Dôme de la Girotte (au dessus du barrage
éponyme) depuis les Granges

Dôme de la Girotte (au dessus du barrage
éponyme) depuis les Granges

  • Altitude départ : 1150
  • Altitude sommet : 1926
  • Dénivelé : 780
  • Distance : ? km
  • Temps de montée : 1h30
  • Temps de descente : 0h30
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Jaune
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du Hameau des Granges, suivre le chemin balisé menant aux chalet d'alpage de la Commanderie. Le Dôme déco se trouve juste au dessus, on y accède par la droite en suivant le sentier au fond du vallon, via le plan des Mouilles (c'est plein de sources), et un petit col d'où l'on découvre le Mont Blanc.
A voir sur le web

Précautions

Attention à la ligne téléphonique à l'atterrissage. Une brise descendante du petit vallon des granges vient parfois perturber l'approche.


Commentaires difficultés

Site tranquille
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Albertville, Hauteluce, s'arrêter au hameau des Granges


Parcours


  • Nb points : 177
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 3.594
  • Dénivelé - : 113
  • Dénivelé + : 876
  • Taille fichier : 8 kB
  • Téléchargement


Sortie du 24-11-2012

Les tomes empiles de la Girotte

Si nous sommes sortis aujourd'hui, c'est bien grâce à Luc qui m'a téléphoné hier pour me proposer d'aller voler. Et le pire, c'est qu'il ne volera pas....

Malgré les météos unanimement d'accord sur la présence d'un gros vent de sud forcissant, nous écoutons religieusement Maitre Caplain qui se démarque des autres en signalant une brise atténuée vers l'Est des massifs. Luc ne connaissant pas la Girotte d'une part, et moi enthousiasmé par ma sortie de la semaine dernière d'autre part, nous décidons d'y retourner. De toute manière, je n'ai absolument pas loisir de me creuser les méninges à trouver une sortie nouvelle (j'aime la nouveauté).

A deux, la balade n'est pas la même, il ne saurait être lieu d'une séance d'introspection, à deux on échange des idées, on communique. La montée se passe donc plus « entre nous » que dans le paysage, nous marchons tout en parlant et parfois seulement nous remarquons la beauté des lieux. Je note au passage l'absence de vent au plan des Mouilles, étonnant car les balises, et celle de Bizanne toute proche notamment, annoncent des vents totalement impropres au parapente. Sur la crête jusqu'au dôme, la sérénité règne en maitre, le calme est total... pas un brin d'air, pourtant les nuages lissés par le vent sont nombreux au-dessus de nous....

Nous faisons le tour du sommet pour trouver d'où vient la brise, elle est faible mais il semble bien qu'elle vienne du sud-est. Les voiles sont étalées en conséquence. Luc avec sa petite Spiruline est prêt en moins de deux. Alors que j'en termine avec ma préparation, il démarre dans la faible pente, la voile monte parfaitement, tout semble se dérouler à la perfection. C'est sans compter sur une petite brise soudaine venue de la gauche qui détourne sans en avoir l'air la trajectoire de Luc, je le vois donc courir non plus dans la ligne de plus grande pente mais insensiblement dévié vers la gauche. Au bout de quelques secondes, je ne vois plus de l'équipage volant que la voile... et vu comme elle bouge, il ne vole toujours pas. Puis il disparaît totalement de mon champ de vision.

J'ai compté les secondes qui se sont écoulées inexorablement en attendant que la voile ne ressurgisse dans le paysage. Mais rien, juste un décor totalement immobile. Je me dé-harnache donc pour aller voir. Moments de doutes que sont ces instants à scruter la pente tout en courant vers le point où Luc a disparu.... dans quel état vais-je le retrouver ? C'est que ça va vite une spiruline ! Alors que la pente se fait plus raide et que les arbustes encombrent la prairie, je le retrouve enfin ! Debout, en pleine réflexion sur la conduite à tenir pour défaire la voile du petit sapin de presque trois mètres. Ouf pas de bobo, c'est l'essentiel. Nous démêlons sans trop de peine sa voile, c'est vrai que c'est commode ces petites voiles, vite démêlées et vite pliées. Nous remontons au sommet du dôme. C'est quand Luc a ré-étalé qu'il s'est rendu compte d'une déchirure sur 30cm. Les espoirs de descendre par les airs se sont envolés pour lui. Ah si nous avions un bout de tissu autocollant, une réparation de fortune aurait pu être entreprise, mais nous n'avons rien.

D'un commun accord, je décolle donc seul, ne serait-ce que pour protéger ma cheville d'une descente trop rapide. L'envol est laborieux sans une brise de face. Le vol n'aura pas duré, entre l'absence de vent et de soleil, rien ne pourra prolonger les minutes de ce petit vol. j'atterris finalement dans un terrain propice, face à une brise légère dont la direction est matérialisée par la cheminée fumante d'un chalet tout à coté du terrain. Je n'ai pas attendu Luc trop longtemps, il faut dire que la balade n'est pas très longue. Voila, il est regrettable que nous n'ayons pas pu voler de concert, nous interdisant ainsi de partager le bon moment du vol.

Photos de la sortie

Commentaires

anonynmous
10-12-2012 10:04:38

C'est amusant de voir comme chacun défend légitimement son propre choix ;o) J'en retiens qu'il y a plusieurs profils possibles pour une pratique montagne, selon les attentes du pilote : - la voile montagne (légère mais un peu fragile) : option Bipbip ; - la voile traditionnelle "safe" (lourde mais solide) : option Michel ; - la mini-voile (poids intermédiaire, solide, rapide) : option Luc. A cela il faut ajouter ceux qui veulent de la performance et qui vont en plus emporter un secours ; et ceux qui veulent foncer comme des bolides et donc préférer une voile de speed. Et bien entendu, ceux qui ont des attentes multiples et ne trouveront jamais leur bonheur absolu (un peu de speed gentillet quand les conditions sont calmes, un peu de thermique ou de soaring quand ça veut bien le faire, etc.) Dans ce cas la mini peut être pas mal, en choisissant finalement la charge alaire selon la pratique prioritairement ciblée. Quant aux considérations de sécurité, finalement, je n'ai pas l'impression que le débat soit tranché... les mini modernes se décollent facilement, mais par vent de cul il faut accepter de courir et se jeter comme en speedflying, ce qui suppose un risque supplémentaire, c'est certain. Dans ces conditions, avec de la neige et un déco court, il m'est arrivé de recommencer trois ou quatre fois mon déco, en acceptant de m'arrêter si la voile n'était pas bien au-dessus de moi au moment du "non retour" (quand il faut courir et charger la ventrale à fond). Le fait que la mini soit facile à mettre en oeuvre incite plutôt à être prudent de ce point de vue : on accepte plus facilement de tout recommencer puisque ça prend trois minutes.

Cagire
07-12-2012 11:49:45

Salut à tous, je reviendrais pas sur le fait qu'effectivement il y a manifestement un gap entre la spiru 2 et 3, notamment dans sa version XL et au niveau de la prise en charge. Par contre Luc évoque la shooka (je pense que tu évoques la 19?). Sur la shooka 19, voilà ce que je peux en dire, tout en m'appliquant mes propres conseils (à savoir de ne pas juger une aile que je n'ai pas essayée), mais pour m'être très intéressé à cette aile de flying planet (avant de me décider finalement pour la spiru 3 XL), voilà qq éléments d'infos sur la base d'un comparatif sur les critères tech seulement : - la Shooka n'est pas une mini voile au sens géométrique du terme, mais un mini parapente (cône de suspentage plus long), type Zion par exemple, donc plus exigeante au pilotage - Par contre la shooka est en cours d'homologuation en vol EN (attention toutefois au PTV des tests, de plus à mon avis on sera sur du EN B++ voir C). pour rappel, les mini voiles type spiru sont seulement homologuée en charge. Mais bon pour ma part, les tests d'homologation sont à relativiser (en tant que sésame de sécurité), je pense que les profil tech des ailes et le REX sont davantage des critères à prendre en compte (autre débat)... - Allongement de l'aile : plus important sur la shooka 19 que sur la spiru 2012, or c'est justement un paramètre méga important au niveau sécu. - nbr de cellules bien supérieur (42 shooka et 34 spiru), or là aussi le nbr de cellule joue sur l'amortissement de l'aile et son caractère safe: le nbr de cellule détermine l'épaisseur de profil = trainée. Trainée = amortissement sur un parapente. Donc avec 34 cellules la spiru sera plus amortie que la shooka avec 42 cellules. Mais bon à relativiser car il faut ajouter l'influence de leur calage et profil respectifs. - la spiru est un poil plus légère (3,9kg pour 4,3 kg pour la shooka) - un fourchette de ptv un poil plus faible pour la shooka que pour la spiru donc j'en avais conclu à l'époque sur un plan purement technique (et sans essai) que la Spiru 3 XL est plus abordable que la shooka 19 (plus vive, d'ailleurs conseillée pour pilote confirmé). Voili


anonynmous
06-12-2012 01:14:16

ced
J'avais en tête que Luc avait déjà eu un pépin au printemps donc cela m'a fait un parallèle dans ma tête, rien de plus. :wink:
C'est gentil Ced. Et puis un accident il y a un an. je me suis fait renverser par une voiture. Trauma etetc..... Vous connaissez la Shooka ? En tout cas, la nouvelle Spiruline, je crois, mérite qu'on s'y attarde. Michel fait plutôt une bonne lecture des affaires...


ced
04-12-2012 16:10:45

Au cas où je préfère préciser que je suis un parfait ignare en parapente et équivalents donc je ne porte nul jugement sur la "mini" ou autres. Ma remarque venait juste du fait qu'il y a pas mal de monde sur la route dans ma boîte, que la sécurité et la baisse des accidents y est un souci constant et essentiel aussi on nous parle souvent d'une règle statistique en la matière (mais je ne sais plus le nom) selon laquelle une accumulation d'accidents bénins conduit forcément à un moment à un accident grave... Et donc on nous demande absolument de lutter et réduire ces accidents bénins avant que l'accident mortel ne se produise... J'avais en tête que Luc avait déjà eu un pépin au printemps donc cela m'a fait un parallèle dans ma tête, rien de plus. :wink:


Michel Pila
04-12-2012 13:42:16

La remarque de CED est particulièrement judicieuse, il s'agit d’être prudent, cette mise en garde est d'ailleurs valable pour tout le monde.... Pour en revenir à la question intéressante de Bipbip (dont je connais heureusement le prénom...) il me semble que la mini voile offre des gros avantages mais hélas les inconvénients qui vont avec. Petite précision pour commencer, il faut savoir que je n'ai jamais fait de mini voile pour la simple et bonne raisons que je pèse à poil 90 kilos et que rien ne m'est proposé au catalogue.... (mais il paraît que ça va changer). Cependant mes sorties avec Luc me permettent de comparer de visu nos envols en voile standard par rapport à la mini voile dans toutes les configurations possibles. Configuration du décollage : pente peu raide : avantage parapente, en revanche en pente raide, égalité. Configuration du vent : Peu de vent, avantage indiscutable au parapente, par vent fort en revanche avantage mini voile, avec cependant un bémol de taille : Plus il y a du vent, plus les conditions sont dangereuses quelque soit l'aéronef.... Poids du matériel : A poids égal, indiscutable avantage à la mini voile, puisque le parapente léger est un véritable kleenex dont la moindre racine, le plus petit roc, la glace même arracheront des bouts de voiles à chaque décollage... Mise en œuvre : Y a pas photo, la minivoile est d'une simplicité incroyable. Difficile de démarrer avec une clé ! Notons que la présence des trimes est une source d'insécurité supplémentaire, j'ai souvenance d'un décollage où la trajectoire de la mini voile à dévié sur la gauche suite à un détrimage involontaire d'un coté au moment de monter la voile. A la finale, il me semble que le parapente offre un niveau de sécurité à peine supérieur en montagne avec cependant le défaut d'un sac gros, lourd et d'une préparation plus délicate. Celui qui veut de la performance en randonnée, qui est jeune et prompt à la décision se dirigera vers la grosse mini voile, quand aux autres - dont je fais partie -, ils seront plus en sécurité sous une voile standard..... Incontestablement l'approche résolument novatrice de Little Cloud ouvre de nouvelles perspectives, aller vers une simplification des voiles, vers une réduction des surfaces sont de bonnes choses. Je ne parle évidemment pas des mini-mini-mini voiles qui sont des engins de morts à l'usage des cinglés en manque d’adrénaline, au même titre que les drogués sont en manque de cocaïne. Il est de notoriété que les situations les plus dangereuses sont celles où l'on est proche du relief et le Speed-Riding est justement une discipline où tout va très vite en étant proche du relief.


Bipbip
02-12-2012 19:54:58


ced
01-12-2012 19:28:26

Sois prudent en tout cas...


anonynmous
01-12-2012 18:30:33

Salut Bipbip, Je n'efface rien. Ta remarque à juste titre "tombe" bien. Tu as bien suivi mes affaires. Si tu lis le cr du 20 mai, tu remarqueras que la mini n'y est pour rien. J'ai joué, et perdu. J'aurai dû simplement tout poser. Avec un parapente, peut-être ça serait passé... je ne peux dire. Quant à la Girotte. Effectivement, je n'ai pas donné ma version des faits. J'aurai dû freiner bien avant de rencontrer ce sapin sur lequel ma voile a joué la guirlande. J'ai freiné, il a fallu quelques mètres pour que tout s'arrete, et le p'tit sapin s'est épris d'un bout de tissus de droite. VOilà. Ce n'est pas le problème de la mini, je t'assure. L'erreur... est humaine. Ma tête dans les little cloud... et je te promets, je sais ce qui est arrivé à Icare. Point envie de me brûler les ailes ;-) Luc


Bipbip
01-12-2012 16:16:24


anonynmous
25-11-2012 00:56:45

Ha elle est facile celle-là.... Au moins j'ai fait de l'exercice....

montagne-a-vaches
24-11-2012 22:51:42

Bah vaut mieux redescendre à pied plutôt qu'en hélico... hein Luc !!!



  • Horaire : 1h30
  • Dénivelé : 780 m
  • Altitude chaussage : 0 m
  • Altitude déchaussage : 0 m
  • Risque avalanche : 0/5
  • Participants :
    Luc

Autres sorties

Date Titre Auteur
31-08

la rentrée

6 Marc Billat
26-05

Une possibilté de voler ces temps sont rares, alors j'en pro...

8 Marc Billat
23-05-2017

Une petite sortie sur ce fameux dôme. Le vent venait légèrement du...

4 Marc Billat
11-12-2016

Les prévis annonçaient une rentrée de Nord au début de l'après mi...

3 Marc Billat
23-09-2016

tranquillou

2 Marc Billat
01-07-2015

A la fraiche

Marc Billat
28-06-2014

A 6h30 , il fait grand beau . Au moment de partir à 7h00 , ça s'est...

3 Bipbip
23-06-2013

Les possibilités sont limitées en ce jour de juin, du vent au sud, d...

5 Michel Pila
25-11-2012

...

5 Bipbip
17-11-2012

Fuir ce vent qui souffle le samedi rien que pour nous embêter ! C'...

10 Michel Pila
14-10-2012

...

7 Bipbip
29-11-2011

un petit tour dans le Beaufortin , comme il y a du SW chez nous . Vu...

3 Bipbip
19-11-2011

Comme le mouvement lent de la cinquième de Malher, le temps s'étire...

11 Michel Pila
07-05-2011

Le vent du sud m'aura poussé jusqu'aux confins de la Savoie. En ef...

13 Michel Pila
06-05-2011

comme la veille, nous avons posé la tente à proximité de l'attero,...

loulou38
15-01-2011

Notre objectif du jour et le 1er vol de 2011 était le Grand Mont et s...

3 Marc Billat
12-07-2010

Petite rando vol vite fait ce matin, mais vraiment pas à la fraiche!!...

Marc Billat
01-03-2010

Sortie vite fait ce matin. La neige béton en bas, et collante en hau...

Marc Billat
16-01-2010

Sur les conseils de Marc, le maitre des lieux, me voila parti pour un...

Guillaume SKP
21-11-2009

Vu le fort de vent de sud, sud ouest, j'ai opté pour cette sortie bie...

Marc Billat
05-10-2008

Site tranquille pour commencer l'activité du vol rando...

3 Marc Billat

Identification

( ) bivouak.net

Social Media