Port de Vénasque depuis l'Hospice de France


Port de Vénasque depuis l'Hospice de France

  • Altitude départ : 1385
  • Altitude sommet : 2444
  • Dénivelé : 1060
  • Distance : 12 km
  • Temps de montée : 3h00
  • Temps de descente : 4h00
  • Orientation : Nord
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Circuit complet.
Au départ de l'Hospice de France, la montée jusqu'aux lacs des Boums du Port s'effectue par un bon sentier parfois raide (très nombreux lacets) sur 850 m. Depuis les lacs, le sentier se raidit encore. Il est étroit et TRES glissant en cas de pluie, en bord de ravin. Passage du Port de Vénasque et de la frontière espagnole. Panorama somptueux sur la Maladeta et le Pic d'Aneto. Le sentier redescend sur presque 200 m côté espagnol, oblique vers l'est pour longer la crête-frontière (ne pas se tromper de trace côté espagnol, balisage peu évident), remonte ensuite pour repasser en France par le Pas de l'Escalette (2396 m). Sur quelques centaines de mètres, le sentier est suspendu ensuite en bord de falaise (ATT au vent et au vertige, Crète de Crabidès). La dernière partie de la descente est assez longue mais aisée sur sentier d'alpage (pentes herbeuses) jusqu'à la voiture.

Précautions

Aucune. Admirer la Maladeta et trouver, en contrebas du Port de Vénasque, un tout petit lac d'eau ferrugineuse rouge-sang qui tranche sur tous les autres points d'eau du coin.


Commentaires difficultés

Pas de grande difficulté (sentier balisé). Montée très raide après les Boums du Port. Sentier suspendu en bord de falaise au niveau de la Crête de Crabidès. Attention à la longueur.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Depuis Luchon, direction plein sud par la RD 125 jusqu'à l'Hospice de France. Parking pour laisser la voiture.


Situation




Sortie du 14-09-2009

Luchon -> Refuge de la Rencluse par le port de Vénasque

Après un premier but dans l'Aneto la semaine précédente je change mon programme (trainer du côté du cirque d'Espingo) et décide d'y retourner et donc de passer par le port de Vénasque.
Le temps a beaucoup changé en une semaine. Il pleut à Luchon, peu de voitures me croisent et de toutes façons, à l'instar de la semaine passée ne me prennent pas en stop sauf une à 5 km du parking. Une personne très aimable qui a déjà pris un parisien qui se dirige comme moi à l'Hospice.
Du parking, on ne voit pas à dix mètres. Cette fois, je vide ma gourde et ma bouteille et j'invite le parisien à faire de même. Il s'en va comme moi au port pour aller ensuite sur l'Aneto. On marche quelques mètres ensemble puis je le distance un peu puis beaucoup. Je marche vite ; ce soir je camperai à côté du refuge. Le temps reste bouché toute la journée. La tente est sortie pour la première fois. Je vais à la rencontre d'un montagnard qui fait de même, lui demande en espagnol s'il monte demain à l'Aneto ; il ne comprend pas. Je me rappelle alors que des français montent eux aussi sur la plus montagne des Pyrénées icon_smile.gif . En effet, il est breton. On décide de monter ensemble tôt le lendemain matin. La nuit sera très froide et très humide...


  • Horaire : 6H
  • Dénivelé : 1800 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
15-05-2011

La traversée exposée des névés au dessus des lacs pour rejoindre l...

10 Jarrye
07-09-2009

Luchon -> Refuge de la Rencluse Début d'une errance de 3 semaines...

micromoi

Identification

( ) bivouak.net

Social Media