Le Pérollier par Lavaldens

Le Pérollier par Lavaldens

  • Altitude départ : 1062
  • Altitude sommet : 2183
  • Dénivelé : 1100
  • Temps de montée : 2h50
  • Orientation : Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Viser globalement le col de la Chinarde.Par une succession de trois sentiers le premier à gauche à 1118m puis 200m plus loin à droite dans une prairie, entrecoupé de pistes à forestier. A 1350 m une large piste vous mène à un embranchement. Sur une Grosse pierre est inscrit grossièrement "Chinarne", suivre le petit sentier qui lui fait suite. Le sentier monte raide et de vieux lacets ne sont hélas plus accessibles sur la fin.

Vers 1800 on abouti à un plateau herbeux, puis arrivent les vieux téléskis de La Morte. S'engager alors plein sud en visant la dépression entre Tabor et Pérollier. Au col de l'Oullière suivre l'arête à droite un peu raide jusqu'au sommet.
A voir sur le web

Itinéraire vol

Possible au sommet aussi vers 2020m. Atterro aux Mazoirs/aval, entre la route et la Roizonne

Précautions

Lignes électriques à proximité du col de la Chinarde (téléski)


Commentaires difficultés

Evidemment, ça dépend de la saison et des conditions...
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

départ les Mazoirs


Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 4.682
  • Dénivelé - : 1160
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 26 kB
  • Description : Itinéraire étonnant, dont le principal avantage est de pouvoir profiter des thermiques de la face Est de la Chinarde tôt matin
  • Téléchargement


Sortie du 12-09-2010

Passage par dessus le point bas

Drôle de balade, l'objectif n'est même pas sur la ligne de crête principale, il est tout derrière, il faut contourner d'autres sommets par le point bas de l'arête La Morte – Tabor qui n'est autre que le col de la Chinarde. Voilà donc une balade que je ne connaissais pas, c'est un repérage philippe.belleudy.free.fr/090418_Perollier/, tous mes remerciements d'ailleurs, ce fut très joli.

Bon, il faut bien reconnaître que sous le col, le sentier n'a plus de lacets (ou si peu), c'est droit dans la pente et faut forcer sur les guibolles. Plus haut on rejoint le plateau supérieur de la station. Présence de quelques pylônes, mais on ne reste pas longtemps sous les remontes-pentes et c'est désert. Évidemment comme souvent, cette activité vol-rando laisse planer le suspens jusqu'au sommet... Volera volera pas ? Un courant d'air venant du sud dévale brutalement le vallon depuis le col de l'Oullière... c'est pas bon signe du tout. J'en suis à imaginer un plan B : Voler plein sud en s'amusant dans le dynamique, me poser vers le col de Malissol et remonter à la caisse en stop.

Mais le plan restera dans les cartons. Plus je monte et moins le vent se fait sentir. Au sommet, c'est une brisette insignifiante de Sud. Le plan de vol initial est maintenu, le passage sous le vent étant devenu fréquentable. Alors que la face Ouest du Tabor est encore glaciale dans l'ombre du matin, le versant oriental de la Chinarde est tout ensoleillé. Une fois équipé, je décolle, contourne le sommet par l'est et fil ventre à terre vers la Chinarde. Banco, c'est déjà bien thermique, alors il suffit de faire des grandes boucles et regarder le paysage. Le Taillefer me surplombe et dans la vallée coule paisiblement la rivière.

Comme d'habitude, je me lasse assez vite et finis par quitter les ascendances pourtant calmes. Atterrissage au sud des Mazoirs. Un chien aboie alors que je suis encore à 500m sol, il est drôlement attentif le clébard ! Le maitre sort de la maison et vient à ma rencontre. Avec sa démarche décidée et autoritaire, je me demande si je ne vais pas me faire engueuler, pourtant j'ai bien choisi un terrain fraichement fauché. Il me bombarde de questions : D'où je viens ? avec qui je vole ? et qu'est que je foutais allongé dans le terrain ?? J'essaie de répondre du mieux que peux à son interrogatoire, mais il reste dubitatif quand je luis dis que je m'allongeais simplement pour prendre une photo, et que j'ai décollé il y a une demi-heure du Pérollier, sommet dont il ignore tout, même le nom. Finalement l'ancien, bien que bourru, est charmant. J'en profite pour le remercier d'avoir fait du feu dans la chaumière, me permettant ainsi de voir la direction du vent et décline son invitation à boire un coup. Rentrer tôt, telle est ma devise !

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h50
  • Dénivelé : 1100 m
  • Temps de vol : 30 m
  • Plafond max : 2100 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
27-11-2011

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, hier trop de vent du no...

9 Michel Pila
18-04-2009

Pas vraiment le jour pour voler là bas. Les photos du jour :

Philippe Belleudy

Identification

( ) bivouak.net

Social Media