Banne d'Ordanche et Puy Gros depuis le Col
de Guéry

Banne d'Ordanche et Puy Gros depuis le Col
de Guéry

  • Altitude départ : 1268
  • Altitude sommet : 1512
  • Dénivelé : 640
  • Distance : 18 km
  • Temps de montée : 5 h
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : aucun sauf le GR 30 dans le dernier tronçon
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Du Col, prendre l’agréable sentier qui monte derrière la Maison de la Flore (au sud du parking), et qui fait une très belle boucle dans la forêt avant d’en ressortir au sud (« sentier de découverte ») Il est cependant assez difficile à suivre (non balisé, nombreuses intersections avec d’autres sentiers et chemins). Pour plus de sûreté, on peut aussi (moins sympa, mais nettement plus court et moins paumatoire) emprunter directement le large chemin qui descend (sud, puis ouest) et qui, après quelques virages, sort du bois où il rejoint notre sentier de découverte, puis part plein ouest dans les alpages.
On apreçoit alors au loin devant soi la ferme (ruinée malgré les apparences) du Puy May, et un peu plus à droite la belle bosse (quelques rochers vers le haut) du Puy Loup. Prendre dès que possible, sur la droite, la trace bien visible qui y mène. Au sommet du Puy Loup (1481 m) se trouve non pas une table d’orientation comme on pourrait le croire d’en bas, mais une petite tourelle couverte et ajourée : première très belle vue panoramique, en particulier sur l'imposant rocher basaltique de la Banne d’Ordanche toute proche.
En redescendre en direction de la Banne d’Ordanche (sud-ouest) par la trace évidente, qui passe à la Borne des Quatre Seigneurs, puis au petit Col de St-Laurent. Gravir la Banne (marches d'escalier en bois sur la fin) et, au sommet (1512 m., très belle table d’orientation, une vraie de vraie cette fois-ci !) le panorama est extraordinaire sur tout ces immenses espaces bordés de sommets célèbres (Puy de Sancy au SE, Plomb du Cantal à l’horizon, Puy de Dôme au NE, etc.), de puys et de plaines à perte de vue… et sur La Bourboule juste en bas.
Redescendre les marches puis prendre la trace (ouest puis sud-ouest) qui passe au pied du grand pylône, à l’espace d’aéromodélisme, traverse 2 fois la route puis s’enfonce dans la forêt. Elle croise deux chemins forestiers ; au second, laisser le sentier qui continue à descendre et prendre à gauche le large chemin qui monte doucement plein est. Au sortir de la forêt, il rejoint une route goudronnée (D 609) : emprunter brièvement la boucle qui monte sur la gauche, puis repérer la route forestière qui la prolonge plein nord et s’enfonce à nouveau dans les bois. Cette route vire ensuite à l’est, puis au sud-sud-ouest. Juste après ce dernier virage, repérer et emprunter à gauche un sentier qui part plein sud, sort ensuite de la forêt, fait une large boucle et rejoint le GR 30, qu’il faut prendre à gauche et ne plus quitter désormais.
Ce GR vous mène d’abord au beau sommet du Puy Gros, bien visible en face. De là-haut (1485 m.), la vue est presque encore plus belle que de la Banne d’Ordanche : vues superbes sur la vallée de la Dordogne, La Bourboule et le Mont Dore à vos pieds, et bien sûr sur les grands sommets déjà cités ci-dessus (le Puy de Sancy droit devant, à portée de pied !).
Pour le retour au lac, puis au col de Guéry, il suffit de continuer sur le GR, cette fois sur le versant est du Puy Gros. Attention toutefois : dans la descente, au vu de la bosse du Chantauzet (à votre droite), vers 1340 m., il faut tirer à droite (petite trace à angle droit) pour la contourner, en quittant la trace principale qui se redirige sournoisement au nord vers la ferme ruinée du Puy May voire la Banne d’Ordanche ! On retrouve le balisage GR un peu plus bas… Le GR pénètre enfin dans la forêt, fait pour finir un angle droit vers la gauche (nord : suivre le balisage), et débouche au volcanique mais très paisible lac naturel de Guéry, qu’il contourne et longe par la droite (le long de la D 983) jusqu’au Col de départ. Ne pas chercher à contourner le lac par la gauche, le petit sentier de pêcheur qui s’amorce ne mène pas bien loin…

Précautions

la carte IGN peut être utile...


Commentaires difficultés

aucune difficulté

Topo créé le :

Accès par la D 983 allant au (ou venant du) Mont Dore


Situation




Sortie du 14-10-2009

Banne d'Ordanche

Magnifique journée ensoleillée (sauf en matinée, au ciel encore encombré de nuages d’altitude), mais glaciale (un redoutable vent du nord, particulièrement renversant sur les crêtes et les sommets…), donc ultra tonique ! Bien sûr, nous avions tous prévu nos trois couches, et on a marché toute la journée d’un bon pas, du coup personne n’a vraiment souffert des morsures de la bise…
Un petit miracle s’est produit à l’heure du déjeuner-pique-nique. Parvenus vers 13 heures dans le petit bois au sud-ouest de la Banne d’Ordanche, nous avons trouvé le seul et unique petit coin non venté de la journée, dans une minuscule trouée inondée de soleil : double régal, inoubliable moment de plaisir…
Personne d’entre nous ne connaissait encore ces contrées auvergnates, donc nous les avons découvertes ensemble au fur et à mesure, avec ravissement. Certes aujourd’hui les sensations fortes n’étaient pas dues à la raideur des parois, ni à la fascination de parcours d’arêtes vertigineuses, mais bel et bien à celle de ces espaces immenses et quasi métaphysiques, tout en restant à dimension humaine, qui se dévoilent à chaque sommet, ainsi qu’au plaisir intense de fouler ces vastes et doux pâturages aux couleurs de l’automne, habités non pas par des chamois ni mêmes des marmottes farouches, mais par de paisibles troupeaux lointains ou tout proches, eux aussi en harmonie avec les couleurs de saison…
Aujourd’hui, ce fut donc harmonie, calme et volupté, plutôt qu’abîmes grandioses, exploit physique ou prouesse technique. Mais l’alternance des plaisirs a aussi ses charmes…

Photos de la sortie

Commentaires

Al19
22-06-2014 14:12:33

Nous venons de faire cette rando avec 2 enfants, 8 et 14 ans. 2 remarques; Il n'est pas nécessaire de redescendre autant à partir du sommet de la Banne. Si on redescend par le col de St Laurent, on peut suivre un sentier bien visible, vers le sud qui rejoint en restant dans les alpage le petit col au pied de la montée au Puy Gros. D'autre part, quand on arrive au lac, le GR passe maintenant sur la rive opposée à la route, par un beau sentier qui monte et descend, marqué également en vert et rejoint le départ juste sous le parking. Belle ballade par un chaud jour de juin où la température est restée agréable malgré 32° enregistré à Brive. et un départ à 13h. Enfin si vous êtes curieux d'une bonne gastronomie locale, le restaurant "le Cantou" à Orcival nous à séduit à tout point de vue même le prix.


  • Horaire : 5 h
  • Dénivelé : 640 m
  • Participants : deux Eliane, Gisèle, Françoise, Monique, Odette et Marcel

Autres sorties

Date Titre Auteur
29-10-2014

Agréable circuit avec cette belle journée d'automne, peu de vent, fa...

5 grospapa

Identification

( ) bivouak.net

Social Media