Sommet de Pierre Blanche par le Pas de la
Ville

Sommet de Pierre Blanche par le Pas de la
Ville

  • Altitude départ : 1245
  • Altitude sommet : 2106
  • Dénivelé : 900
  • Temps de montée : 3h00nche
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking remonter un large chemin paisible, direction Sud-Ouest, au bout d'un kilomètre, il s'énerve un peu, poursuivre au mieux, toujours sur le sentier, à travers un raidillon. On émerge au dessus de la forêt alors que le Grand Veymont vous offre son plus beau profil (grands moments).

Poursuivre vers l'Ouest par monts et par vaux à travers de belles rondeurs avant de rejoindre l'entonnoir du www.bivouak.net/topos/course-id_course-26-id_sport-1.html.

Au pas de la ville, changement de programme, il faut partir plein nord sur une arête parfois étroite, skis sur l'épaule la plus part du temps. On abouti ainsi par une courte descente sur un plateau supérieur. Remonter alors la grand pente en triangle de neige souvent soufflée, pour atteindre une première antécime. Poursuivre sur le flanc Ouest sur des pentes débonnaires jusqu'au sommet qui est évidemment le plus loin ! Attention aux corniches sur la face Est !

Pour la descente c'est l'itinéraire inverse. il existe deux variantes amusantes.
- En bas du triangle de neige au point coté 1966 piquer dans la face Est.
- Ou plus bas encore au bout de l'arête avant de plonger sur le pas de la ville face Est également.

Une troisième option pour les Kdors, juste sous l'antécime sud : un fameux couloir en Est, mais là c'est plus cher, ça titre 5.2 (voirTopo volo J12)... j'ai pas testé

Précautions

Une petite paire de crampons pour l'arête est parfois utile.


Commentaires difficultés

Au dessus du Pas de la Ville, une petite arête par moments étroite, permet d'atteindre, skis sur le sac, le plateau supérieur.

Topo créé le :

Grenoble > Vif > Monestier > Gresse en Vercors > parking à la station, tout au bout de la vallée.


Parcours


  • Nb points : 346
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 7.379
  • Dénivelé - : 1106
  • Dénivelé + : 1081
  • Taille fichier : 15 kB
  • Téléchargement


Sortie du 27-02-2010

La soufflerie de la Pierre blanche !


En montant au petit matin dans ce vallon, encore une fois je suis resté bluffé par la beauté du site, c'est pourtant pas une nouveauté, j'ai du passer ici la première fois en 1970 alors que nous étions en vacances chez mon oncle à Gresse en Vercors. Et pourtant, c'est toujours la même surprise. Cette imposante face Est du Grand Veymont, aujourd'hui complètement plâtrée... Elle illumine l'espace avec ce soleil encore tout puissant, la trace est parfaite, la neige est délicieuse et point de conversion à l'horizon, ça tranche avec la semaine dernière où c'était l'overdose.

Je crois que c'est ma balade préférée, toutes catégories confondues. Les faces Est, c'est bon quand on est matinal comme moi, bien que ce matin je ne le sois pas spécialement, j'ai pas mis de réveil, je m'en suis remis à mon horloge biologique, si je me réveille j'y vais, sinon c'était la grâce mat !

Moments exquis donc que ce parcours à travers des pentes vallonnées. L'air, en plus d'être calme, est pur. L'idée saugrenue de rester ici à jamais m'a même traversé l'esprit. Mais ce n'est pas encore l'heure. Sus au Pas de la Ville !

Là-haut le vent s'engouffre dans la brèche, bizarrement il vient d'Est. Aucun de mes prédécesseurs n'ont poursuivit. Pour le Grand Veymont, c'est trop tard, j'hésite à me diriger vers Pierre Blanche. Un autre skieur se tâte... il redescend. La dessus arrivent un gars, une fille. Pas d'hésitation pour la fille, elle chausse ni une ni deux ses crampons et Hardi sur l'arête... Nous lui emboitons le pas.

Pendant ce temps là, le vent a mis le turbo, ça ronfle et arrache des paquets de neige de la corniche.... joli parcours d'arête facile avant de rechausser pour la pente terminale. Plus haut c'est l'horreur, les rafales nous bousculent et les bâtons permettent à peine de maintenir l'équilibre, bien plantés en travers en attendant que le coup de boutoir passe..... En haut du triangle neigeux, on jette l'éponge, il reste un long faux plat mais les gifles neutralisent l'effet du motivex.

Les peaux sont remisées dans le sac un peu n'importe comment et on attaque la descente. J'ai pas de lunette et le grésil m'aveugle, alors un peu au pif j'enchaine les virages, le pire c'est que la neige fraichement tombée est encore bonne (avec ce vent, ça va pas durer). Tout à coup, l'audacieuse jeune fille se dirige vers la face Est et hop elle disparaît sous la corniche dans des rafales impressionnantes. Je m'approche pour voir, elle est en dessous, son copain préfère retourner par la trace de montée. J'attends qu'elle soit dans un endroit, sinon sécurisé, du moins hors de portée d'une coulée avant de m'engager. Elle aura bien testé la solidité des paquets de neige accumulées, il ne me reste qu'à en profiter.

Juste sous la crête le vent est déjà moins fort. La descente est magique ! Après un bref remerciement à l'ouvreuse, je poursuis sur une neige dure et lisse couverte d'une fine couche de grésil : le panard ! un seul bémol, une vieille coulée de lourde en travers du chemin à la limite de la forêt absolument inskiable sur 20 m... On marche sur des œufs !

C'est pourtant pas grand chose, mais cette balade m'aura donné totale satisfaction. Je vais finir par devenir superstitieux, ce matin j'ai traversé la ville intégralement aux feux verts ! Le tout bercé par une interprétation légendaire de fr.wikipedia.org/wiki/Clara_Haskil...

Commentaires

Loïc GAUDRY
27-02-2010 17:47:20

oui pour aller à la piscine qui était fermée :evil: :twisted: demain, je sors à pieds affronter la tempête :?

Michel Pila
27-02-2010 17:39:55

L'appareil photo est chez mon frère (pour six mois je présume :cry: :cry: :cry: ) Et je l'ai bien regretté, ce matin le balcon était plutôt superbe entre les rayons jaunes et le petit plâtrage d'hier. j'aurais pu Glaguer ! Je vois que Jojo est sorti, et toi ?


Loïc GAUDRY
27-02-2010 17:31:10

Tu fais ton Jojo ou bien, pas de photos aujourd'hui :shock:



  • Horaire : 2h30
  • Dénivelé : 900 m
  • Altitude chaussage : 1245 m
  • Altitude déchaussage : 1245 m
  • Risque avalanche : 3/5

Autres sorties

Date Titre Auteur
25-01-2014

Vu le BRA, je n'ai pas envie d'aller jouer au démineur dans Belledonn...

5 kaiser38
30-12-2012

Sortie aux antipodes d'hier... Peu de monde, une face orientale baign...

8 Michel Pila
02-01-2011

montée au pas de la ville avec tres peu de neige,quelques flocons, du...

4 jean burguera

Identification

( ) bivouak.net

Social Media