Le Châtel (Bonnet de Calvin) en circuit
par les faces est et ouest

Situation

sortie des bois
  • Altitude départ : 900
  • Altitude sommet : 1937
  • Dénivelé : 1410
  • Temps de montée : 2h30
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle
  • Accès : La Mure- Cordéac


Proposé le Véronique

Itinéraire

De la place de Cordéac, suivre les "Guions" puis le balisage jaune et les panneaux "Châtel".
On passe à "Cladiou", puis à "la Brèche".
Ensuite, le col de la Brèche, puis le sommet via des petits passages rocheux dont un câblé, faciles.
Si on veut faire court on redescend par le sentier balisé jaune qui part avant la table d'orientation..ça ne fait alors que 1050m de dénivelé.
Redescendre la crête jusqu'au panneau "Châtel",puis descendre à gauche jusqu'aux "granges de Châtel".
Prendre la piste à gauche vers la "baraque des Gardes"
De là remonter au col de la Brèche.
Descendre direct dans la pente herbeuse jusqu'à la Brèche et continuer droit dans la pente pour retomber sur le sentier de montée.
A mi parcours on peut choisir de descendre par la fin du parcours du sentier du ruisseau des Pavés.

Commentaires itinéraire

Sortie : Brume et vol houleux

Trace GPS

  • Distance : 22.078 km
  • Dénivelé - : 1532 m
  • Dénivelé + : 1533 m
  • Téléch. : 2 fois


Proposé par yougs
Brume et vol houleux
  • Date : 14-05-2022
  • Dénivelé : 1100 m
  • Temps de vol : m
  • Plafond max : 0 m

On remonte doucement vers la maison, les vacances tirent à leur fin.

On se décide d'aller faire le Châtel ou Bonnet de Calvin. J'y suis monté il y bien longtemps depuis Mens.

Patricia voulait aller faire un tour là-haut, du coup on change de versant, ce sera l'itinéraire depuis Cordéac. On passe la nuit sur place. Au lever, le ciel est tout gris et les sommets sont dans la crasse Glurp's. On tergiverse 5 mn avant de se décider à mettre les voiles sur le dos.

Le chemin est vraiment sympa, très bien marqué et plein de pancartes explicatives. Le ruisseau est même pavé, ils ne rigolaient pas les anciens.

Plus on monte, moins ça se découvre. Sous le col, on rencontre une jeune fille et son chien qui redescendent du col. Verdict, "c'est tout bouché".  Merci de l'info mais on va quand même aller au sommet des fois que ça se "débouche".

La suite est splendide, la crête joue avec les nuages, l'Obiou se dévoile par intermittence, c'est féerique.

Bon, c'est pas le tout mais va falloir décoller, et c'est pas gagné. Si la brume s'évacue par moment, en bas ça reste bouché. On patiente, il n'est que 10H30. Soudain ça s'ouvre un peu, vite on déplie. Malheureusement le vent de nord contrarie nos plans. Je propose à Patricia de gonfler face au nord et de courir au sud. Elle n'est pas très chaude de tester ma technique. Toutefois, elle tente, elle court, elle court, elle court et finit 100 plus bas à plat ventre, bon ben ça marche pas ....

On traverse le plateau pour se mettre face au vent qui par moment forcit pas mal. Bonne nouvelle, en bas ça reste découvert au nord, au sud bof et c'est là que se trouve notre attérro.

Je fais un plan de vol à ma douce, déco en nord, contournement de l'arête et gaz vent de cul en vallée pour rejoindre l'attérro parsemé de lignes électrique, élémentaire non ?!!

Une grosse bouffe de nord la recule de 20 mètres, elle met la voile sur la tête, elle avance vers le "trou"... Bingo elle s'envole. Sortie de déco, je vois sa voile faire une belle asymétrique qui me laisse entrevoir son profil (celui de Patricia bien sûr). Je la vois se faire bien brasser même en vallée, ça doit pas être bien agréable. 

Je me prépare à la suivre, mais ... plus rien ne bouge. Je me retourne pour voir les barbulles monter comme des balles en Est. Bon eh bien, changement de plan, voile en boule, je retraverse le plateau.

Un pré-gonflage raté et je me retrouve en vol. Je rase la pente et débouche sur les falaises où je me fais copieusement brasser. Ca tire sévère à gauche, un coup d'oeil et je trouve une branche coincée dans les suspentes, ce qui me fait une belle oreille, bigre c'est le jour. Je tente de défaire celle ci mais nada, c'est bien coincé. 

Plus j'avance plus je suis contré par le nord et plus ça brasse. Je fais une oreille de l'autre côté pour équilibrer la voile et sors de ce mauvais pas. Patricia a réussi à rejoindre notre atterro à Cordéac. Par radio elle me confirme que c'est bien alimenté au sol.

Je finirai par poser avec mon oreille sur place, Ouf.....

Au sol on se raconte notre vol, Patricia évoque sa fermeture en sortie de déco et les grosses dégeulantes qu'elle a prises en nord.

De mon côté je lui raconte mes mésaventures en sud.

Décidément ce vol n'aura pas été simple. 

On en rit en rejoignant le camp garé à Cordéac.

Y a pas à dire, il y a des jours où c'est plus simple que d'autres.


Brume et vol houleux
Brume et vol houleux
Brume et vol houleux

Autres sorties

Date Titre Auteur
19-05-2022

Le Châtel face ouest, retour par le Chalet de Bachillianne

yougs
26-06-2015

Beaucoup de voitures sur le petit parking de Cordéac..;va-t-il y avoi...

Véronique
10-10-2014

A peine passé Grenoble que je me prends la pluie battante, alors que...

Véronique
27-06-2014

Journée bien ensoleillée, mais avec du vent qui a tempéré les arde...

Véronique
09-07-2013

Trajet un peu plus rapide en voiture, je démarre sans les attendre. C...

Véronique
14-05-2013

Départ de Codéac dans la douceur et le ciel bleu. Montée par le s...

Véronique
18-11-2012

La météo mettait du soleil voilé un peu partout,mais c'est grand bl...

Véronique
19-05-2011

Un flacon d'Arnica pur versé sur un pied douloureusement tordu et tou...

Véronique
Identification

Social Media