Col du Mont depuis Arbin

Col du Mont depuis Arbin

  • Altitude départ : 290
  • Altitude sommet : 1014
  • Dénivelé : 760
  • Temps de montée : 2h
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Sud-Est
  • Balisage : Suivre les pancartes.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire accès

D'Arbin, suivre tranquillement les pancartes. La première indique 3h de montée, ne vous fiez pas à l'horaire, Cinq cent mètres plus loin une seconde indique 1h30!
Le sentier passe par la Vierge noire, toute blanche, au milieu des Vignes. Et très vite, on quitte cette fournaise pour suivre un petit sentier emmitouflé dans les buis, les chênes. Quelques portions plates, agrémentées de bonne montées, font que ça avance sévère!

Au col du Mont, une petite prairie sur la gauche, premier plat depuis Arbin! Une belle aire de pique-nique...

On poursuit le sentier en direction "Sur le Mont" sur deux cent mètres environ où, une pancarte "Col de Marocaz / Le Lac" vous fera tourner à droite. On suit cette piste, et sente sur 500 mètres où de vastes prairies vous accueillent et là, sur la droite, entouré de barbelé, www.bivouak.net/gps/waypoint.php?id_wpt=4143&id_sport=16... à se demander s'il existait! Peut-être d'ailleurs le déco le plus méridional des Bauges?

Le tour de la propriété est vite effectué. Trois lignes de barbelés, deux biroutes, et peut-être deux cent mètres carrés de pelouse. Bein voilà, y'à plus qu'à! Et si y'a foule, vous pourrez patientez par une belle sieste dans la prairie derrière...

Itinéraire vol

. . Déco impressionnant (pour moi en ce début mai 2012!). Peu vaste et biensûr, c'est cette cassure, qui domine la vallée, qui fout le tourni! Mais comme ces herbes semblent bien aérées, il y a sans doute rarement à courrir ici... . Du plouf aux voyages, en passant par des beaux soaring au-dessus des forêts. Je pense tout est possible à ce déco. . Atterro en vallée : plutôt rurbain! Il reste encore quelques jachères sans usines en-dessous d'Arbin. Un peu plus loin vers MontMélian, de vastes atterro. A Arbin, entre les vignes, mais je ne suis pas sur cela plaise au vigneron (bien assurer l'affaire...).

Précautions

Bastion sud des Bauges. Trois vallées en-dessous qui se rejoingnent. La soufflerie doit vite s'emporter par ici. A surveiller!


Commentaires difficultés

Décollage impressionnant, une quinzaine de mètres d'une petite pelouse pour la course d'envol, entourée de barbelés, puis c'est la cassure et l'envol!
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Montmélian > Arbin. Se garer dés vous voyez une place, le village n'est pas gros. Inutile de prendre la petite route qui file dans les vignes, elle est petite...


Parcours


  • Nb points : 242
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 3.449
  • Dénivelé - : 772
  • Dénivelé + : 10
  • Taille fichier : 7 kB
  • Téléchargement


Sortie du 06-04-2013

3h c'est trop! et le ciel qui ne s'ouvre pas

Devant l'incertitude du temps, j'opte pour une balade pédestre que je ne connais pas, c'est toujours amusant de découvrir un itinéraire. Après avoir arrêté les essuie-glaces à Poncharra, l'espoir renait à Montmélian.... le ciel se déchire par endroits, oh rien de définitif cependant assez pour prendre la voile sur le dos. Il n'est pas sur que je fasse la boucle prévue, peut-être le retour par les airs sera possible.

Alors que je m’apprête à prendre un raccourci à travers champs, un jeune grand-père m'apostrophe :
- Vous allez voler ?
- Oui si le temps le permet ! Vous connaissez le site ?

Heureusement pour moi, il m'en fait une description détaillée car ce matin dans le brouillard bas et poisseux, j'avoue ne pas avoir imaginé un instant que cela pouvait voler, je n'ai donc pas révisé le topo de Luc. La promenade est charmante parmi les buis malgré la pente du sentier bien raide par endroits. Le plafond nuageux qui occultait toute la crête semble monter en même temps que moi. Au Col du Mont la brise est faible quoique mal orientée, elle vient du nord. Il est amusant de noter la présence de névés malgré l'altitude modeste !? Je trouve facilement le site, effectivement il est exigu et mérite bien sa cotation, surtout dans les conditions actuelles. Certes le soleil filtre maintenant à travers les nuées mais cette lumière tamisée ne semble pas générer les thermiques nécessaires à l'établissement d'une belle brise vivement recommandée sur ce genre de site....

J'entreprends en attendant de retaper un peu la flamme complètement hachée par le soleil, elle tombe en capilotade... la rubalise de Loic fera bien l'affaire. Pendant que je m'affaire, une bouffe de face me redonne le moral, voilà bien 15 minutes que le vent était léger cul. Alors j'installe la voile aussi haut que me permet le barbelé bizarrement en travers du terrain - sans doute un problème de voisinage - et une fois dans la sellette, il s'agit d’être patient car c'est maintenant revenu vent arrière. Il est absolument hors de question d'imaginer une tentative dans ces conditions. Pourtant le petit retournement de situation entrevu tout à l'heure devrait se reproduire cycliquement, c'est écrit dans les livres. D'autant plus que le soleil éclaire maintenant toute la vallée sous mes pieds.

L’éventuelle perspective de replier la voile ne me gène pas, j’étais venu pour un tour pédestre avec redescente en boucle par un autre sentier, l'attente est donc sereine. L'envol doit répondre à l'équation suivante : les deux flammes que je viens d'installer - une devant, une largement derrière - doivent battre dans le bon sens, de plus je dois sentir sur mon visage la douce brise venant de la vallée. Si un seul de ces paramètres n'est pas bon, inutile de tenter quoi que ce soit. Debout seul au milieu du champ, l'ambiance pourrait être celle d'un western spaghetti... on pourrait entendre la musique de www.youtube.com/watch?v=ZNGe7iK1O-4 qu'elle serait fort à propos ! Le vent joue avec mes nerfs, il y a toujours un paramètre qui ne va pas....

Et puis soudain, le thermique pointe le bout de son nez, tous les voyants passent au vert. En avant, la voile se gonfle bien y a plus qu'a mettre la sauce... pas longtemps car le terrain ne fait pas vingt mètres ! Et hop me voilà en l'air. Ça monte de partout, mais tout ces nuages qui m'entourent m’oppresse un peu. Après quelques aller-retours devant le déco, je préfère décamper. Au dessus de la zone industrielle il monte encore des thermiques, aussi je préfère choisir un terrain loin des ces toitures industrielles qui semblent déclencher les ascendances, il faut dire qu'il est midi passé. Le vent de vallée est déjà levé mais il reste fréquentable.

Un joli petit vol sur un site que je ne connaissais pas, quoi de mieux pour cette journée tristounette ?

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h
  • Dénivelé : 760 m
  • Temps de vol : 25 m
  • Plafond max : 1100 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
19-01-2019

Thermiques de glace

11 Michel Pila
20-03-2016

Boucle autour du Rocher de Manettaz

Michel Pila
03-10-2015

Comment j'ai raté l'atterro

7 Michel Pila
28-09-2014

Comme nous avons dépensé hier bon nombre de points essence, aujouid...

9 Michel Pila
10-05-2012

Bon diou! j'ai l'impression d'être dans le seul coin venté des Alpes...

8 Luc

Identification

( ) bivouak.net

Social Media