Tête de l'Estrop par le versant Sud (vallée
de la Bléone)

Tête de l'Estrop par le versant Sud (vallée
de la Bléone)

  • Altitude départ : 1177
  • Altitude sommet : 2961
  • Dénivelé : 1800
  • Distance : 24 km
  • Temps de montée : 5h30
  • Temps de descente : 4h30
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Première partie bien marquée sur sentier. Seconde partie hors sentier mais balisée par de nombreux cairns, et quelques marques rouges.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Ce superbe sommet rocheux est le point culminant du massif qui sépare les Préalpes de Digne (au sud) de la vallée de l’Ubaye (au nord). Visible au loin depuis l’arrivée sur Digne par le sud, il peut être gravi par ses différentes faces : depuis la vallée du Laverq (au nord), depuis la Foux d’Allos (à l’est) ou encore à partir de Prads et des Eaux Chaudes (au sud), à mon avis l’accès le varié et le plus fascinant.
Aux Eaux Chaudes, prendre plein est (petit lac en contrebas à gauche) le long et large chemin quasi horizontal qui suit la Bléone en rive droite. Après le passage à gué d’un torrent, on atteint le petit hameau de la Combe (en partie reconstruit). Continuer rive droite (sentier) jusqu’à une passerelle sur la Bléone (petite descente) qu’on franchit. On remonte alors rive gauche le sentier toujours bien marqué qui, après un passage en forêt, alterne passages rocheux faciles mais parfois légèrement exposés (franchissement de la cascade de la Piche) et zones caillouteuses ou herbeuses, jusqu’au refuge de l’Estrop (à 2050 m.)
À partir du refuge, il n’y a plus de sentier, mais des cairns (et quelques marques rouges) indiquent la voie jusqu’au sommet. Commencer par descendre un peu (SW) avant d’attaquer (W) une assez forte pente herbeuse (piquets). Puis la pente s’adoucit, et on commence alors un mouvement tournant progressif (NW puis N puis NE – bien suivre la ligne de cairns). Les alpages font bientôt place aux rochers (blocs, barres, dalles…).On arrive sur un plateau, d’où l’on aperçoit alors le sommet, large dôme rocheux planté en haut d’un paysage quasi lunaire… Arrivé à un poteau orange, on tourne à gauche (NW) et on continue la progression dans un chaos de blocs impressionnant. On contourne alors le sommet par la droite, jusqu’au pied d’un grand plan incliné (belle dalle penchée) qu’on remonte (SW) jusqu’en haut. Là, un immense cairn abrite en son sein (cachée derrière une dalle protectrice) un jolie petite vierge en bois d’olivier, sculptée par un artisan dignois. Vue magnifique en tous sens !

A voir aussi sur le web :



Précautions

Vigilance dans la seconde partie de l'itinéraire, très bien suivre la ligne de cairns.


Commentaires difficultés

Longue rando, que l'on peut effectuer sur 2 jours en passant la nuit au refuge de l'Estrop, à mi-parcours (soit 875 m. de dénivelé positif le premier jour jusqu'au refuge, et 925 m. le second du refuge au sommet). Courts passages légèrement exposés dans la première partie, au-dessus du lit de la Bléone (main courante à la Cascade de la Piche). Itinéraire tourmenté au milieu des blocs et des barres dans la seconde partie.
3.0/5 (2 votes)

Topo créé le :

De Digne-les-Bains, prendre la D 900 jusqu'à La Javie (14 km). De La Javie, emprunter la D 107 qui suit la Bléone jusqu'au hameau de Prads (12, 5 km). A Prads, continuer la D 107 sur un peu plus d'un km ; à l'embranchement, laisser la route de La Favière à droite, et prendre (nord) l'étroite petite route en rive droite de la Bléone jusqu'au lieu-dit "Les Eaux Chaudes", où on laisse la voiture.


Hébergement(s) associé

Situation




Sortie du 01-08-2007

Refuge de l'Estrop au fond de son cirque

Troisième ascension, en solitaire et en un jour, de ce magnifique sommet, pour moi emblématique : c'est en arrivant pour la première fois là-haut, il y a 10 ans, que j'ai pris "le virus" : j'étais aussi fier qu'Hillary arrivant au sommet de l'Everest ! C'était alors il est vrai ma 3e tentative : la 1ère fois j'avais dû renoncer après le refuge (épuisement, sous-estimation de la course), et le 2e fois, parti de la Foux d'Allos, j'avais vu l'orage fondre sur moi de derrière la Baisse de l'Aiguille (redescente immédiate à la vitesse du TGV !).
C'est une course dont je ne me lasse pas : cette fois-ci encore, chaleur, ciel bleu, solitude et grandiose ambiance minérale étaient au rendez-vous. Avec toujours la petite oasis du refuge, bien sympa (sécurité, petite halte au milieu de la montée, détente et boisson fraîche au milieu de la descente !).

Photos de la sortie


  • Horaire : 9 h.
  • Dénivelé : 1800 m
  • Altitude chaussage : 0 m
  • Altitude déchaussage : 0 m
  • Risque avalanche : 0/5

Autres sorties

Date Titre Auteur
14-07-2014

Depuis le temps que je voulais monter à la Tête de l’Estrop. Origi...

Stef04
09-08-2011

Superbe belvédère sur les Alpes Un itinéraire attrayant et varié....

3 jpg

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media