Pics de la Font Sancte depuis Basse Rua,
Val d'escreins

Pics de la Font Sancte depuis Basse Rua,
Val d'escreins

  • Altitude départ : 1781
  • Altitude sommet : 3385
  • Dénivelé : 1604
  • Temps de montée : 04h30
  • Temps de descente : 03H00
  • Orientation : Nord-Ouest
  • Balisage : GR au début, puis balisage jaune jusqu'aux sources de la Font Sancte, puis quelques cairns. L'itinéraire est évident.

Itinéraire

Ce topo concerne l'ascension du seul Pic Nord de la Font Sancte (celle du Pic Sud est plus délicate).


Du parking, suivre le GR remontant le Val d'Escreins le long du torrent. Laisser ensuite le GR qui part à droite vers le col des Houerts et suivre le balisage jaune vers les sources de la Font Sancte. Arrivé à la petite chapelle, continuer tout droit dans le vallon pour arriver au pied du couloir évident séparant le Pic Nord et le Pic Sud. Remonter ce raide couloir au mieux, jusqu'à déboucher au col entre les deux pics. Suivre ensuite sur la gauche l'arrête faitière jusqu'au sommet.


Précautions

Aucune difficulté jusqu'au pied du couloir si ce n'est la longueur. La meilleure période pour remonter le couloir est quand il est encore bien enneigé, soit fin mai ou début juin. Lorsque la neige fond, elle fait place à un éboulis instable très pénible. Prévoir crampons pour le couloir (indispensable), casque à cause des pierres venant du Pic Sud (très fréquent), corde éventuellement utile.


Commentaires difficultés

Longue randonnée demandant de l'endurance. La remontée du couloir final est raide.

Commentaires

Thibault Flahaut
18-01-2009 16:34:16

Le pic de la Font Sancte est une randonnée fleurtant avec l' alpinisme, fin juin-debut juillet presence de neige dans le couloir, crampons ou piolet semblent necessaires, en aout le couloir est plus degagé il faut donc escalader les vires jusqu' au sommet. Pour la descente se placer en haut du pierrier et marcher sur place, on descent sans effort...

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Depuis GUILLESTRE, prendre la direction de la station de ski de VARS. Peu avant d'arriver au premier hameau de VARS, prendre la petite route goudronnée qui part à gauche, direction de Val d'escreins (panneau). Suivre cette route jusqu'au bout, elle se termine par un parking.


Parcours



  • Nb points : 975
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 15.984
  • Dénivelé - : 1577
  • Dénivelé + : 1582
  • Taille fichier : 1 kB
  • Téléchargement


Sortie du 14-08-2009

Les 2 pics depuis le vallon

Après l’avoir tant de fois remise à plus tard, par crainte de la difficulté, j’ai enfin fini par me lancer dans cette rando classée "Randonnée alpinisme F Sup" par Pirovano et Ranc dans leur "3000 sans frontière…" (ma bible), où elle est présentée comme très éprouvante et "à la limite des possibilités d’un randonneur moyen sans corde". Météo prévue idéale, bonne forme (testée peu avant dans la belle ascension de Rocca Bianca depuis St-Véran, mon 40ème 3000 des Alpes du Sud), donc plus d’excuses pour ne pas tenter le 41ème.

Parti de Digne à 5h du mat, je démarre à 7h20 du parking de Basse Rua. Après un début en douceur, le long du Rif Bel, je repère presque aussitôt tout au fond la pointe acérée du Pic N, avec à sa droite le Pic S qui parait (à tort) plus haut et plus massif, et entre les deux, dans l’ombre, le terrible couloir ! Mes craintes se renforcent… mais il en faudrait plus pour me faire renoncer.

Les choses sérieuses commencent après l’oratoire, où trop impatient et inquiet pour mon horaire, je ne ferai pas l’aller-retour à la source de la Font Sancte. La suite, où il faut monter dans de magnifiques chaos de blocs et contourner d’imposants rochers, est un réjouissant prélude à ce qui m’attend ensuite dans l’ascension du fameux couloir. Heureusement aussi, deux bouquetins me ravissent dès le bas du couloir, pas farouches, ils errent dans la pierraille. Je préfère ensuite éviter les quelques rares névés résiduels en rive gauche, car là, pile poil au pied des immenses contreforts verticaux du pic Sud, je craindrais plus encore les chutes de pierres. Je grimpe donc, lentement mais sûrement, plus ou moins en rive droite, malgré des pentes parfois sévères. Mais j’ai tellement l’habitude de ces redoutables pierriers de la Haute Ubaye (la Tête de Moïse ! le Brec de l’Homme !) que somme toute je ne souffre pas plus ici que là dans ces caillasses instables. Par contre la solitude au fond de cet immense entonnoir est un peu  impressionnante, mais on s’y fait… Et quand enfin je vois se rapprocher le haut de ce long couloir, je suis tellement impatient (à moins que ce ne soit la fatigue ?) que j’oblique trop tôt vers la gauche, et finis par me retrouver vers 3340m sur un joli promontoire face au vide… mais nettement en-dessous du vrai sommet ! Reste donc plus qu’à rectifier le tir, ce que je fais sans trop de difficulté, et me voici enfin, une demi-heure après, au relais, puis au vrai sommet.

Il est juste passé 13h, c’est l’heure du pique-nique bien mérité, mais auparavant je ne résiste pas à un premier tour d’horizon, absolument fabuleux. Ce n'est qu'après avoir à peu près reconnu mes sommets préférés que je m’assieds et ouvre mon sac. Une fois le festin avalé, je reprends mes repérages, j’affine, je présume… Mais au bout d’une heure de jouissance du sommet, assez joué, il faut redescendre !

Et c’est reparti en sens inverse, sans trainer ni presser le pas, prudence oblige. Pas d’erreur cette fois, et maintenant on profite des caillasses (petit jeu bien rodé). A mi-pente, tiens, quelqu’un ! Ma première (et dernière) rencontre du jour ! Seul lui aussi, il monte rive gauche, pour profiter des quelques névés je suppose, d’un pas lent, tout courbé vers l’avant, il a l’air de souffrir… Trop loin de moi pour qu’on cause, donc on se salue par grands gestes, puis chacun reprend qui son chemin de croix, qui sa glissade voluptueuse. Et je finis ainsi bel et bien par me retrouver au pied du couloir, puis au fond du vallon, puis à l’oratoire (plus envie de monter jusqu’à la source) et enfin à Basse Rua, à 18h10, quand même. Quelle rando fabuleuse, inoubliable, à ranger parmi mes plus belles, et finalement pas si difficile que ça, mais rude, exigeant une bonne endurance… Et voilà, l’affaire est dans le sac !

Photos de la sortie


  • Horaire : 9h30
  • Dénivelé : 1604 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
08-09-2017

Nous partons à 7h20 du parking du Val d'Escreins. À 9...

12 Christian Delale
24-08-2016

Périple fabuleux

13 Nicolas CHAPPEL
18-08-2014

Départ 1h30 du parking pour un lever de soleil ! Un groupe de bo...

1 GLaG
04-06-2006

Après une marche d'approche un peu longuette, nous voilà au pied du...

Dédette

Identification

( ) bivouak.net

Social Media