Pic du Mas de la Grave et Plateau d'Emparis
en boucle depuis Besse

Pic du Mas de la Grave et Plateau d'Emparis
en boucle depuis Besse

  • Altitude départ : 1564
  • Altitude sommet : 3020
  • Dénivelé : 2600
  • Distance : 60 km
  • Temps de montée : 26
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : GR en partie mais balisage quasi inexistant du col des Trente Combes au col de Tirequeue
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Partir de Besse par un bon sentier qui mène au col Nazié (1900m) puis à proximité du Rif Tort. Poursuivre alors en montant au Plateau d'Emparis à côté du Lac Noir (2400m environ) : bivouac magnifique en face de la Meije.

Descendre au lac Lérié puis au col du Souchet (2365m), poursuivre en montant légèrement sur le flanc sud du Petit Têt jusqu'à rejoindre la crête que l'on suit jusqu'à la Cime du Rachas ou Gros Têt (2613m - vue magnifique).

Redescendre pour rejoindre le sentier en provenance du Pont du Pertus (env. 2300m,) puis remonter sur l'Agnelé (petite épaule au sud-ouest du Pic du Mas de la Grave).

On suit alors une trace évidente jusqu'en haut du Pic du Mas de la Grave (3020m) dans une ambiance très minérale (voire "lunaire" : pente de schistes). Il est préférable je pense d'encorder les enfants. L'arête finale nécessite de mettre les mains sur des gros blocs (R3).

Redescendre par le sentier de montée jusqu'à l'Agnelé où on redescend alors plein ouest dans la pente herbeuse jusqu'à proximité du ruisseau du Rachas pour un nouveau bivouac sympathique (env. 2400m), où vous serez réveillés au petit matin par le sifflement de marmottes très farouches (si vous n'avez pas de problème d'eau, l'Agnelé offre sans doute un bivouac bien plus spectaculaire).

Repartir plein nord vers le col des Trente Combes (2455m) en suivant un sentier qui va disparaître peu à peu en amenant en bordure de ravins le long du Pic du Mas de la Grave. On se demande un peu où passer au départ, mais en fait on voit vite qu'il n'y a pas trop le choix ! Passer au mieux ces ravins avant de retrouver un plateau herbeux (env. 2250m) plus serein à l'ouest de la Roche de la Recoude. Reprendre alors la marche au mieux en traversant de nouveaux ravins en bordure du Grand Agnelin (l'un d'eux est particulièrement impressionnant peu avant le chalet de Tirequeue - un passage (R3) où il est sans doute très utile d'avoir un vieux piolet pour tailler des marches dans la pente raide dont on ne voit pas le fond). Encore un ou deux ravins qui paraissent tranquilles et vous arrivez au col de Tirequeue (2339m). Vous appréciez de retrouver un sentier que vous suivez jusqu'au col des Prés Nouveaux (2292m) en suivant les bornes frontière Dauphiné/Savoie, puis vous continuez en balcon jusqu'au Col de la Valette (où vous croiserez sans doute les premiers humains depuis le Pic du Mas de la Grave).

Allez jusqu'aux chalets de la Valette (vallon très beau en bordure du ruisseau) puis un sentier raide va vous faire remonter jusqu'à la crête des Sauvages (2480m). Si vous avez encore assez de réserves, vous pouvez continuer au mieux à flanc jusqu'au lac des Quirlies. Autrement, vous redescendez par le sentier balisé jusqu'à la Pierre de l'Oiseau. Suivez alors le magnifique vallon du Ferrand (passerelles amusantes à passer) jusqu'à la cascade du Ferrand (magnifique également mais attention au dernier passage à descendre : bien tenir les enfants éventuels). Il est temps de faire votre dernier bivouac au mieux (mais il ne vaudra pas le bivouac au bord du lac Noir du 1er jour !).

Redescendez alors par un sentier bien balisé jusqu'à Clavans le Haut, puis à Clavans le Bas (1285m) vous remontez par le sentier en sous-bois jusqu'à Besse (1564m).

***

Boucle à réaliser aussi depuis le Chazelet.

Avec des enfants, l'aller/retour Le Chazelet / Lac Noir / Plateau d'Emparis avec un bivouac face aux glaciers de la splendide Meije devrait laisser un souvenir mémorable aux petits chérubins...
A lire
  • Circuits de randonnées dans les Ecrins par Jean Pierre Nicollet. Référence : "tour du plateau d'Emparis" proposé par ced

Commentaires difficultés

C'est majoritairement R1 mais quelques passages R3 (arête finale du Pic du Mas de la Grave et quelques ravins en bordure du Grand Agnelin) - cotation pour temps sec : attention à ces passages en cas de terrain humide

Topo créé le :

De Grenoble en direction du col du Lautaret, quitter la N91 à Mizoën et monter en voiture à Besse (parking au bout du village).


Parcours


  • Nb points : 243
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 11.596
  • Dénivelé - : 1092
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 9 kB
  • Téléchargement


Sortie du 25-07-2004

peu aprs Besse et le dpart

Départ de la région parisienne à 5h du matin et arrivée à Grenoble sous la pluie avec un temps bouché. Vers 13h à Besse, le temps est un peu meilleur donc on part bien chargés (de toute façon on est venus pour ça !). On ne voit quasiment aucun sommet environnant en arrivant au lac Noir (grosse déception pour moi avec toutes les belles photos que j'avais vues avant) mais il y a quand même du monde pour bivouaquer là comme nous. Le soir, les nuages se dégagent bien donc on profite de l'éclairage rosé du soleil couchant sur la Meije.
La nuit est fraîche (gelée) mais au réveil c'est tout bleu ... et vraiment féérique avec le reflet des sommets enneigés dans le lac, les edelweiss, les couleurs... La journée se passe sous le soleil et on ne regrette pas notre détour à la Cime du Rachas pour mieux voir le Pic du Mas de la Grave. La montée de ce dernier est laborieuse pour moi (le genou redébloque) mais cela en vaut la peine (les Aiguilles d'Arves sont vraiment une révélation magnifique de là haut, le tout dans une ambiance minérale prenante).
Bivouac sympathique le soir au bord du ruisseau avant d'entamer le lendemain la portion la plus sauvage du circuit. Plus une âme qui vive (exception notable d'un berger qui nous indique de loin le meilleur passage pour un ravin délicat et impressionnant, on en tombe dans ses bras en arrivant à la bergerie peu après) avant d'arriver au Vallon de la Valette où il ferait bon bivouaquer mais nous comptons encore passer au lac des Quirlies et là grosse erreur : nous en avons assez du hors sentier avec nos gros sacs donc on préfère redescendre à la "pierre de l'oiseau" avant de remonter au lac par de bons sentiers mais il est tard et nous n'en avons pas le courage (je le regrette encore aujourd'hui). Une autre option tentante était de prendre par l'échine du Praouat mais là encore nous avons préféré peut être à tort la facilité en descendant le vallon du Ferrand (quelques bonnes séances de rigolade lors du passage de passerelles sur quelques ruisseaux).
Passés la magnifique cascade du ferrand et notre dernier bivouac, la suite est moins agréable (on quitte les alpages grandioses dominés par la Meije, les Grandes Rousses et les Aiguilles d'Arves pour retrouver un sous bois qui alterne avec la route). Une dernière montée pour finir et retour pour la région parisienne et la civilisation !

Photos de la sortie


  • Horaire : 26
  • Dénivelé : 2600 m
  • Participants : Hervé

Autres sorties

Date Titre Auteur
30-07-2013

Un tour plus court que celui proposé par Ced.

J1....

13 Luc
16-07-2012

Grande balade en Oisans avec le plus montagnard de mes enfants, qui é...

2 ced
22-02-2008

A chacun sa pratique! Les copains sont montés en ski de fond (pas si...

3 babas38

Identification

( ) bivouak.net

Social Media