Orionde depuis le Pont de la Betta.

Orionde depuis le Pont de la Betta.

  • Altitude départ : 1300
  • Altitude sommet : 2041
  • Dénivelé : 750
  • Temps de montée : 2h00
  • Temps de descente : 1h
  • Orientation : Nord-Est
  • Balisage : GR
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Pont de la Betta > suivre les panneaux > à la sortie de la forêt, dans l'alpage, on laisse à sa gauche le sentier qui mène au Lac de Crop pour prendre celui de droite qui amène à Orionde.

A lire
  • Belledonne pour tous par Pierre Pardon. Référence : topo 61 page 80 proposé par Luc

Commentaires

Geoffroy Rémi
04-04-2014 16:16:51

Pour les non-Grenoblois en particulier qui (comme moi) découvriraient Orionde pour la première fois, notamment en hiver (disparition de toute trace sous la neige...), je rajoute ici qq informations complémentaires au topo ci-dessus (suite à ma rando du 2.04.2014). Déjà, au départ, bien repérer la piste à droite du parking 1300 qui descend puis remonte au pont de la Betta ; là, ignorer le premier poteau "Pont de la Betta", passer le pont et quitter au nouveau poteau "Pont de la Betta" la direction de Pré Marcel pour suivre à gauche celle du "Lac de Crop" (panneau, montée raide vers le sud). Au croisement d'une large piste presque horizontale, la prendre à droite (sud-ouest). Plus haut (1410), on aboutit à une passerelle sur le ruisseau de Crop. Le plus simple me parait de la franchir (amusant si beaucoup de neige !), et de poursuivre à gauche, donc rive gauche, la remontée du vallon. Bientôt on voit s'ouvrir devant soi une vaste combe bien dégagée mais raide, qu'on remonte au mieux toujours dans la même direction sud-ouest. Vers 1650, sous une impressionnante masse rocheuse, quitter l'axe du vallon et obliquer franchement à droite (la pente s'adoucit !). Vers 1750m, tirer progressivement à gauche, et continuer plein ouest. Orionde apparait alors là-haut au fond. La voie "normale" (d'été ?) contourne semble-t-il cette montagne par la droite, en remontant jusqu'à la crête qu'il faut suivre ensuite vers le sud (plutôt en versant ouest) jusqu'au sommet. Mais lors de notre randonnée raquettes de ce début avril 2014, au vu des quelques coulées sur ces pentes, nous avons préféré contourner la montagne par la gauche, en visant puis en remontant le (raide) Col du Rafour au sud, qui nous a paru plus sûr. De ce col, on tire alors à droite sur la crête : le sommet est tout près !


Topo créé le :

A Brignoud, prendre la D528 qui passe par Laval, continuer jusqu'au hameau de Prabert puis prendre la route du Pré de l'Arc. BLa remonter jusqu'au parking qui fait intersection avec le GR 549 (alt. 1300 m). Le GR vous attend derrière la barrière que vous laisserez libre d'accès.


Situation




Sortie du 02-04-2014

La passerelle 1410

Orionde ? Bof, une balade facile, une promenade « pour tous » ! Oui, peut-être, mais à raquettes, c’est une autre paire de manches ! À commencer, pour ceux qui comme nous y vont pour la première fois, par l’absence de tout repère après le panneau du pont de la Betta : plus de sentier, plus de balisage, plus de panneau : de la neige, encore de la neige, toujours de la neige ! C’est très beau, mais pour l’orientation, c’est pas gagné… Restent plus que les traces de ski dans la poudreuse… mais en tous sens, évidemment, disons que ça aide… un peu !

Donc nous voilà partis, un peu avant 10h, sous un ciel d’abord voilé mais qui ne tardera pas à virer franchement au bleu, du parking du pont de la Betta, bien accessible à présent en voiture. On descend à droite vers le pont, on le franchit, et on voit la direction « Lac de Crop » (merci le panneau). On chausse aussitôt, la neige commence ici en continu et ne nous quittera plus de la journée, une bonne neige épaisse et qui porte… un peu, avec une tendance perverse à bien s’enfoncer sous nos pas surtout dans les pentes raides (dont la montée ne sera donc pas une sinécure).

Et des pentes raides, il y en aura. D’abord tout de suite sur le chemin qui monte en forêt jusqu’à la piste (mais c’est pas long, et la neige est encore bien tassée), puis à nouveau au-dessus de la passerelle sur le ruisseau de Crop, dans la combe qui grimpe à découvert rive gauche du ruisseau (et là c’est du sérieux, ça dure et c’est bien pentu, on monte alternativement en lacets ou droit dans la pente, comme on le sent…). Quand arrive enfin le haut de la combe sous la paroi rocheuse, le virage à droite est le bienvenu, la pente se fait peu à peu moins raide.

Au débouché sur un replat, on arrive enfin sous Orionde (que je reconnais d’après les photos vues sur bivouak la veille), bien calé là-haut devant nous dans sa blancheur immaculée… enfin, façon de parler, car une belle et longue coulée s’échappe de son flanc droit (nord-est), justement au-dessus du couloir où, d’après les topos, on doit passer pour accéder à la crête (et il y en a une autre encore plus à droite)…

Petite concertation : on décide rapidement de renoncer à la voie « normale » et de tenter quand même l’ascension par le col à gauche (sud) du sommet, qui s’avèrera comme je le verrai après coup être le col du Rafour. Il est labouré par de nombreuses traces de skieurs, et vu d’ici ne parait pas trop pentu ; on espère juste qu’après on aura facilement accès au sommet ?

On découvrira rapidement qu’une dernière et rude épreuve nous attend, car les pentes menant au col sont encore plus raides que les précédentes ! On se relaie alors encore une fois pour faire la trace, moyennant quoi notre petite troupe bien homogène se retrouvera vers 13h au cairn sommital d’Orionde, un peu épuisée mais très contente de la fin (provisoire !) du voyage dans ce coin sauvage et fascinant de Belledonne.

Les lointains sont gris et brumeux, mais on distingue bien néanmoins la Chartreuse, le Vercors, les Bauges… Pour le pique-nique, le vent glacé qui souffle au sommet nous ordonne de redescendre rapidement dans la combe. Là, à bonne distance du bas des coulées, on se requinquera au soleil sur un petit promontoire neigeux.

La descente sera en fait un petit régal dans la neige profonde, où nous évitons tant que faire se peut nos propres traces de montée et celles des skieurs (mais on n’aura rencontré personne aujourd’hui dans ces pentes du bout du monde !) pour fouler la neige encore vierge…

Superbe découverte que celle de ce « petit » sommet d’Orionde, que personne ne connaissait et qui sera sans doute pour nous l’un des meilleurs souvenirs de l’hiver 2014…

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h00
  • Dénivelé : 750 m
  • Altitude chaussage : 0 m
  • Altitude déchaussage : 0 m
  • Risque avalanche : 0/5
  • Participants : Dominique, Eliane, Jean-François, Monique, Odette, Sarah

Autres sorties

Date Titre Auteur
15-09-2019

Envie de myrtilles !

2019 est incontestablement une ann&eac...

2 Greg_
03-10-2018

Orionde par le Pont de la Betta

nicovm
26-11-2016

Route en bon état et ouverte jusqu'au parking. Pas de neige au dépar...

5 grospapa
11-10-2006

Un petit sommet sans aucune difficulté qui offre une vue circulaire...

Ganesh
22-05-2005

On n'aurait pas parié sur le soleil aujourd'hui. Sympa cette ballade,...

3 sylv'
05-12-2004

A 1200m, la route est enneigée jusqu'au parking. Mais ça passe. C'es...

1 Luc
20-06-2004

Départ du parking à la cote 1336 et arrêt au habert des Jarlons....

Stephane

Identification

( ) bivouak.net

Social Media