Les Bannettes par le Pas de l'âne depuis
Chalais

Les Bannettes par le Pas de l'âne depuis
Chalais

  • Altitude départ : 930
  • Altitude sommet : 1700
  • Dénivelé : 800
  • Temps de montée : 2h
  • Temps de descente : 15
  • Orientation : Sud
  • Balisage : rien
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking au dessus du monastère prendre la large piste, à la troisième épingle à gauche, un petit chemin barré débute a droite. Malgré l’interdiction le sentier est parfaitement entretenu, le passage du Pas de l’Ane est court mais il est vrai que les traces d’impacts montrent qu’il ne s’agit pas de traîner ici. Observer bien le passage avant de vous y engager, une chute de pierres a souvent des signes avant-coureurs.

Un peu plus loin on rejoint le chemin qui vient de Saint Martin. Direction plein nord, on traverse une très belle forêt, avant de déboucher sur la prairie et enfin les Bannettes.

Précautions

Le vent de Vallée, de nord généralement, est fort l'après-midi et la rangée de peupliers au nord de l'attéro provoque des turbulences.


Commentaires difficultés

Beau vol par dessus deux arêtes permettant de survoler des vallons différents. /!\ Pas de l'âne interdit (voir la première sortie associée)
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Voreppe > au rond point de la poste c'est la route qui monte à droite de la Roize > Monastére de Chalais > terminus de la route au départ de la piste forestière.


Situation




Sortie du 21-08-2008

J’avais pour dessein de décoller du sommet des Rochers de Chalves, mais arrivé en haut, je me suis rendu compte que la configuration du site n’autorisait pas l’approximation. Et comme le vent n’était pas bien orienté, j’ai préféré redescendre aux Bannettes, non sans avoir chercher une bonne demi-heure sur l’arête sommitale une aire de décollage potable.

Ce matin donc je pars pour ce sommet, je retrouve ce sentier qui n’a pas changé. Il y a bien longtemps que je ne suis pas passé ici, c’était un de mes tous premiers objectifs et nous y sommes retournés un paquet de fois. Pourtant depuis une quinzaine d’années je n’y viens plus, pourquoi ? Je ne sais pas.
La montée est variée et les sous bois au dessus du pas plaisants à traverser. Aux Bannette la paix est souveraine. Je jette un œil dans la pente à gauche où nous nous jetions avec nos enclumes. Aujourd’hui, c’est plus cool il suffit de monter un peu sur l’arête et de s’installer confortablement face au vent dominant.

Le vol a bien changé avec les performances de nos ailes. Je passe au dessus des Bannettes dans le dynamique et rejoint l’aiguille de Chalais, un joli petit nuage tranquille au dessus de l’aiguille me dit que ça doit tenir. Bingo. Il est 10h30 et j’enroule lascivement jusqu'à tutoyer les barbulles, moments de grâce avant les coups de boutoirs de l’après-midi. En dessous, le monastère de Chalais rayonne de sa présence et j’ai encore en tête un concert dans la splendide chapelle. Simplement un violoncelle et une flûte, les notes résonnaient en nous enveloppant, la musique semblait sortir du néant au milieu des pierres usées par le temps.

Tranquillement je quitte le thermique à une altitude confortable, je reste stupéfait de la hauteur au dessus de Voreppe : c’est baaaaas. Tout est petit, un TER passe en silence, petit serpent sur ses rails, les voitures sont des petits poux, les milliers de maisons des minuscules cabanes. Et dans le terrain d’atterrissage quelqu’un qui s’agite, ce doit être Jeannot. Je lui avais soumis mon projet la veille, mais il n’avait pu répondre favorablement à mon offre. Bien gentiment il me remontera à Chalais. Merci Jeannot j’ai pu faire un beau vol sans logistique compliquée

D'autres photos en hiver de philippe.belleudy.free.fr/080223_Banettes/






Interdiction incongrue

Je suis très étonné de voir l’interdiction d’emprunter le chemin du Pas de l’Ane pour cause de chutes de pierres. Cette interdiction ne me choque pas en soit mais pourquoi des mesures aussi extrêmes. Dans ce cas je trouve tout à fait anormal que la voie normale du Mont Blanc par le Goûter soit libre d’accès, la traversée du grand couloir est mille fois plus dangereuse. A chaque fois que j’y suis passé, j’ai systématiquement vu passer des boulets où même un casque de moto serait une vaine protection. Alors qu’ici au Pas de l’Ane, le passage dangereux mesure 50 mètres et se passe en 30 secondes à la montée, 10 à la descente. Il est certes plus aléatoire car on n’a pas le temps d’anticiper les projectiles (ils n’arrivent pas de haut). Au Mont Blanc, avec une vigie en poste sur une rive il est possible de réagir. Sans doute les enjeux économiques (et certainement pas le droit à la liberté de passage) empêchent la commune de légiférer ce passage.

Avec le temps on perd en liberté. Déjà il n’est plus possible de se baigner dans les lacs non surveillés, demain la montagne risque d’être totalement interdite, étrange époque que la notre.


  • Horaire : 2h
  • Dénivelé : 1100 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
14-06-2009

But aux Bannettes.... Il y a des matins où le réveil est particul...

Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media