La Bigue, sommet du Siron depuis Digne-les-Bains


La Bigue, sommet du Siron depuis Digne-les-Bains

  • Altitude départ : 600
  • Altitude sommet : 1652
  • Dénivelé : 1140
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 2h 30
  • Orientation : Sud
  • Balisage : jaune-rouge jusqu'au pied du sommet, jaune tout à la fin.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Plus élevée mais moins fréquentée que le Cousson, dont elle est en quelque sorte le pendant sur le versant opposé de la Bléone, la Bigue est le sommet du Siron. Non visible de Digne (car trop en retrait), elle domine en revanche le village haut-provençal de Thoard qui se niche au pied de son autre versant (ouest).
On peut y accéder depuis Thoard bien sûr, ou depuis le village perché de Courbons à l’ouest de Digne, mais aussi à partir de Digne même et la rive droite de la Bléone (plusieurs points de départ après le grand pont de Digne : le sentier de la GTPA (ce topo), plus au nord avant la Dalle à Ammonites, ou encore plus loin le Centre équestre).

Depuis Digne, du rond-point en bas du boulevard Gassendi, traverser le grand pont sur la Bléone et prendre à droite le chemin (rue des Abeilles) fléché « GTPA – Thoard – La Bigue » (balisage jaune-rouge, qu’il faudra suivre presque jusqu’au sommet). On emprunte un moment le beau sentier horizontal en balcon rive droite de la Bléone (quelques pas un peu exposés), que l’on quitte après le 2e banc vert, pour prendre à gauche le sentier de la GTPA qui grimpe (assez raide parfois) en lacets dans la forêt, en direction de l’Andran (avec son relais de télévision visible depuis Digne). Plus haut, l’itinéraire traverse plusieurs fois la route du relais, puis sort de la forêt pour se faufiler au milieu des genêts et des buis. Il évite le sommet de l’Andran qu’il contourne par la gauche par un large chemin horizontal qui fait face au sommet du Martignon (qu’il faudra gravir) et débouche à un col, la Baisse des Chatières (1138 m.). Tirer à gauche pour monter par la crête sud-est (assez raide) au milieu des buis, des thyms et des lavandes directement au sommet du Martignon (1430 m.), d’où l’on aperçoit maintenant, au nord, le sommet de la Bigue et l’itinéraire, évident, qui y mène. Vues magnifiques sur tous les sommets des Préalpes de Digne. Redescendre un peu (env. 40 m.) puis suivre sans aucune difficulté le chemin quasi horizontal à flanc. Successivement, on croise les débouchés des sentiers montant de Courbons (sur la gauche), de la Dalle à Ammonites (sur la droite, poteau « Ruines de Givaudan / Digne » : pour les imprévoyants, il y a sur ce sentier en contrebas une curieuse fontaine-abreuvoir à baignoires, seul point d’eau du parcours) et enfin du Centre équestre (toujours sur la droite).
On continue toujours sur le sentier de la GTPA, mais peu après (vers 1440 m., poteau), au pied du cône sommital de la Bigue, on quitte enfin la GTPA (qui mène à Thoard) pour prendre à gauche la sente (balisage jaune) qui monte à la Bigue. Un peu plus haut on oblique à gauche sur la croupe puis en haut de celle-ci à droite sur la courte crête sud de la Bigue. Du sommet (pylône-relais métallique), la vue est tout aussi extraordinaire que du haut du Cousson.
Retour par le même itinéraire ou l’un des 3 autres évoqués ci-dessus. On peut aussi bien sûr reprendre la GTPA jusqu’à Thoard, où l’on peut faire étape…ou revenir à pied jusqu’à Digne via Courbons par exemple (long !).

Précautions

prudence sur certains brefs passages en début d'itinéraire (sentier en balcon, portions raides en forêt), surtout si le terrain est humide et glissant.


Commentaires difficultés

Aucune.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Accès par les routes menant à Digne : soit la N 85 en provenance du sud, soit la D 900 venant du nord.


Situation




Sortie du 19-04-2009

Vue sur la Blanche et l'Estrop

Première escapade dignoise de l'année, avec comme toujours l'ascension (obligatoire !) d'au moins une montagne des environs : cette fois-ci ce furent donc le Cousson (pour la ènième fois) ce vendredi, dès le lendemain de notre arrivée ici, et la Bigue ce dimanche. En effet, les sommets plus élevés étaient encore tout blancs, et je n'avais plus envie de ressortir encore une fois les raquettes du coffre (j'aime bien l'hiver mais jusqu'à un certain point...).
Eh bien, malgré leur altitude modeste, ces 2 "petits" sommets étaient eux aussi encore enneigés dans les 200 derniers mètres, mais c'était juste pour faire joli, rien de bien méchant. La Bigue, j'ai dû y monter 5 ou 6 fois, toujours en été, rando sympa mais sans excès d'enthousiasme. Mais là, j'ai beaucoup aimé. Pourtant le temps était médiocre : soleil invisible, gros nuages pressés, vagues de brouillard recouvrant tout ou soulevant soudain un coin du voile... Mais j'ai aimé cette ambiance un peu mystérieuse, ces jeux avec les paysages et les sommets tout blancs, apparaissant, disparaissant, se drapant de brouillard au gré du vent... J'ai eu le temps de tout voir ou presque, mais par intermittences : ici le Couard et un bout du Cheval Blanc, là le Blayeul, les Cloches de Barles et les Monges, et même l'Estrop, et au sud la Montagne de Lure... Au sommet j'ai dû attendre longtemps pour apercevoir un instant le village de Thoard, tout en bas, en plein soleil, par une trouée furtive dans la nappe blanche...
Cette fois, j'ai réalisé ma plus belle montée à la Bigue du Siron...

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 1140 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
03-06-2015

Et la Bigue de der pour le 11ème jour de marche et solde de mes cong...

6 Véronique
29-10-2011

En congé à Digne pour quelques jours, pourquoi me priver d'une petit...

3 Geoffroy Rémi

Identification

( ) bivouak.net

Social Media