Rocher du Playnet par la "piste bleue" du
Purgatoire, retour par le Grand Pot

Rocher du Playnet par la "piste bleue" du
Purgatoire, retour par le Grand Pot

  • Altitude départ : 1350
  • Altitude sommet : 1994
  • Dénivelé : 750
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Descendre vers le sud par des pistes pour gagner en 20mn la vaste prairie de Darbounouse. Après avoir traversé la moitié de l'espace, suivre vers l'est le GR91, direction Carrette. Après un peu moins de 2km, au niveau d'une clairière, prendre à droite la sente du Rey Blanc *.
Arrivé au bas du pré du Rey Blanc **, longer sa lisière sur la droite (sud). Découvrir alors le départ très discret de la fameuse "piste bleue", matérialisé par deux petits cairns. Un autre indice : elle débute en légère descente dans les bois. Dans un premier temps, vu l'état du tracé, il faut bien être attentif aux cairns et à de vieilles marques bleues pour éviter de s'égarer. Elle finit tout de même par être mieux visible après 10mn de marche, puis par rejoindre un bon sentier dans un pré. Le balisage bleu, curieusement rajeuni, nous amène inéluctablement au coeur du Purgatoire où pots, lapiaz et pins à crochets se mèlent pour créer un superbe mais inquiétant décor. Notre itinéraire, par conséquence, devient plus tortueux et n'hésite pas à redescendre pour éviter les secteurs les plus scabreux. Arrivé à une zône herbeuse près des crêtes, la sente est de nouveau plus discrète ainsi que le marquage bleu. Et à une bifurcation peu évidente à déceler (vieilles inscriptions bleues sur rocher, représentant une flèche et une habitation), descendre la trace de gauche traversant une cuvette et un court défilé. A noter à proximité une autre inscription à moitié effacée indiquant la direction du pas Morta. Poursuivre ensuite sur la gauche afin de grimper un couloir d'herbes et de caillasses (les marques bleues ont cette fois bel et bien disparues). Après une courte traversée horizontale, les cairns nous indiquent ensuite de monter à flanc dans les éboulis pour gagner enfin le pas Morta (panneau du parc).
S'engager alors vers le nord en suivant des traces en contrebas des crêtes, puis grimper à la plus haute des tours du Playnet pour le large panorama (cairn). Une bonne sente redescend ensuite au pas Ernadant (panneau du parc).
Descendre ensuite un excellent sentier direction nord-ouest. Il traverse la prairie du Grand Pot puis un collet pour enfin se terminer à la cabane de Carrette . Le GR91 nous ramène ensuite en toute tranquillité à Darbounouse.

* Si on arrive à un scialet, indiqué sur la carte et protégé par des rambardes, c'est qu'on est allé trop loin. Il faut alors revenir sur ses pas durant 2mn pour trouver le départ de la sente.
** Du haut du pré, d'autres itinéraires s'aventurent dans le Purgatoire. Se référer aux sorties de Fabi, Philippe et Geba, ainsi qu'à www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=7918&id_sport=2.

Précautions

La traversée du Purgatoire exige une bonne visibilité. Les points d'eau sont inexistants dans tout ce secteur.


Commentaires difficultés

La seule difficulté de cette virée au Purgatoire est d'être attentif au tracé parfois peu évident de la "piste bleue". Dénicher son point de départ n'est également pas aisé. La traversée des lapiaz rencontrés se fait sans problème.

Commentaires

éric vb
01-07-2013 16:04:18

Dans ce cas, ne serait-il pas plus intéressant de regrouper tous les itinéraires, sorties, commentaires du Purgatoire et des Erges dans un topo global ? Mais bon, bonjour le boulot... :wink:

ced
01-07-2013 14:12:32

Bon bon, c'est moi qui l'ai mis. Mon idée était tout de même de les mettre sans créer un nouveau topo car il y a trop de portions hors sentier, mais d'un autre côté je me suis dit que ça pouvait toujours intéresser quelques uns qui sauraient faire la différence. Mais ton argument n'est pas faux non plus : quelqu'un qui ne connaît pas et s'y engagerait sur cette base se planterait encore plus. Je nettoie tout ça.


éric vb
01-07-2013 13:53:15

Je tiens à signaler que le tracé cartographique que l'on peut visualiser sur le topo ne correspond en rien à celui de l'itinéraire crée. Il vaut mieux donc éviter de créer la confusion dans ce terrain des plus chaotiques, donc des plus sensibles, que sont le Purgatoire et les Erges. :evil: PS : Je ne suis pas l'auteur du tracé, d'où mon mécontentement.


éric vb
03-09-2009 14:08:40

Mam
Merci d'avoir décrit cet itinéraire.
Mais je t'en prie :wink:
Mam
Il y a 2 ou 3 ans, j'ai emprunté une sente(+ ou-) cairnée qui démarre à l'extrémité Sud-Est de la prairie de Darbounouse et qui permet de rejoindre la barrière Est à proximité du Pas Etoupe. Et comme toi, ligne de crêtes j-> au pas Ernadant. Mais le patou du berger de Darbounouse défendait bien son troupeau et nous a obligé à faire des écarts, ce qui ne rend pas l'itinéraire simple dans ces lapiaz. Bonne visibilité ( même si les "points hauts" sont rares pour se repérer)ou GPS s'imposent; mais ambiance d'Enfer !!! dans ce coin sauvage des hauts-plateaux.
Aaah les patous de Darbounouse! L'enfer n'était pas du côté du Purgatoire ce jour de juillet 2004 où j'ai rencontré l'un de ces charmants toutous s'approchant dangereusement de mes bijoux de famille en grognant, sous pretexte que je m'étais un peu trop approché du troupeau . Bref, il faisait son boulot avec tout simplement un excès de zèle. Concernant la sente que tu cites, elle s'appellerait dans la littérature la draille des Bergers.

montagne-a-vaches
02-09-2009 21:32:54

Très joli récit en lien ! Dommage qu'il n'y ait pas de photos...(quoique...)


Mam
02-09-2009 18:30:52

Merci d'avoir décrit cet itinéraire. Il y a 2 ou 3 ans, j'ai emprunté une sente(+ ou-) cairnée qui démarre à l'extrémité Sud-Est de la prairie de Darbounouse et qui permet de rejoindre la barrière Est à proximité du Pas Etoupe. Et comme toi, ligne de crêtes j-> au pas Ernadant. Mais le patou du berger de Darbounouse défendait bien son troupeau et nous a obligé à faire des écarts, ce qui ne rend pas l'itinéraire simple dans ces lapiaz. Bonne visibilité ( même si les "points hauts" sont rares pour se repérer)ou GPS s'imposent; mais ambiance d'Enfer !!! dans ce coin sauvage des hauts-plateaux.


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Au sud de la prairie d'Herbouilly, quitter la D221 pour suivre au sud la route forestière de Roybon. Se garer près de la barrière coupant la piste à la circulation automobile.


Hébergement(s) associé

Situation




Sortie du 24-06-2013

hors topo

Commentaires

ced
18-06-2014 14:18:58

Bonjour, Un intervenant m'avait fait remarquer -à juste titre d'ailleurs-, que ces balades n'avaient finalement plus rien à voir avec le topo initial. Du coup oui j'ai tout enlevé. Cela dit, tu peux à peu près tout retrouver sur cette page : http://cedricleclercq2.free.fr/accueil_lesrandonnees_purgatoirejuin2011.htm Le texte doit être le même, et à peu de choses près aussi les photos. :wink:

raphus
18-06-2014 10:32:56

Bonjour ced, Je vois que tu as retiré les détails de tes explorations de ce topo. Les as-tu déplacé ailleurs (mais où ?) ou complètement retiré du site ? C'est dommage car on perd pas mal d'infos du coup. Je les avais survolé à l'époque et elle complétait bien les explorations de geba sur son site.


ced
01-07-2013 08:43:10

OK merci je vois en gros (il me semble que vous en aviez parlé avec Gérard dans le long fil sur le sujet).

scal
30-06-2013 23:54:09

Bonsoir Cédric effectivement il existe bien un itinéraire à peu près cairné qui part légèrement au Nord du pt 1671 et remonte à l'Est de la petite éminence 1814 pour replonger au Pot2 et à la ruine que tu avais trouvée en fait le secteur dont je parlais se situe un peu plus bas, au niveau de la jonction entre le sentier issu du Pré du Rey Blanc et la piste Bleue. C'est une zone de découvert [edit : figurée sur la carte au dessus du 'r' de Purgatoire ] dominée par une jasse ruinée où passe cette sente, il me semblait logique qu'elle puisse conduire au Pot du Rey Blanc en s'élevant un peu puis en gardant la courbe entre les points 1652 et 1646 sur le terrain elle s’élève bien mais ensuite j'ai perdu le file dans des lapiaz trop marqués ; coté Pot du Rey Blanc, depuis le talweg de la fontaine Gravianelle j'ai aussi trouvé des traces à partir d'une des charbonnières mais là encore je n'ai pas trouvé la suite...


ced
30-06-2013 20:32:24

scal
j'ai pu suivre entre-autres, une trace sur plusieurs centaines de mètres du haut de la piste Bleue en direction du Pot du Rey Blanc mais je l'ai perdue ensuite dans les lapiaz, à suivre...
Tiens ça m'intéresse bien car j'avais justement cherché à relier logiquement le haut de la piste bleue (disons au point 1671) au Pot 2. Ta sente passait à l'est ou à l'ouest de l'éminence 1814 ? (à l'ouest je trouve vraiment la zone complexe et pénible alors qu'à l'est on circule mieux sur quelques beaux lapiaz, avec en prime une ligne de cairns qui descend du pas Morta vers la ruine du Pot 2). Chouette autrement pour les tritons, c'est sûr que là ils sont peinards !! Merci pour le retour en tout cas ! :)


scal
30-06-2013 19:19:47

François
As-tu d'autres surprises à dévoiler ???
Hello François :) comme c'est le début du printemps il y avait pas mal de choses à voir mais la principale surprise a été la présence d'au moins 25 Tritons Alpestres dans l'impluvium au croisement de la piste des Charbonniers et de la piste Bleue. J'ai fait une vidéo nettement meilleure que cette photo : avec la végétation qui n'est pas encore bien partie c'est aussi propice pour repérer et suivre les anciennes sentes ; ainsi j'ai pu suivre entre-autres, une trace sur plusieurs centaines de mètres du haut de la piste Bleue en direction du Pot du Rey Blanc mais je l'ai perdue ensuite dans les lapiaz, à suivre...
geba
Bien loin du Vercors, perdu entre le Chablais et les Aravis, je pense aux Alpes du Sud moins enneigées.
ça a aussi du bon de s'expatrier et il me semble que cela ne t'empêche pas de réaliser de belles sorties :) sur les plateaux il y a encore un peu de neige dans les pots ou quelques diaclases ; les températures étaient encore fraîches ( la condensation givrait dans mon abris ) et au bénitier de Goupil il m'a fallu bien 3/4 d'heure pour briser la glace et faire à peine 1,5 litre d'eau !


geba
30-06-2013 18:39:05

Bonjour Pascal, Merci de tes précisions et aussi de nous faire rêver. Bien loin du Vercors, perdu entre le Chablais et les Aravis, je pense aux Alpes du Sud moins enneigées. Ce midi, j'entendais des gens d'ici : "Dire que début août, l'été sera fini et la neige pourrait recommencer à tomber". Au dessus de 1600 mètres, les névés sont encore impressionnants et des corniches ne sont pas encore descendues (Tête d'Aufférand - Pointe des Deux Heures). À bientôt.


François LANNES
30-06-2013 18:18:00

. Superbe cette photo ! Du coup, on se prend à "explorer" le reste de la première image pour vérifier si l'on n'a pas laissé passer un autre détail remarquable, une autre Aurore par exemple... Pour mon compte, je ne suis sûr de rien. As-tu d'autres surprises à dévoiler ??? .


scal
30-06-2013 18:11:07

Bonjour et salut Gérard :) c'était juste un clin d’œil à cet entomologiste célèbre, un maître des champs qui aimait partager et donner le goût du savoir je crois que le mieux pour le découvrir c’est encore de lire ces quelques extraits où il relate différents épisodes de son existence. C’est une figure particulière dont le style est un délicieux mélange de rigueur, d’humanité et de poésie ! Si affinité il faut alors parcourir ses "Souvenirs Entomologiques" à la manière des papillons en butinant les chapitres dans un beau désordre ( il existe une excellente édition papier en deux volumes, collection Bouquins chez Robert Laffont ) du coup il m’arrive parfois de me trouver à plat ventre ou quatre pattes :D ces derniers jours entre Erges et Purgatoire cela a donné ce genre de situation : mimétisme étonnant de l'Aurore sur une Myrrhe Odorante détail


geba
26-06-2013 15:29:32

scal
J-H Fabre au milieu des Erges
Faudrait que tu nous en dises un peu plus. Faire saliver les copains, c'est bien. Mais les laisser sur leur faim… À bientôt, Scal et Cédric, à travers les Erges ou le Purgatoire, cette automne.


ced
26-06-2013 08:44:20

scal
(*) par exemple lire J-H Fabre au milieu des Erges donne à ces heures sauvages une saveur toute particulière :)
Je ne connais pas, mais du coup je vais me renseigner !


scal
26-06-2013 00:29:19

l'oubli de la tente : un acte révélateur ? :D j'ai l'impression que dernièrement le concept de randonnée légère gagne du terrain... et t'as raison, c'est bien sympa de temps en temps de se balader là-haut à son gré tout seul ; pour ma part outre l'exploration de quelque secteur, je vais passer une partie de ce temps à bouquiner (*) et l'autre avec l'APN d'une main et un manuel de reconnaissance des fleurs dans l'autre (*) par exemple lire J-H Fabre au milieu des Erges donne à ces heures sauvages une saveur toute particulière :)


ced
25-06-2013 21:59:14

Et puis tu as vu, je suis même devenu un randonneur ultra léger par la force des choses (le pire c'est qu'en bouclant le sac, j'ai été frappé de voir à quel point je resserrais les lanières et je me suis dit "quelle différence entre les affaires d'été et celles d'hiver")... Et puis un dernier truc : content car c'est quasi la première fois que j'allais seul dans les Erges (à chaque fois j'y suis allé en suivant Gérard ou toi) et ouf, j'ai quand même bien retrouvé les sentes (et c'est finalement aussi assez plaisant d'avoir à deviner les parcours et choix d'orientation seul).


scal
25-06-2013 19:03:24

Hello décidément Cédric tu n'as pas de chance... en tout cas ton bivouac est super sympa, d'ailleurs je vais y faire un tour pendant ces 2/3 jours, au moins pour constater que le soleil n'a pas déserté les lieux :D


ced
25-06-2013 09:23:51

Merci ! Pour Mav : en gros les zones paumatoires sont surtout assez bas, quand la végétation est dense, le terrain très chaotique et que tu n'as aucune vue pour t'orienter. Plus haut ça devient pas mal plus simple : moins de végétation, tu vois les crêtes et de toute façon tu peux passer à peu près partout (mais le gros intérêt de trouver une sente des charbonniers est que les anciens étaient malins et ces sentiers exploitent au mieux les facilités du terrain : bien plus facile d'avancer dans un talweg herbeux que sur des lapiaz fracturés et acérés). Donc tout ça pour dire que mon parcours nocturne était sur les hauteurs donc sur les portions plus simples (du reste sur le bas je ne sais pas si j'oserais car je craindrais vraiment les ponts de mousse sur les scialets comme dans la combe Morta). Qui plus est j'étais déjà passé là il y a deux ans donc il me restait des souvenirs, et enfin je prends aussi le GPS qui reste un bon allié dans ces coins.


geba
25-06-2013 07:05:16

Merci Cédric, tu réveilles de bons souvenirs. J'espère bien remettre les pieds pat là haut cette automne…


montagne-a-vaches
24-06-2013 22:15:58

Dis voir, comment tu fais pour t'orienter au crépuscule dans ces lieux paumatoires ? GPS ? Carte ? 6ème sens ?



  • Horaire : 8h
  • Dénivelé : 800 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
04-10-2014

Nous avons suivi le topo jusqu'au Pré du Rey-Blanc. Pas de problème...

grospapa
29-08-2013

Curieux, mais pas trop envie sans Gps, je continue après l’Abri de...

16 patrice.v
03-02-2013

hors topo...

5 ced
20-07-2012

hors topo...

ced
27-10-2011

hors topo...

ced
24-07-2011

hors topo...

ced
01-07-2011

hors topo...

ced
17-06-2011

hors topo...

ced
15-06-2011

Nos sommes retournés au Purgatoire aujourd'hui, Geba et moi: partis d...

7 Philippe Mahieu
12-06-2011

hors topo...

ced
07-07-2010

Ce purgatoire éveille décidément bien des convoitises....Voilà don...

14 Philippe Mahieu
06-07-2010

je propose une variante (volontaire et involontaire) à ce topo. Invol...

FABI
01-09-2009

La traversée des Erges et du Purgatoire en "free style" est parcourue...

2 éric vb

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media