Rocher des Trois Doigts par le Col du Villonet.


Rocher des Trois Doigts par le Col du Villonet.

  • Altitude départ : 1741
  • Altitude sommet : 2577
  • Dénivelé : 1100
  • Temps de montée : 3h15
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Balisage (peinture verte et panneaux) jusqu'aux Granges; balisage à améliorer. Bon sentier jusqu'au Chalets de la Vieille Route. Quelques traces et quelques cairns pour monter au Col du Villonet. Pas de traces pour le couloir d'accès au sommet.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Prendre le sentier qui part du parking en direction du Col des Balmettes (balisage peinture verte). A 1850 m, on arrive sur un replat qui sert de parc à moutons. Juste après celui-ci vers 1900m environ, prendre à droite le GR du Pays Arvan Villards, sentier balcon. Après être passé à coté d'une croix, on arrive dans un joli vallon sous le versant Est du Grand Jarnalet. Suivre plutôt une trace légèrement descendante et repérer un parc à moutons et un chalet en lisière de forêt. Le sentier passe à coté du chalet puis descend plus raide pour arriver dans une clairière (1823m, bassin). Se diriger au Nord de la clairière pour récupérer un sentier mieux marqué qui permet de rejoindre les Granges (1752m). Prendre alors la direction Ouest par le sentier qui longe en rive gauche (ou Nord) le Torrent du Merlet. Au niveau des Chalets de la Vieille Route (2805m), prendre la direction Sud et remonter un long pierrier jusqu'au Col du Villonet (quelques cairns et quelques traces, plus évidentes sur la fin). Prendre alors, le sentier qui se dirige, direction le Sud Est vers le Col des Balmettes. Vers le milieu de ses deux cols, et dans le prolongement de Combe Rousse, repérer sur la gauche (Nord), un couloir. Le remonter (pas de traces) jusqu'au sommet. Le plus aisé est de sortir pour rejoindre la crête à droite du sommet. Il reste environ 40m sur l'arête large, pour rejoindre le sommet.
Descente par le même couloir, puis rejoindre le Col des Balmettes. Le sentier descend ensuite sur le Lac des Balmettes puis retrouve l'itinéraire de départ.

Précautions

Surtout dans le couloir d'accès au sommet. Attention aux chutes de pierres: si l'on est plusieurs ou venant d'un animal au-dessus.


Commentaires difficultés

Long pierrier à remonter pour atteindre le Col du Villonet. Mais R4 pour le couloir d'accès au sommet du Rocher des Trois Doigts: pas de sentier et terrain instable
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Prendre la direction de Saint-Jean de Maurienne. A Saint-Etienne de Cuines, prendre la route qui monte au Col du Glandon. A Saint-Colomban-des-Villards, avant l'èglise, prendre à droite la route forestière. Se garer peu avant le bout de la route dans un virage à gauche (1741m), quelques places.


Situation




Sortie du 21-10-2012

Col de la Balmette

En ce dimanche d'automne, nous voilà partis de la route de Frémezan, altitude 1741m, avec pour objectifs du jour la Pointe de l'Aup du Pont et le Rocher des Pâtres en passant par le col de la Balmette et les brèches de la Passoire.

la météo montagne annoncée dans le secteur n'est pas au grand beau mais le temps devrait rester au sec, le soleil devant être contesté toute la journée par des bancs nuageux. Ce fut exactement la météo du jour, ce qui n'a pas été le cas pour l'Oisans et les Grandes Rousses, massifs pris dans la mouise toute la journée.

Il est 7h du matin quand nous démarrons de pied ferme cette balade. Le jour est à peine levé et nous sommes tout simplement heureux de nous trouver là. Le vallon qui mène au lac de la Balmette et au col éponyme est sauvage, magique grâce aux couleur rougeoyantes de l'automne. Le lac est quand même assez grand et à mon avis très peu fréquenté, ce qui noius laisse à penser qu'il ferait un excellent emplacement pour bivouaquer.

Arrivés au col de la Balmette, une petite pause s'impose, notamment pour regarder la carte et s'assurer de la suite de l'itinéraire qui est de toute façon évident. Très vite, nous débouchons au col du Villonet et du col, nous apercevons nettement les brèches de la Passoire. Nous poursuivons dans le centre du vallon qui mène aux brèches et visons celle de gauche, la plus proche du sommet de la Pointe de l'Aup du Pont. De la brèche, la progression vers le sommet est évidente mais demande un peu d'attention car on est dans un terrain raide et parfois instable. Nous ne boudons pas notre plaisir en ces lieux paisibles et comme tout effort mérite récompense, je sors ma flasque remplie de Chartreuse du centenaire au sommet. Nous nous délectons de ce breuvage requinquant et repartons de plus belle, direction le Rocher des Pâtres, de l'autre côté des brèches. Ce sommet est vite atteint, la seule difficulté étant un gros rocher qu'il faut contourner par la gauche pour atteindre tranquillement le cime convoitée.

Nous ne trainons pas car le vent est bien présent à cet instant et il refroidit nos muscles. Un petit couloir raide mais court descendu à la hâte et nous voilà de nouveau au col du Villonet. Du col, nous admirons la ligne tentante de l'arête ouest du Rocher des Trois Doigts qui nous tend la main. Nous décidons de la saisir et d'un pas décidé entamons cette ascension. Le terrain peu raide au début laisse rapidement la place à un terrain de plus en plus raide qui exige l'aide des mains pour finir sous le sommet par deux passages rocheux verticaux avec quelques pierres branlantes nécessitant une grande vigilance. Une fois le sommet atteint (le 3ème du jour), nous savons qu'il serait très délicat de redescendre l'arête. Aussi, choisissons-nous de continuer sur une crête quasiment horizontale en direction du point culminant des Rochers du Vallorin (alt. 2593m). Il nous faut quand même escalader deux gendarmes faciles pour atteindre ce dernier.

Un petit film du sommet (4ème du nom) plus tard et il faut déjà songer à descendre mais par où. Nous prenons l'option la plus sage et c'est tout droit dans le couloir ouest, large et évasé que nous nous engagons. A milieu du couloir, nous effectuons une traversée en direction du Col du Villonet que nous visitons pour la 3ème fois. Autant le début du couloir était sympa avec des éboulis fins, autant la traversée vers le col est éprouvante car les glissades sont nombreuses dans ces éboulis constitués de gros blocs. Revenus au lac de la Balmette, je décide de tremper les jambes jusqu'au-dessous des genoux, ce qui me fait un bien fou. Nous prenons 20mn de farniente bien mérité sous un soleil bien présent.

Au final, 4 sommets enchainés dans un massif tant arpenté avec des plaisirs toujours renouvelés

Photos de la sortie


  • Horaire : 6h45 AR
  • Dénivelé : 1350 m
  • Participants : Thierry et Christophe

Autres sorties

Date Titre Auteur
22-10-2015

concentré d'automne !

1 GLaG
19-07-2012

De jolis vallons traversés, une rando en boucle, un sommet peu fréqu...

4 TofTof

Identification

( ) bivouak.net

Social Media