Le Châtel (Bonnet de Calvin) par la face
ouest

Le Châtel (Bonnet de Calvin) par la face
ouest

  • Altitude départ : 860
  • Altitude sommet : 1937
  • Dénivelé : 1077
  • Distance : ? km
  • Temps de montée : 2h30
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Pancarte jaune et traces jaunes enbas
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire accès

Depuis l'atterro de la Grange Haute, rejoindre le hameau de Menglas. Prendre la piste balisée jaune direction "Pierre des Sacrifice". Rejoindre le parking (fin de la piste carrossable accessible depuis le hameau de Verdier). Suivre le balisage (sentier et piste alternés) qui monte vers les barres rocheuses et les contourne par des vires avant de déboucher sur le plateau herbeux (1850m décollage possible : E, N, W). Le sommet se trouve au sud, 100m plus haut.

Itinéraire vol

Atterro : Déco : En herbe, toutes orientations. Sans difficulté. la meilleure orientation du sommet est le déco Ouest, en Est faire 100m vers le nord, c'est moins raide! Bonus : Une petite [url=http://vimeo.com/78458041#]vidéo[/url] de ce vol rando par Olivier

Précautions

Les barres rocheuses génèrent des turbulences par conditions thermiques.


Commentaires difficultés

aucune
5.0/5 (1 vote)

Topo créé le :

Mens


Hébergement(s) associé

Situation




Sortie du 12-04-2015

Romarin au Bonnet de Calvin

La glaciale face nord du Grand Ferrand

Malgré la blancheur des sommets, une tentative au Bonnet de Calvin ne semble pas trop excentrique compte tenu de l’exposition sud des dernières pentes. En plus en arrivant à l’aéroport de Menglas, la vue le Bonnet de Calvin est rassurante, la neige semble avoir déserté ce sommet. Il reste bien quelques petits névés sur le sentier dans la forêt, mais rien en comparaison de ce que l’on peut voir en Chartreuse. Apres la jolie sortie d’hier et une trop courte nuit, les jambes rechignent à la tache et il faut bien le long kilomètre de faux plat montant pour mettre en route la carcasse. Comme exactement il y a un an, les plaques de neiges sont toujours aux mêmes endroits, elle est dure comme du bois. La seule inquiétude c’est de tomber sur une accumulation de coulée sur le sentier quand celui-ci passe au dessus de la falaise.

Finalement mes craintes s’avèrent infondées puisqu’il n’y a qu’un seul tas de neige à un endroit exposé mais heureusement soutenu par des arbustes qui rassurent. Ça passe les doigts dans le nez et, à n’en pas douter avec ces températures, y va pas faire long feu le bouchon. L’air est calme et les températures douces, la montagne est enveloppée de saveurs et si ce n’est peut-être pas du romarin, c’est forcement une plante aromatique qui en est la cause. Après une petite pause au col de la Brèche dont l’altitude est précisément 1770 (date de naissance de l’immortel Beethoven*), il faut repartir vers le haut. Les trois passages techniques sont secs mais pas les paillassons de neige fondante qui les précèdent… il s’agit de bien taper les pieds sur les premiers cailloux pour enlever de la semelle le gras accumulé pour se garantir d’une funeste glissade. L’arrivée au sommet est toujours aussi magique, la dernière portion débonnaire sur ce long promontoire juste après le raidillon est onirique. Beau belvédère en vérité puisqu’il est au centre des immenses plaines du Trièves, alors qu’au sud jaillissent les abruptes parois glacées du Dévoluy. Et tout au fond à 360° des montagnes insolentes aux reliefs acérés forment un fond de décor telle une couronne sertie de brillants.

On y resterait bien des heures mais la brise parfois capricieuse me rappelle à l’ordre. Il est 11h et les premières ascendances viennent troubler la quiétude des lieux. Il est temps de déplier la voile car dans une heure les vents risques de compliquer singulièrement la préparation de la voile. Après avoir longuement hésité sur l’orientation optimum, les drapeaux à prières tibétain qui flottent en haut du mat me montrent la porte de sortie, direction le décollage Est 100m au nord du sommet. En plus les derniers névés me fournissent le matériau nécessaire au bon calage de la voile dans cette brise inconstante.

L’envol est une formalité, le début du vol décevant. C’est désorganisé, les ascendances se mettent en place dans une joyeuse pagaille… très peu pour moi. Par un long détour circulaire je contourne la montagne et bascule sur le versant Ouest. On pourrait croire que c’est foutu pour les thermiques, hé bien pas du tout, plus loin, les petites buttes boisées des avants reliefs suffisent à réveiller l’air qui proposent des bulles toniques tout le long de la belle descente vers Menglas. La trajectoire prend donc l’aspect d’un parcours au profil de montagnes russes, comme à la foire. C’est une succession de tire-bouchons entrecoupés de raides descentes à la sortie du pétard. Plusieurs fois j’ai bien cru que je n’arriverais pas au terrain mais à chaque alerte, une bulle a contrecarré la chute, sans angoisse cependant puisque les terrains de secours sont légions.
Atterrissage à coté de la flamme plantée le matin même. Mon posé suscite l’enthousiasme de quelques joggeuses en plein effort dans une campagne vibrante de chaleur… 11h45, il est temps de rentrer.

* Immortel par ses œuvres inoubliables évidemment

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h30
  • Dénivelé : 1077 m
  • Temps de vol : 25 m
  • Plafond max : 1950 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
24-08

Retour à la montagne

14 Michel Pila
07-07

Depuis Cordeac

11 Michel Pila
14-07-2018

En partant de Cordéac

8 Michel Pila
06-05-2018

courant d'air sur un matelas de crocus

17 Bipbip
21-04-2018

Droit dans le soleil

13 Michel Pila
24-06-2017

Toute la beauté du monde

11 Michel Pila
10-06-2017

un coin ou je vais plus souvent en VTT qu'avec mon rappe-la-pente ....

4 Bipbip
09-04-2017

Il faut se rendre à l'évidence

9 Michel Pila
17-12-2016

S'affranchir de la pesanteur !

5 Michel Pila
04-06-2016

Une éclaircie providentielle !

7 Michel Pila
22-06-2014

Contrairement à hier, la météo étant bien meilleure que prévue, l...

3 Michel Pila
06-04-2014

Le faisceau des possibilités aujourd'hui est réduit, la preuve ? Lou...

6 Michel Pila
17-08-2012

Montée dans une relative fraicheur non par la pierre des sacrifices m...

>tof
02-08-2012

La cime semble bien éloignée de l’atterrissage mais le sentier mon...

9 Michel Pila
05-10-2008

Découverte du site pour tous les 3. Déco à 14h00 après la montée...

1 guy L
29-09-2006

Une bonne frousse ! Suite au mouvement de grève il m’a fallu m...

6 Michel Pila
15-05-2004

Début d'un petit périple de 4 jours dans cette superbe région du tr...

2 francky

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media