Grand Som Arête Sud, depuis la Diat

Grand Som Arête Sud, depuis la Diat

  • Altitude départ : 800
  • Altitude sommet : 2026
  • Dénivelé : 1200
  • Temps de montée : 3h40
  • Orientation : Est
  • Balisage : Divers et variés

Itinéraire accès

De la Diat prendre le large chemin qui part à Gauche après le centre de vacance et juste avant le pont du ruisseau du couzon. A 870m, à coté de la superbe grange de Bernière, prendre le chemin qui va suivre l'arête sud, celle qui descend directement du sommet. il faut absolument rester sur la crete j'usqu'à un chemin de transport de bois. Il y a des panneaux aux carrefours, sauf à une patte d'oie à 1050m où il faut pendre a droite. C'est raide, les talons ne touchent plus le sol sur 100m de dénivelé et la suée est garantie ! Vers 1200 on rejoint l'itinéraire classique de montée de la Suiffière qui passe par le col du Freney à 1600m. Au col, vous pourrez juger de la force du vent et de sa direction, on peut egalement apercevoir la croix que l'on atteindra par une grande traversée ascendante (dir. Nord) sur le flanc Ouest puis par une autre traversée horizontale (Dir. Sud) à travers les a pics de la Suiffière. Au bout de cet aller-retour en face Ouest on atteint la brèche de la Suiffiere, on aborde ainsi la crête à 1800m qui vient du sommet. Malgré le vertige qu'elle peut provoquer, elle est assez facile. Il suffit de la suivre au mieux en respectant les marques et en mettant parfois les mains aux passages verticaux. On abouti pile poil à la croix.

A voir sur le web

Itinéraire vol

Déco : Par vent de Nord à Est Décollage plein Est. Il se situe 100 m au Nord-Est de la croix devant une superbe prairie. A proscrire par vent de secteur Sud à Nord-Ouest ( soit 135°) Le thermique du matin rend le déco facile Par vent de sud à Sud-est : C'est beaucoup plus délicat, il faut aller en contrebas du sommet sur la plus haute prairie. Attention aux rouleaux des thermiques que la combe sud peut déclencher. Déco impossible par vent de secteur ouest Vol : Plein sud. Thermiques généreux à la Suiffière Attéro Attéro officiel à coté de l'église de Saint Hugues. Attéro possible au col de Cucheron mais difficile sinon au nord-est vers Saint Philibert deux ou trois grands champs immenses. Retour à la bagnole en 10 Minutes de marche


Précautions

Le champ d'atterrissage est gigantesque mais veillez bien à n'en utiliser que la bande qui longe la route (surtout avant la coupe de printemps) au plus près de la Biroute.


Commentaires difficultés

Balade préférable par vent de secteur Nord. Itinéraire combinant plusieurs chemins. Petites difficultés sur l'arête finale, Pas de manip voiture Variante Montée : Avec deux voitures il est possible de laisser une voiture à l'attéro et de monter au cucheron avec l'autre, Pour enfin monter par le Recapé, c'est moins difficile que l'arête Sud et il n'y a que 900 m de montée.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Col de Porte ou St Laurent Laisser la voiture à la Diat Ce qui permet de faire le vol en autonomie totale puisqu'on attéri à 10 minutes de la voiture à St Hugues (Visite de [url=http://www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=5003&id_sport=2]l'église[/url] conseillée)


Hébergement(s) associé

Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 4.563
  • Dénivelé - : 1220
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 2 kB
  • Description : bel itinéraire de montée, mais qui mérite d'avoir une trace, car il y a pas mal de bifurcations.
  • Téléchargement


Sortie du 13-01-2007

Plus du tout de Vent !

Ce matin je voulais faire la pointe de Gallopaz. Mais au moment de partir je trouve un message sur mon portable, c’est Nini qui va faire un tour en Chartreuse, près de chez lui. Je le rappelle donc pour lui proposer le Grand Som. Tant pis pour les Bauges bien que ce soit aujourd’hui une bonne option et surtout un sommet que je connais pas. Au parking de la Correrie, un froid vif descend le vallon, nous marchons d’un bon pas mais il me faut vite calmer l’allure, j’ai une crève terrible et j’ai mal de partout.

Sous Bovinant, une ou deux rafales immiscent en moi le doute. Encore un but en perspective ! C’est la troisième fois que je monte par la Correrie et que je redescends à pied ! Mes plaisanteries graveleuses sur les moines ne seraient elles pas appréciées en haut lieux ? Mais enfin, n’est-ce pas terrible d’enfermer ces jeunes novices, dont la sève bouillonne, pour une vie d’abnégation et de privations ? A choisir, je reste beaucoup plus favorable à ce centre de Saint Hugon en Belledonne, (des Boudhistes) où les participants sont libres d’aller et venir. Néanmoins, Grâce à (ou à cause de) la conduite extrême et jusqu’au boutiste de ces moines, les uniques habitants de ces lieux, ce Grand Som reste emprunt d’une grande sérénité voir d'un certain mystère. On croirait entendre durant toute la montée des chœurs de moines. En fait, ma vision oscille entre celle de Umberto Eco avec son thriller monastique et celle du récent et passionnant film « le Grand Silence » (Evitez la séance de 22 heures, c’est tout de même légèrement soporifique).

Bref Arrivée sur l’arête, je peste contre Nicolas, car le vent, de plus en plus fort, réduit singulièrement mes chances de vol : Je rêve de la Gallopaz. La neige est digne d’un mois d’avril, elle est dure comme du bois en Ouest et commence à ramollir en Est. Au sommet c’est 35 à 40 Km/h régulier de vent de Nord Est, bien orienté certes mais beaucoup trop fort. Nicolas, inquiet pour la descente ne s’éternise pas, bien qu’il ait une paire de crampons.
Je renonce au vol, en revanche je ne me résous pas à descendre. Au décollage habituel, qui est en contrebas, le vent est moins fort. Alors que je vais entamer la descente, une brutale et soudaine chute du souffle tiède faire renaître en moi l’espoir. Je pose le sac et les bâtons pour remonter au sommet, la bise est maintenant tout à fait fréquentable. C’est incroyable, en moins de 4 minutes le vent est passé de 40 à 10 Km/h! Après une attente de 10 minutes pour confirmer ces conditions, je décolle dans un vent totalement nul pour un vol parfaitement calme.

Mon plan de vol, prudent tout de même vu les variations climatiques, est de me poser à Martinière et de remonter en stop à la voiture. Je n’ai pas fini de lever le pouce que voila une voiture qui s’arrête ! Par un coup de bol incroyable ils vont exactement où je suis garer ! Ce sont deux skieurs de rando qui, comme moi, se rabattent sur d’autres activités en attendant la neige. Ils vont monter par l’arête sud au sommet du Grand Som. Je savoure au parking les quelques barres de Céréales que j’ai omis de dévorer à la montée avant de rentrer à la maison, fourbu.


Pour illustrer musicalement mon propos, je ne saurais que trop vous conseiller l'écoute de la Missa de Beata Virgine par l'ensemble A Sei Voci et le regretté Bernard Fabre-Garrus

Commentaires

Philippe Savelli
13-01-2007 20:03:15

Pour la Galloppaz, ne t'inquiète pas, elles sera encore là dans les jours qui viennent et elle est très souvent fréquentable...


  • Horaire : 2h50
  • Dénivelé : 1200 m
  • Temps de vol : 10 m
  • Plafond max : 2026 m
  • Participants : Nicolas alias Nini

Autres sorties

Date Titre Auteur
31-10-2015

Un vol de cénobite

8 Michel Pila
21-05-2011

Les mystères de la variation Aujourd'hui la Chartreuse est en mode...

19 Michel Pila
11-09-2010

Arrivé au sommet à 8h00, je peux profité des premiers rayons de sol...

1 Benjamin Chateauneuf
26-06-2010

J'ai rendez-vous à 7h30 à Saint Hugues. Le champ est fauché certes...

2 Michel Pila
30-06-2009

Me voici perché sur cette arête effilée, aérienne et soumis au qua...

3 Michel Pila
16-07-2008

Hier, il m’est arrivé une petite mésaventure qui m’a fait réfl...

2 Michel Pila
22-04-2007

Jacques, mon frère jumeau, vient de terminer la saison de ski, nous p...

3 Michel Pila
25-12-2006

Hé bien voila c'est la dernière de l'année, vue notre planning il n...

Michel Pila
04-11-2006

Fantastique Apres une semaine de plage en Espagne, retour sous des...

3 Michel Pila
01-07-2006

Vol dans une atmosphère plutôt stable, néanmoins les thermiques son...

1 Michel Pila
20-11-2005

Superbe journée, vent tout à fait fréquentable quoi que sensible. c...

4 Michel Pila
03-09-2005

Sortie collective avec des amis de mon frère. Nous nous sommes rejoin...

6 Michel Pila
13-07-2005

En fait de beau temps, ce sont des morceaux de cumulus qui occupent le...

4 Michel Pila
18-06-2005

Vol superbe malgré un léger vent Ouest au sommet contrariant pour le...

4 Michel Pila
30-05-2004

Départ et attéro à la DIat, Au sommet un petit vent de Sud-Sud-Est...

Michel Pila

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media