Cap des Hittes Par l’itinéraire de randonnée

Situation

Bel environnement
  • Altitude départ : 1500
  • Altitude sommet : 2354
  • Dénivelé : 800
  • Temps de montée : 2
  • Temps de descente : 1
  • Orientation : Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle
  • Accès : Peyragudes


Proposé le Michel Pila

Itinéraire

Depuis le parking immense de la station, quitter les pistes et suivre les panneaux ski de randonnée qui vous emmène en marge de la station au dessus du versant ouest du col d’Esquiery.
on passe à côté des gares supérieures de deux télésièges avant de prendre les dernières pentes non équipées du sommet. Il est possible de faire une belle boucle en descendant vers l’Est puis rapidement le nord pour boucler et repeauter pour rejoindre la voiture.  


Commentaires itinéraire

Sortie : Gourmandises et sucreries

Bel environnement
  • Date : 04-04-2022
  • Dénivelé : 1100 m
  • Altitude chaussage : 1500 m
  • Altitude déchaussage : 1500 m
  • Risque avalanche : 1/5

Nous avons quitté Grenoble sous la neige en se disant que nous avions peut-être raté un créneau ski de randonnée. Peu importe, un message de notre ami Pyrénéen tombé dimanche nous informe de la qualité supérieure de la dernière livraison neigeuse, tout aussi généreuse que dans les Alpes semblerait'il. L'accueil dans le Luchonnais est toujours exceptionnel et nous voilà ce matin partis pour une session sucreries dans les montagnes toutes blanchies. En sortant de la voiture de Pierre et Françoise qui nous accompagnent j'ai eu peur, le ciel s'est brutalement couvert et les -7° sont pénibles pour mes petits doigts gelés... Et puis finalement nous sommes passés par dessus les nuages et à partir de ce moment la balade est devenue un enchantement sous un soleil qui réchauffe agréablement.
 
Nous arrivons au sommet du Cap des Hittes en passant par une épaule idéalement située en face des grands sommets des Hautes Pyrénées, le Pic Schrader domine le quartier, mais Nord Nére et Lustou ne font pas pâle figure, le panorama sucré glace au dessus des nuages est fantastique. Alors que je m'extasie devant trois traces sur une pente raide face à nous, JP et ses amis me révèle que ce sont leurs signatures d'hier ! Moi aussi je veux ma part du gâteau, alors nous enlevons prestement nos peaux de phoque pour une descente d'anthologie dans une poudreuse restée miraculeusement légère malgré le soleil de plomb. En bas de la vallée, il ne reste plus qu'à remettre les peaux pour remonter par un autre vallon sur la crête sommitale et retrouver ce panorama sublime.
 
Encore une fois la descente s'avérera délicieuse et quand la couche de sucre devient trop fine pour nos planches, nous rejoignons la piste fermée de Peyragudes afin de terminer la voluptueuse descente sans craindre les cailloux. C'est la première fois que nous skions au mois d'avril dans les Pyrénées et jamais je n'aurais imaginer une neige aussi légère. Par ailleurs, JP m'avait prévenu que la fréquentation de cette balade était excessive, mais en comparaison des Alpes c'est le jour et la nuit, ce ne sont pas les trois petits groupes de sympathiques randonneurs qui font la surpopulation telle qu'on peut la trouver dans nos montagnes du Dauphiné.


Gourmandises et sucreries
Gourmandises et sucreries
Gourmandises et sucreries
Gourmandises et sucreries
Gourmandises et sucreries
Gourmandises et sucreries
Gourmandises et sucreries
Gourmandises et sucreries
Gourmandises et sucreries
Gourmandises et sucreries
Gourmandises et sucreries

Commentaires

Luc
11-04-2022 05:54:56

Excellente ta série de photos !

 


Identification

Social Media