre
J'en ai vu à 1000m, je pense que c'est au dessus de 1200-1500m... Si on passe par les pierriers pas de soucis^^
D'accord avec Giraudre, il faut aller au minimum à 1200-1500m pour être tranquille. Je confirme les propos de Ced, je ne me suis fait que rarement piquer jusqu'à ces dernières années. Mais depuis deux ans, je n'y coupe plus et c'est au minimum 3 morsures par an (les petites noires exclusivement). Réchauffement climatique ou pas, elles semblent effectivement remonter vers le nord et corrélativement en altitude.


giraudre
10-06-2011 01:32:09

J'en ai vu à 1000m, je pense que c'est au dessus de 1200-1500m... Si on passe par les pierriers pas de soucis^^


geba
09-06-2011 21:12:05

Rares sont les tiques alpines… Elles ne supporteraient pas une altitude supérieure à 1000m. Pour des raisons de température (climatiques donc), enfin c'est ce que j'imagine.


ced
09-06-2011 08:12:05

Même impression pour moi : je n'ai pas souvenirs de tiques dans les années 90 (hormis sur les animaux) alors que maintenant on regarde bien après une balade et ce n'est pas rare d'en ramener (je n'ai pas eu encore de tique "alpine" mais en forêt de Rambouillet c'était quasiment une sortie = une tique au printemps/été)...


giraudre
09-06-2011 00:29:30

D'après ce que j'ai lu au niveau de l'Alsace ou en Allemagne c'est carrement l'invasion.


geba
08-06-2011 22:51:10

La prolifération augmente avec le réchauffement climatique. Il y a une trentaine d'années il n'y en avait pour ainsi dire pas (Nord Isère). Aujourd'hui, on en trouve en Norvège…


7-laux
08-06-2011 22:45:17

Cette plaie a tendance a se répandre. Leur terrain de prédilection les endroits humides+ les hautes herbes + animaux (exemple le bétail) Cela n'arrive pas qu'aux autres :cry: Pour des infos plus completes [url] http://www.tiquatac.org/[/url]


giraudre
08-06-2011 17:46:27

J'ai acheter en pharmacie 2 crochets Tire-Tic (Un petit et un grand) ça permet de retirer les tiques sans problème au plus près de la peau et donc de la tête. Par contre pour réduire la taille de la pharmacie quelqu'un à déjà essayé des produit désinfectant sous forme de lingette?


geba
08-06-2011 16:15:48

Savais pas !


Véronique
08-06-2011 14:02:54

Il y a plusieurs tailles de pinces...avec le tout petit format j'enlève des toutes petites tiques...


geba
08-06-2011 13:52:00

Exact, mais la pince à tiques n'est vraiment efficace qu'avec les bêtes d'une taille suffisante, les tiques du chien donc.


Véronique
08-06-2011 13:41:41

Pour ma part, vu que les tiques m'adorent, j'ai toujours avec moi ma pince à tiques ce qui permet de l'enlever vivante et entière...(il ne faut pas les endormir car elles régurgitent ce qui augmente le risque de contagion, ni les arracher sans pince car on risque d'y laisser la tête avec risque d'infection..). Il existe un produit "tique-tox", préventif et curatif, mais qui est assez cher..


geba
08-06-2011 13:17:05

Tu as raison Giraudre, une revue de détail est toujours nécessaire après la fréquentation de ce genre de terrain. Le petites noires ne piquent pas profondément. Un photographe animalier m'a confié, qu'à son retour , il laissait ses vêtements au congélateur. Il ne reste plus qu'à les secouer…


giraudre
08-06-2011 13:03:43

Oui geba c'est bien les petites noires mais elles n'ont pas eu le temps de gouter à la bête cette fois si. Du côté du col du Crucifix, j'en avait choppé une, mais repérée assez tôt j'avais réussi à l'arracher à la main sans matos. Après en short c'était inévitable je crois, dans ces conditions de végétations et effectivement dans une zone à gibier, j'ai d'ailleurs vu pas mal de trace de présence de sanglier. J'ai fais faire un check dans les cheveux car c'était un peu la jungle.


geba
08-06-2011 10:03:56

Je l'ai toujours fait à l'essence à briquet ou avec un insecticide ciblé (j'ai oublié le nom) vendu par les vétérinaires… À priori, il me semble que la pyroplasmose et/ou la maladie de lyme ne sont transmises que par la tique du chien. Malheureusement, je connais assez bien la pyroplasmose, son diagnostic et ses conséquences. Aussi, la façon de la prévenir et de la soigner chez les chevaux, aussi chez les chiens.


montagne-a-vaches
08-06-2011 09:33:00


Citation: une fois qu'elles sont piquées (nécessité de l'endormir piquée sur une peau fine). Une piqûre peut provoquer une forte inflammation durable. C'est surtout la maladie de lyme qu'on risque. Pour ce qui est de les endormir, j'espère que tu ne penses pas à l'éther car ça augmente le risque de contagion. J'avais fait un résumé avec une jolie photo ici : http://montagne.a.vaches.free.fr/punbb/viewtopic.php?id=144


geba
08-06-2011 09:12:39

Bonjour, Je suppose qu'il s'agit des poux de bois - petites tiques noires fréquentes en forêt. Pour la tique du chien, la sécheresse récente avait mis un terme (ou presque à sa présence). La chaleur humide actuelle verra peut être sa recrudescence. Attention aux petites tiques de couleur rouge orangé, elles sont très difficile à arracher, une fois qu'elles sont piquées (nécessité de l'endormir piquée sur une peau fine). Une piqûre peut provoquer une forte inflammation durable.


montagne-a-vaches
08-06-2011 09:02:44

D'après mon véto (enfin celui de mon chat), ce printemps a été particulièrement propice aux tiques... Ensuite il y a des milieux qui le sont plus que d'autres (sous bois de basse altitude avec gibier comme ici).


ced
08-06-2011 08:57:17

Holà, ce serait donc une année à tiques ! :shock:



  • Horaire : 1h00
  • Dénivelé : 310 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
09-08-2016

Lélina - En Bochet

2 giraudre
03-05-2012

Une petite promenade de l'après-midi, pour profiter de cette magnifiq...

8 Philippe Mahieu
26-03-2012

Bon bah mauvaise nuit, je me lève trop tard pour la Chartreuse, ça s...

14 giraudre

Identification

( ) bivouak.net

Social Media