Pic du Gar versant Sud depuis Bezins-Garraux


Pic du Gar versant Sud depuis Bezins-Garraux

  • Altitude départ : 700
  • Altitude sommet : 1785
  • Dénivelé : 1100
  • Temps de montée : 3h30
  • Orientation : Sud
  • Balisage : jaune
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Depuis la petite église de Bezins, prendre le chemin qui passe devant la cure et au premier carrefour prendre à gauche, on reste un moment sur la piste forestière avant d'atteindre la source captée à 883m. Un embranchement sur un petit chemin va vous monter doucement au sommet dans une grande variété de paysages.
1er acte : sous bois de noisetiers,
2eme acte : sous bois aux essences variées, au col du teiech, ne manquez pas la vue au bout de l’éperon à gauche du col (3 minutes).
3eme acte : Changement de décor, on entre dans la face Ouest, par un long travelling ascendant vers le nord. Forêt de frênes gigantesques en rangs serrés
Dernier acte : la prairie à droite direction SE.
Le sommet est bifide. A la dépression qui sépare les deux pointes vous avez sur la droite une croix, de trente mètres plus basse que son voisin de gauche qui la toise dédaigneusement. Beaucoup préfèrent la croix, non pas pour des convictions religieuses mais pour profiter d’une vue plus aérienne sur les hautes Pyrénées
A lire
  • Parapente sauvage par Manu Bonte. Référence : page 89 proposé par Luc

Itinéraire vol

Décollage : du fait de la complexité du sommet (deux pointes et des falaises ici et la) il y a des possibilités variées. Par vent de sud étaler la voile à la dépression (point bas entre Gar et Saillant) c’est facile. Par vent de Nord départ également de la dépression, c’est encore plus facile car la pente est douce avant d'être de plus en plus raide. Par vent d’ouest, en montant, avant la dépression, prendre à gauche et atteindre l’antécime au nord du vrai sommet, on pourra y décoller très facilement. Par vent d' Est c’est pas possible mais il y a toujours une solution en se plaçant sous la croix, attention, c’est moins aisée et sous le vent... Méfiance Vol : Splendide au dessus des flammes de calcaires, ne pas hésiter à suivre les vautours qui pullulent et vous indiqueront les thermiques. Attention à la brise de plaine qui vient du nord elle peut rendre le vol turbulent. Attero: - Dans les champs en aval du Lac de Géry (biroute FFVL). Vent de vallée fort l'après-midi - Il est aussi possible de se poser dans un petit champ biscornu entre Bezins et Garraux à coté du cimetière et pas loin de la voiture (A3) Attention turbulent dès le milieu de journée vous pouvez voir une belle [url=http://www.youtube.com/watch?v=CxLXyEs91LA]vidéo[/url] de la balade en Spiruline

Précautions

L'influence de la plaine en cours de journée peut rend le vol turbulent. Autre bizarrerie : En été, la montagne est infestée de tiques, alors prévoir du répulsif et préférez le pantalon plutôt que court. Au sommet, virez les petites bêtes indésirables parfois microscopiques avant qu'elles ne s'installent!


Commentaires difficultés

Quelques passages sur les rochers mais bien tracés Il existe un [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-2316-id_sport-2.html]itinéraire plus long[/url] venant de Fronsac
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Saint Gaudens > vers Saint Béat > Eup > Bezins Garraux, se garer à l'église


Hébergement(s) associé

Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 4.952
  • Dénivelé - : 1058
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 6 kB
  • Description : C'est le plus beau parcours pour accéder au Pic du Gar
  • Téléchargement


Sortie du 03-08-2007

Partis en avance à Toulouse, cela me laisse une opportunité totalement imprévue ce vendredi pour un petit tour au Pic du Gar. Je laisserai la caisse à Fronsac, le dénivelé est plus important mais on atterri à coté du parking. A l'aube, pendant tout le trajet jusqu'au départ, la lune est restée visible à travers la vitre du toit, elle m’observe, seulement voilée par de fins nuages bas. Pas âme qui vive à Fronsac, pas plus d’ailleurs sur le parcours. Au col d’Esputs, les nuages m’ont tout à coup enveloppé et la perspective du vol m’est apparue comme le paysage : fantomatique! Peu importe, les occasions de faire une belle balade en montagne risquent d’être rares pour ces trois prochaines semaines alors le moyen de locomotion pour la descente est le cadet de mes soucis, l’essentiel est le sommet. Le fin voile diaphane de ce matin s’est transformé au cours de la matinée en une voûte uniformément sale et grise. Si le plafond commence à 1250m, ça risque d’être épais.

Alors que je m’attendais à rester dans la purée de pois, au détour d’une crête, la lumière est devenue soudain plus forte, les ombres ont commencé à se dessiner, les couleurs si particulières des Pyrénées m’ont brusquement sauté au visage et finalement les rayons obliques du soleil matinal sont venus baigner cette forêt de feuillus aux troncs clairs. Le brouillard s’accroche une dernière fois entre les arbres, troublant joliment la lumière, mais la chaude irradiation finit enfin par dissoudre cette brume à la façon d’un changement de décor entre deux scènes. Visions fugitives mais inoubliables. Avec les années, je goutte toujours plus ces instants suspendus où le temps change radicalement. Je reprends alors ma longue marche, satisfait d’évoluer au dessus de la mer de nuage. Sur la pente terminale, je sens bien que l’air est calme, la seule inconnue pour m’autoriser le retour par les airs sera la dislocation de cette mer dont les dimensions immenses se dévoilent au fur et à mesure de mon ascension dans les prairies. Je sais par expérience qu’ici, bloquée par la chaîne de montagne, l’humidité océanique peut fort bien assiéger les reliefs, et venir à bout de ma patience. Mais je m’en fous, l’air est limpide, le spectacle magnifique, je suis bien.

J’arrive au sommet à 9h30, je me donne jusqu'à midi avant de redescendre par le sentier. La mer de nuages s’étale vers le nord à perte de vue, en l’observant de près, elle ondule paresseusement, tantôt basse, tantôt venant me lécher les pieds, comme un lent ressac sur les rivages de mon île isolée. La nappe est d’une blancheur éclatante et quelques cumulus viennent donner un peu de relief à cette plate étendue immaculée. Cette épaisse couche cotonneuse n’a pas l’air fragile et plutôt bien soudée…. Pourtant vers 11h, petit à petit, un sillon se creuse dans l’axe de la vallée, puis des taches sombres apparaissent ici et là, et bientôt des villages lilliputiens se découvrent. Il n’aura pas fallu plus d’une quart d’heure pour que cette belle mer ne se dissipe, autorisant du coup un décollage vers Fronsac.

Je décolle pour un vol contemplatif d’anthologie, entre les gigantesques cumulus. Il reste encore d’ énormes étendues d’écumes tout contre les reliefs, je les survole facilement, accompagné de deux vautours. Ils ont une fameuse envergure et ne donnent pas un coup d’aile, je peux observer jusqu’au détail du bout de leurs ailes puisqu’ils sont juste en dessous de moi. A l’extrémité de leurs voilures, ils possèdent des petites plumes sombres et isolées, comme autant de doigts agiles ondoyant au gré du vent, les rémiges. Le gris de leurs plumages contraste avec le blanc lumineux des nuages. Ils glissent vers d'autres cieux avec une grâce infinie. La suite est un long slalom entre de blanches îles flottantes paresseuses et débonnaires. Au loin les hauts sommets pyrénéens brillent déjà sous un chaud soleil. C’est une belle journée qui s'annonce et une fois au sol, je savoure ce qui vient de se terminer. Instants fugaces et magiques maintenant enregistrés dans ma pauvre mémoire, je saurai les raviver dans les moments opportuns.

Pas de photos…..


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1300 m
  • Temps de vol : 0 m
  • Plafond max : 0 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
25-12-2019

Au soleil des Pyrénées

19 Michel Pila
03-08-2018

L’opus 111

Michel Pila
29-07-2018

Cent dixième fois !

3 Michel Pila
30-10-2016

Du monde sur mon sommet

Michel Pila
12-08-2016

Au milieu des vautours

Michel Pila
08-08-2016

Un vol idyllique

11 Michel Pila
01-01-2016

ce coup ci [url=http://paragliding.rocktheoutdoor.com/vols-rando/la-ma...

Michel Pila
10-08-2014

Comme d'habitude, Les prévisions sont assez fantaisistes, alors allon...

2 Michel Pila
01-08-2014

Partis ce matin sans conviction avec l'aile sur le dos, nous montons p...

5 Michel Pila
30-07-2014

Nous voici de retour dans les Pyrénées. Arrivés hier à moto lourde...

Michel Pila
31-12-2013

Dernier vol de l'année, c'est la seule certitude du jour, mais un for...

5 Michel Pila
24-06-2012

Pic du Gar... 100ème Samedi, en débarquant dans les Pyrénées c'...

11 Michel Pila
22-04-2012

Un Pic du Gar délicat Dans la belle région toulousaine pour un re...

4 Michel Pila
10-08-2011

Impossible de ne pas montrer à Loïc les beautés du Pic du Gar. Greg...

5 Michel Pila
05-08-2011

Aujourd'hui c'est la course !  En effet il n'a pas fallu perdre de...

6 Michel Pila
29-08-2010

Apres un episode calfornien retour dans les pyrennees et forcemment le...

jean pierre andreu
07-08-2010

Ah mon Pic du Gar... D'habitude je commence les vacances par mon p...

6 Michel Pila
05-08-2009

Tout excité par la cheville qui ne donne pas de signe de faiblesse (...

Michel Pila
26-07-2009

Eh bien voilà, pour l'ouverture du séjour en Pyrénées, un petit Pi...

2 Michel Pila
02-08-2008

Décidément la météo n’est pas parfaite, après une journée orag...

6 Michel Pila
27-07-2008

Encore un Pic du Gar et toujours un enchantement. Parfaites conditions...

3 Michel Pila
14-07-2008

Week end de 3 jours, direction Chaum avec l'intention d'optimiser les...

2 jean pierre andreu
22-06-2007

Plafond à 1800 m avec passage de brumes, vent nord nord-ouest 15 km...

3 Jean-Luc Vincent-franc
30-12-2006

Finalement, j’ai pas pu m’en empêcher. Nous sommes à Toulouse po...

2 Michel Pila
24-12-2006

Pas beaucoup de neige dans les pyrénées en ce début d'hiver 2006/20...

2 jean pierre andreu
23-08-2006

J'ai commencé une histoire d’Amour au pied du Pic du Gar, Mais Bivo...

4 Michel Pila
20-08-2004

Vrai sommet puis le saillant. Quelques nuages au sommet, je décolle p...

Michel Pila
15-08-2004

JLet JP sont de la partie, superbe cerf à dix cors à l'attéro non l...

Michel Pila
02-08-2004

Avec Jeannot en vacances chez nous , temps lourd et du vent sud en bas...

Michel Pila

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media